Fil info
18:39RT : Au fait merci pour le coup de projo cette semaine. Ça nous a fait plaisir ! https://t.co/tUxoF9VjQE

Une exposition sur l’année 1917

Jeudi soir avait lieu le vernissage de l’exposition consacrée à l’année 1917 durant la première guerre mondiale.
Cette exposition avait été élaborée par le comité d’organisation du centenaire de la guerre 14-18 de Coulounieix-Chamiers, créé en 2013 et présidé par Serge Lefeuvre. Il s’agissait donc de la quatrième exposition consacrée à ce conflit. Et elle était visible jusqu’à samedi dans la salle des mariages de la mairie.
Cette année l’exposition était consacrée à « L’entrée en guerre
des Amériques et les révolutions russes ». On y trouvait un certain nombre de panneaux avec la demande du président Wilson devant le congrès de l’entrée en guerre des Usa en avril 1917, puis l’arrivée des Sammy’s à Boulogne-sur-mer et Saint-Nazaire. Le cheminement présentait ensuite l’escadrille Lafayette composée de combattants Américains sous commandement Français. Deux panneaux étaient ensuite consacrés à la présence des soldats américains en Gironde et en Dordogne avec les hôpitaux de Vauclaire et de la Cité Bel Air ainsi que le dépôt de Chamiers. L’exposition se penche ensuite sur l’impact culturel de l’arrivée des soldats américains en France à travers la vie de James Reeves surnommé « Jim Europe » qui fit découvrir à la France le jazz cette année là. Samedi soir d’ailleurs, une soirée spectacle était organisée à la salle Gérard Philipe avec des chansons interprétées par la chorale En Si Bé Mol du centre social Saint-Exupéry et la déclamation de poèmes de Poilus de la grande guerre. L’exposition se poursuivait avec le thème de l’intégration des soldats Afro-américains dans l’armée Française, les Usa ne voulant pas de combattants noirs dans leurs divisions, les aspects plus techniques de la guerre avec les chars « car c’est cette année là qu’a eu lieu la première grande bataille avec des chars français », explique Serge Lefeuvre, mais aussi les sous-marins et la marine française. Était ensuite présenté un certain nombre de grandes batailles comme le Chemin des Dames ou la bataille de Vimy durant laquelle combattirent des soldats Canadiens. Puis l’exposition se poursuivait par la présentation de poèmes de poilus, la chanson de Craonne, les mutinerie, les révolutions russes, les hommes politiques de l’époque, ou encore l’espionnage en France avec l’affaire Mata Hari, mais aussi la guerre chimique puisque 1917 fût une des années où les gazs furent le plus utilisés. On pouvait également découvrir de nombreuses affiches, des journaux et des cartes postales d’époques, des livres traitants de cette période ou encore des revues consacrées aux uniformes utilisés pendant le conflit. Le musée militaire de Périgueux avait également participé à cette exposition en prêtant des maquettes d’avions, des chars et des dioramas, ainsi que l’association Mériller Vapeur qui avait reconstitué pour l’occasion un convoi de canon de 340 mm sur voie ferrée. L’an prochain, l’exposition devrait reprendre les thèmes des quatre précédentes et devrait se tenir du 2 au 19 novembre à la salle Gérard Philipe. Un spectacle et une conférence débat sur le thème de la fin de la guerre et ses conséquences ouvrant également sur les années folles devraient aussi être organisés. Les organisateurs pensent aussi créer un fascicule reprenant les différentes expositions en 2019 et espèrent également amener deux classes de l’école Eugène Le Roy sur des champs de batailles d’Arras, Notre-Dame-de-Lorette et Vimy, « mais il nous reste les financements à trouver », explique Serge Lefeuvre. Le maire Jean-Pierre Roussarie a félicité les organisateurs pour le travail de devoir de mémoire effectué et a salué l’idée de sortie scolaire, « c’est une très belle initiative car ils faut que les jeunes puissent voir in situ les lieux de combats ».
Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.