Fil info
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Effacer l’Oas et abroger le 5 décembre

Commémoration

Le 19 mars sera célébré dans l’immense majorité des communes du département, et depuis la reconnaissance officielle de cette date dans le calendrier des cérémonies commémoratives nationales le 6 décembre 2012, le représentant de l’état préside l’hommage départemental rendu au Mémorial de Coursac.
Cette avancée, obtenue 50 ans après la fin de ce qui ne fut reconnu comme une guerre qu’en 1999 est une victoire pour la Fnaca, qui a toujours milité en ce sens. Pour autant, si la présence du préfet Christophe Bay ou de son représentant le 19 mars donnera, comme chaque fois depuis deux ans, toute la solennité et la reconnaissance nécessaires au sacrifice des 30 000 victimes (militaires professionnels ou du contingent) de ce conflit qui a duré huit ans, il reste de nombreux points à régler. Ainsi les anciens combattants, dans leur grande majorité, souhaitent que les noms des victimes civiles,
inscrits sur le mémorial national du quai Branly à Paris soient effacés et qu’en revanche tous les militaires tombés en Algérie y trouvent une place. Car les victimes civiles sont celles de la rue d’Isly, où une fusillade eut lieu le 26 mars 1962 devant la grande Poste de cette rue, faisant entre 50 et 80 morts, et environ 200 blessés. Cette manifestation de citoyens français, civils (non ?) armés, partisans du maintien du statu quo de l’Algérie française, décidés à forcer les barrages des forces de l’ordre qui fouillaient le quartier de Bab El-Oued en état de siège à la suite du meurtre de six appelés du contingent par l’OAS, se heurta à un barrage tenu par l’armée française qui mitrailla la foule. Les circonstances de ce drame ne furent jamais clairement établies, une thèse affirmant que les premiers tirs sont partis de la foule, une au-tre que ce sont les forces de l’ordre qui ont ouvert les hostilités. Pour la Fnaca, la première reflète la réalité, et elle refuse de voir le nom des victimes de cette fusillade inscrit sur le monument où figurent ceux des soldats. Autre combat, l’abrogation du 5 décembre qui en 1999 fut retenu comme date de commémoration de fin de cette guerre et qui ne représente rien. Ces anciens combattants d’une guerre trop longtemps tue savent qu’il leur faut aujourd’hui parler sous peine de voir une histoire
« arrangée » devenir vérité historique. Après un demi-siècle de silence, la parole doit se libérer.

Cheap Air Jordan 1-001