Fil info
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Des mémoires divergentes à rassembler

Commémoration

La commémoration du cessez-le-feu en Algérie, le 19 mars 1962 s’est déroulée hier au Mémorial de Coursac en présence des élus et des autorités civiles et militaires. Malgré les années la date du 19 mars continue à diviser les citoyens de ce pays, anciens combattants, rapatriés, partisans de l’Algérie française... La dernière provocation de l’insoutenable maire de Béziers en apporte une preuve éclatante.
Pourtant de tous les côtés aujourd’hui la recherche de l’apaisement commence à prendre le pas, et surtout la parole des participants volontaires ou non de ce conflit commence à se libérer. Les messages lus successivement par Jean-Pierre Kieffer, président départemental de la Fnaca, au nom des associations d’anciens combattants (Ancac, Arac et Fopac) et Christophe Bay, préfet de la Dordogne au nom du secrétaire d’état chargé des anciens combattants, Jean-Marc Todeschini ont mis l’accent sur la nécessaire « voie de la réconciliation » pour les vétérans, sur les « mémoires qu’il faut rassembler » pour l’état qui veut « honorer dans un même hommage tous ceux qui sont tombés ou qui ont souffert. Il faut faire entrer leur souvenir dans notre mémoire nationale, au nom de la vérité, du respect et de la tolérance. C’est pourquoi il faut que nous soyons capables de parler de cette histoire et d’en faire un instrument d’éveil des consciences citoyennes, contre toutes les haines et toutes les violences». Pour la Fnaca aussi il est temps de parler : « Le visage de nos frères d’armes tombés à cos côtés est à jamais présent, nous éclaire. Leur étrange et pesant silence nous implique pour devoir de protéger et préserver vivante la mémoire d’une jeunesse trop brièvement interrompue dans le fracas de la guerre, poursuivre avec enthousiasme un travail de mémoire, et veiller au respect de la vérité historique ». Honorer les soldats tombés sur le sol algérien « c’est ne pas céder à la haine, au racisme, à l’intolérance, c’est barrer la route à toute idéologie pernicieuse portant les germes de l’obscurantisme, de la violence, de l’exclusion ». Un discours qui prend tous son sens après les événements de début janvier en France, de Copenhague au Danemark en février, mais qui ne saurait faire oublier que la misère et l’exclusion sont les premiers terreaux des intégrismes.

To Sell Benefit Superstar White Mountaineering Shoes Grey Promo Code JMIZ2747