Fil info
13:54Les journées du feutre de Felletin se poursuivent. De belles choses à voir ! Retour complet sur cette 5e édition... https://t.co/sxOeTepcOO
13:51Ce matin, à Aubusson, a été rendu un hommage aux victimes et aux héros de la Déportation. Dans ce contexte si... https://t.co/WLtqaHfa1v
12:03La Creuse est en vigilance orange ce dimanche 30 avril pour orages.
09:35Un octogénaire est décédé cette nuit aux alentours de 0h30 dans un accident de la route sur la commune de... https://t.co/3O811YnCZu

Un cercle toujours en expansion qui jamais ne tourne en rond

Cercle des amitiés créoles de la Creuse

«Notre volonté, à notre échelle, est progressiste diraient certains, utopique penseraient d’autres ; pour nous elle veut tout simplement tisser un lien plus riche et plus fort entre les départements de la Creuse et l’île de la Réunion, sans animosité ou esprit de reconquête sur ce qui a failli dans le passé. » Ces quelques mots de Christian Bonvicini, président du Cercle des amitiés créoles de la Creuse, qui ont ouvert, le 25 février, l’assemblée générale de l’association, sont limpides et beaux. Mieux encore. Il ne s’agit pas que de mots. Petit point sur une association intense, naturellement.
C’est sans difficulté aucune que  les trois grands objectifs que se sont fixés l'association. Accompagner dans leur mobilité des stagiaires Domiens en parcours de formation : c’est fait. En 2016, l’association a accompagné (1) 18 nouveaux stagiaires venus principalement de Guyane, Martinique Guadeloupe, Mayotte.
Promouvoir la culture réunionnaise à travers des manifestations et, dans la foulée, participer à la vie des territoires en animant la vie sociale, là encore : c’est fait. Et tout Guéret peut en témoigner, les pieds enfoncés dans le sable ou
l’herbe tendre de Courtille lors du traditionnel Doub’kiltir Kreuzéol, ou la panse flattée et l’oreille cajolée lors du festival Saveurs et contes de la Réunion.
Un festival en passe de devenir incontournable alors que le CACC n’a pour l’instant dressé le couvert que deux fois (2). Un festival mitonné, l’an dernier avec les Amis de la pierre de Masgot, el fogolar del Monpy, la compagnie Le Chat Perplexe, et la cité du Volcan qui matérialise, aussi, la philosophie du CACC toujours en quête de nouvelles rencontres et de nouveaux partenaires.
« Il y a ce que le public voit, mais aussi toutes les rencontres autour », souligne Viviane Lacoste, la trésorière de l’association. « C’est une ouverture vers les autres associations. Même si on ne travaille pas ensemble tous les ans, on reste en contact. C’est riche. Tout seul on fait des choses, mais ce qui est mieux c’est de pouvoir se réunir et aller dans d’autres directions. » Un esprit qui transparaîtra du 9 au 13 mai lorsque l’association remettra le couvert  pour Saveurs et contes de la Réunion : peuples d’ici et de là-bas, citoyens du monde. Une petite semaine axée sur l’histoire des populations des deux départements. « Plein de choses pour voir que notre population est aussi métissée. On est tous là, comment on fait pour bien vivre ensemble », résume Viviane Lacoste.

(1) L’aide peut être relationnelle, un prêt, une aide financière, un déplacement lors de courses, des démarches administratives, des transports à l’aéroport, des contacts téléphoniques...
(2) Lors de la seconde édition, La pierre d’Ici et de là-bas, le granit et la lave, ce sont 500 enfants et jeunes qui ont pu bénéficier des animations, 30 résidents des MAS et EHPAD, 300 personnes qui sont passées sur le stand des spécialités et ont découvert l’ensemble des expositions et animations ; 300 personnes sur les soirées conférence et le spectacle, 200 sur la restauration de midi et 114 sur la soirée...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.