Fil info
20:16Indre - Apprendre à écouter les autres avec Alma 36 https://t.co/BUgpQjEEsg
20:11Indre - L’UDAF en recherche de bénévoles https://t.co/yWgotDl8yN
20:07Indre - La CGT Educ’action multiplie les critiques https://t.co/eCzm84j8Zl
20:02Indre - La CGT dépose une motion https://t.co/y1CQExaCh0
19:18Champcevinel - Vestiaires pose son sac à l’Aquacap https://t.co/v0Scd5eZgW
19:16Dordogne - La Macromania reste à la porte https://t.co/Lb45tkVbmq
19:10Dordogne - Bernard Cazeau se met en marche https://t.co/2MkXoPtOJN
19:01Région - Le sauvetage en mer depuis la terre https://t.co/GSV0eXXmPU
18:45RT : les salariés attendent toujours des avancées des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/8tm4FWo19U
18:43 les salariés attendent toujours des avancées lors des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/YiWExAjFfU
18:00L’antenne creusoise de Réseau Bulle, réseau national d’entraide et de solidarité aux familles et aux personnes... https://t.co/mCZuxedN8u
18:00Aubusson - La réalité de l'autisme mise en avant https://t.co/m5hLjoLDD5
17:57Le 70e anniversaire de la MGEN avait donné lieu, le 7 juin dernier à une journée particulière au sein du centre... https://t.co/9oNuN1CEIB
17:55Sainte-Feyre - Quand les personnels tiennent le premier plan https://t.co/v3Eax5fhDg
17:44Le Rugby-Club-Guéret-Creuse (RCGC) a tenu samedi matin son assemblée générale dont l’ambiance était entre le noir... https://t.co/b7Bc0gSNgU
17:41Creuse - Une assemblée générale aux couleurs du club https://t.co/OTi5dupvMR
17:34Haute-Vienne - ça démarre ce matin https://t.co/Itm3toI0w0
17:32Haute-Vienne - Les collégiens de Guy-de-Maupassant ont la main verte https://t.co/7NRNmOXPLz
17:31Haute-Vienne - Laissez circuler les caisses à savon https://t.co/QkVtwGvMmv
17:01A La Souterraine, des commerces ferment, d’autres ouvrent, certains déménagent mais restent dans la cité de... https://t.co/M2fCES3EbS
16:40 la fumée sort de partout. https://t.co/LUYlb42E5Q
16:17 les négociations tournent mal à bercy. Les salariés commencent à mettre le feu à l'usine.
16:13 les négociations tournent mal à bercy.... Les salariés haussent le ton et commencent à mettre le feu à… https://t.co/nY0ezoElaG
15:46Argenton-sur-Creuse - En attendant le cinquantenaire... https://t.co/5UWPd7XSkK
12:12RT : Corrèze : Orages et grêle dans le ciel ce mardi -> https://t.co/4MNS0z2q28
12:11La Creuse en vigilance «orange orages» dès 18h. Les orages s'accompagneront de violentes averses, de fortes rafales de vent et même de grêle
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi

A la rencontre des candidats

Agriculture

«Nous voulons vivre dignement de nos métiers». Voilà le message relayé par les Jeunes agriculteurs (JA) par l’intermédiaire de son président Jean-Marie Colon à trois candidats creusois aux législatives, Laurence Pache pour la France insoumise, Jérémy Sauty pour Les Républicains et Jean-Baptiste Moreau d’En Marche ! qui était accompagné d’Eric Daubechies, président du MoDem.
Une première rencontre de ce type avait eu lieu début février dans le cadre de la semaine du renouvellement des générations en agriculture au GAEC Desforges (voir notre édition du 13 février). Tous les candidats n’avaient pu être présents. D’où cette nouvelle journée, cette fois, dans le sud creusois à Saint-Bard au GAEC de Chazépaud (voir par ailleurs), pour que chacun donne ses solutions à la crise, aux crises que traverse l’agriculture depuis quelques années.
Dans un champs, à côté des cinquante mères vaches laitières, les discussions vont bon train entre les candidats et les JA. Ils évoquent par exemple leur nouvelle difficulté : le zonage ICHN qui devrait être mis en application l’an prochain. La Creuse est actuellement concernée par trois zones, défavorisée simple, le piemont et la zone montagne. Elle perdrait le piemont et plus de communes seraient concernées sur l’ensemble de la France. Les Creusois veulent que les ICHN se maintiennent en direction de l’élevage.
Les solutions des candidats
Puis c’est au tour des candidats de donner leur vision de l’agriculture. Laurence Pache débute. Elle note que l’analyse faite est interprétée dans le cadre plus générale de l’Union européenne (UE). «On n’encadre pas les prix, pas les marges, nous, on pense à un cadre protecteur de l’agriculture», explicite-t-elle en ajoutant la rémunération des bonnes pratiques agricoles dans le cadre de la transition écologique. Ce qui effraie un peu les agriculteurs c’est la sortie de l’UE si les négociations n’aboutissent pas. Laurence Pache tente de rassurer, «on ne veut pas la sortie de l’UE mais il faut changer radicalement les choses». Les agriculteurs s’inquiètent également des menus végétariens dans les cantines. «L’idée est de dire on mange moins de viande mais de meilleure qualité», précise Laurence Pache. «Cela hérisse les poils» du président Jean-Marie Colon qui est d’accord avec la candidate sur au moins un point «il y en a qui se font de l’argent sur notre dos».
Jérémy Sauty  énumère ses solutions : travailler sur les prix dans lequel il faudrait intégrer les coûts de production, la simplification, la création de réserves d’eau, le dialogue avec la mise en place de réunions mensuelles...
Se lance en dernier Jean-Baptiste Moreau qui connaît bien le secteur, agriculteur lui-même. Il évoque la base du programme d’Emmanuel Macron «des prix pas des primes» avec un grenelle de l’alimentation et de l’agroalimentaire dans les six premiers mois de son mandat, un plan de modernisation des exploitations...  Eric Daubechies évoque la diversification. Pour Michaël Magnier, producteur laitier à Dontreix, ce n’est pas la solution : «Le but c’est de gagner notre vie avec ce que l’on fait. Il faut des solutions pour vivre maintenant».
Et quel est le prix du lait ? Difficile de se prononcer. «Actuellement il est autour des 290 euros la tonne», précisent les laitiers.
Retour aux bâtiments pour la diffusion du petit film J’avais un rêve qui en dit long sur la difficulté à s’installer et à vivre de ce métier. Certains s’en donnent la mort. «Ce n’est pas gai mais cela existe», rappelle Jean-Marie Colon. Même en Creuse. Après un dernier tour dans la salle de traite, les trois candidats signent la charte des Jeunes agriculteurs. Ils s’engagent à promouvoir l’agriculture, susciter des vocations, assurer le renouvellement des générations, maintenir le foncier, mettre en place une politique fiscale facilitant l’installation, réduire les contraintes administratives....

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.