Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

La chasse aux candidats potentiels

Fédération de chasse

Les chasseurs ont beau éviter de viser les cigognes, la courbe démographique chute. Et d’une manière assez logique, celle des chasseurs suit... 1,5% chaque année depuis 30 ans. Si par rapport à la population, ces derniers, au nombre de 7.200, ne s’en tirent pas trop mal, ce n’est pas une raison pour se laisser abattre, selon la fédération qui à la veille de l’ouverture générale (1) présente les trois pistes trouvées pour repeupler leurs rangs.
« En Creuse comme dans les autres départements, on a observé une diminution du nombre de chasseurs. Et au vu du rôle qu’ils jouent dans la régulation de la faune sauvage, on ne souhaite pas le voir diminuer davantage », souligne Claire Thieriot, administratrice de la FDC23. Cette année, la fédération, décidée à s’ouvrir sur l’extérieur, a lancé trois pistes : le parrainage ; la relance des anciens chasseurs et le permis de chasser à 0 euro.
Pour ce qui est de la relance, qui s’adresse aux personnes de moins de 70 ans qui ont arrêté la chasse depuis trois ans, elle a permis, grâce à un tarif préférentiel de 50%, de glaner 210 réinscriptions. Du permis à 0 euro, qui entre quant à lui en vigueur au 1er janvier 2018, la fédération espère tirer 300 candidats.
L’offre, fournie comme la toison d’un sanglier, comprend : l’inscription à l’examen du permis de chasser, la formation théorique et pratique pour réussir l’examen, la validation annuelle du permis de chasser, l’assurance responsabilité civile du nouveau chasseur et de ses chiens, l’accès à un ou plusieurs territoires de chasse, l’accueil et l’accompagnement pour les premiers pas, l’abonnement à la revue Chasseur en Nouvelle Aquitaine et l’aide et le conseil pour l’équipement matériel. Fin de la liste.
En contre partie, il suffit d’avoir 15 ans, réussir l’examen et surtout habiter en Creuse. « C’est un peu le cadeau des vieux creusois aux jeunes creusois », commente le président de la FDC23 Jean-François Ruinaud pour qui la chasse est plus affaire de partage que de cartouches (2). « Les vieux chasseurs connaissent l’histoire de leur commune, la flore, les champignons et le transmet »
Ce qui ressort d’ailleurs des retours de l’opération un dimanche à la chasse organisée pour la première fois l’année dernière et reconduite cette année. « Beaucoup de non-chasseurs ont dit : j’ai l’habitude d’être dans la nature, mais je la vois pas », rapporte Claire Thieriot. Cet événement proposé aux non-chasseurs permet de découvrir le temps d’une demie journée, qui s’étend d’ailleurs facilement à une journée, une partie de chasse basée sur la découverte, le dialogue, la convivialité. « C’est vraiment pour voir. Certains chasseurs viennent sans armes. Nous ne sommes pas les sanguinaires qu’on décrit », insiste Jean-François Ruinaud.
L’an dernier l’opération avait concerné sept territoires pour une quarantaine de non-chasseurs, cette année, elle s’étendra, le 15 octobre, à 12 territoires. Quant aux non chasseurs, ils n’ont plus qu’à se manifester auprès de la fédération (05.55.12.17.31/undimanchealachasse.creuse@gmail.com) ou de Claire Thieriot (06.78.14.97.98).

(1) L’ouverture générale qui a lieu dimanche ne concerne pas le lièvre (ouverture prévue pour le 24 septembre) et le cerf (21 octobre). À noter concernant cette dernière espèce l’organisation, par l’observatoire du cerf du massif central, de la nuit du brame, le 29 septembre
(2) La sécurité est d’ailleurs pour lui une priorité. « On est plein d’utilisateurs de la nature, la Creuse est suffisamment grande pour tous nous accueillir, il y a pour ça, des règles à respecter. Un beau sanglier ne justifie pas la mise en danger d’une vie humaine. Une vie humaine, ça n’a pas de prix ! », rappelle le président de la FDC 23.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.