Fil info
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT
20:40 Merci 😊
20:36 Elle est superbe 😊
20:35 J'veux pas dire mais ma photo est tout aussi belle 😉 https://t.co/uSiCecvEvW
20:33 Voici pardon 😉 https://t.co/HyzoOHrCVb
20:21 Manque une photo... https://t.co/8FObRER1vu
17:40RT : le parquet a su raison garder et la mobilisation a p… https://t.co/y7i3uWLLgZ
17:39RT : Le parquet de abandonne les poursuites à l'encontre du réalisateur , qui a suivi les… https://t.co/H5rqmXy29J

L'UD Force Ouvrière de la Creuse rejoindra la CGT dans la rue mardi 12

Mobilisation

L’UD CGT organisait son assemblée générale de rentrée jeudi soir. À l’ordre du jour, la journée d’action interprofessionnelle de mardi à Aubusson, La Souterraine et Guéret. Une mobilisation que l’UD FO, en réunion jeudi elle aussi, a décidé de rejoindre.
Austérité, recul des droits des salariés, retraités, chômeurs... La loi travail 2 s’annonce avec pertes et fracas, à savoir : un certain nombre d’acquis sociaux. « La situation sociale des salariés se dégrade très rapidement », explique Catherine Baly, secrétaire générale de l’UD. « Les congés maternité, le 13e mois, la prime d’ancienneté, la durée du CDD, tout sera négocié au sein de l’entreprise... » Ce à quoi il faut ajouter la disparition du CHSCT, le barème des indemnités prud’homales. Sans oublier des fonctionnaires qui servent de punching balls (lire ci-dessus) - « Il n’y a pas de privé sans public et pas de public sans privé », rappelle la secrétaire générale - et la réforme des retraites qui se profile... Un amoncellement qui amène la CGT à se mobiliser mardi 12 septembre.
Au niveau local, la mobilisation se déclinera à 10h30 à la mairie d’Aubusson, à 10h30, gare de la Souterraine, et à 15heures, devant la préfecture, à Guéret. La mobilisation sera suivie à l’échelon local par FO.
L’UD FO de la Creuse,  comme une soixantaine de ses homologues a choisi de montrer son opposition aux ordonnances du gouvernement sur les réformes du travail. « On est dans un département qui souffre beaucoup, ça ne va pas aider. On a déjà du mal à trouver du travail, on va pouvoir le perdre plus rapidement. On a été contre la loi travail en 2016, on continue », explique son secrétaire Sébastien Trocellier qui précise ne pas être en guerre contre Jean-Claude Mailly. «  On a un secrétaire confédéral mais on n’est pas obligé de le suivre. C’est le débat démocratique des syndicats. »
Les deux syndicats, réunis à l’échelle locale contestent la vision d’une société qui tend à prôner l’individualisation et le chacun pour soi. « Quand on oppose vieux, jeunes, fonctionnaires, salariés... », reprend Sébastien Trocellier. « On assiste à une remise en cause du vivre ensemble. »
Catherine Baly et Sébastien Trocellier préviennent : le 12 septembre n’est que la première marche de l’escalier.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.