Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

La maternelle Fossés des Canards a sa cantine

La Souterraine

L’inauguration de la toute nouvelle cantine de la maternelle Fossé des Canards est un moment important pour la communauté scolaire, pour la commune aussi.
C’est le premier point que le maire, Jean-François Muguay va souligner après le coupé de ruban en présence du sous-préfet, Olivier Maurel, secrétaire général de la préfecture de la Creuse, des personnalités locales, civiles et militaires, et de la visite des lieux.
«C’est un moment important, rappelle Jean-François Muguay, car la commune a toujours manifesté un attachement particulier pour ses écoles et notamment pour celle Fossés des Canards vraie école maternelle à trois classes» ; les écoles furent la priorité depuis longtemps de la municipalité.
Quant à cette construction, l’investissement était une demande des parents d’élèves et du personnel ; en effet, chaque jour, à midi, il fallait déplacer en car une soixantaine d’enfants, le personnel pour les repas qui étaient servis à l’école Tristan Lhermite, et ces déplacements posaient des problèmes de sécurité, de fatigue, sans oublier la salle du groupe scolaire Tristan l’Hermite qui était «gelée» par cette occupation quotidienne.
Les repas sont livrés par le service restauration de la Cité scolaire, et le premier édile ne peut pas ne pas interpeller le représentant de l’État sur les récentes mesures gouvernementales : «nous bénéficions de quatre contrats aidés, deux pour le lycée et deux pour la cantine ; nous n’abusons pas du système, nous avons eu à cœur de pérenniser nos emplois aidés, depuis les premières mesures en ce sens... nous venons de titulariser un contrat avenir...». Toujours sur ce chapitre, il aborde aussi les difficultés que vont rencontrer les associations locales, notamment concernant le péri scolaire.
La parenthèse refermée, il revient à la cantine et remercie quand même l’État, notamment les services préfectoraux pour l’intérêt manifesté pour ce projet ; en effet, le projet fut financé à 80% par l’État, dans le cadre de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (50%) et du Fonds de Soutien à l’Investissement Local (30%). Le montant de l’investissement s’élève à 368.000 euros, la commune a bénéficié d’une DETR de 186.154,49 euros (en deux tranches), et du FSIL  de 109.897,43 euros.
Enfin il a salué le personnel et les élus qui ont accompagné le projet, notamment Sophie Clément, maire adjointe en charge des écoles.
Après quelques mots sur l’aspect amical de la cantine, qu’il a illustré par un extrait de la célèbre chanson de Carlos, le sous préfet a répondu aux préoccupations du premier édile : «...Pourquoi le gouvernement a réglementé de façon drastique les contrats aidés ?, parce qu’une étude a montré que le taux de persistance de ces emplois (CDD ou CDI de six mois minimum ensuite) était loin de la cible : on espérait 70%, on a atteint à peine 34%, et le taux est encore plus faible pour les CAE...». Cependant, il s’est voulu rassurant : «...Tous les contrats seront sanctuarisés dans l’Éducation Nationale, quant aux emplois périscolaires, ils ne seront pas consolidés sauf pour les communes rurales en difficulté, par contre priorité sera donnée à l’urgence sociale, aux associations caritatives...».
Il termine sur une bonne nouvelle, l’attention bienveillante de l’État sur la Creuse, territoire rural et sur l’importance de la continuité du service public : les 13 millions de DETR seront renouvelés en 2018.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.