Fil info
20:41La Fête de la Montagne Limousine 2018 c'est les 28, 29 et 30 septembre à en https://t.co/bstJzAfXV6
16:06un début de en fanfare, merci pour l'article, on se donne rendez-vous p… https://t.co/6jZloosTQK
14:08RT : Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
08:33Dans le on préfère la partager et la boire 🍻😜 https://t.co/UWVUX2n94t
08:29ce matin 22/09/2018 de 08:00 à 12:00 efs - perigueux attention changement de date le théâtre est reporte au lu… https://t.co/dRuAFv8dpK

Le portrait du président retourné dans certaines mairies creusoises

GM&S Industry

Comme annoncé vendredi, l’Association des maires et adjoints de la Creuse (AMAC) a invité les maires creusois à retourner ou enlever le portrait d’Emmanuel Macron de leurs mairies en réponse à l’accueil « chaleureux » (sic) qui leur a été réservé à Egletons la semaine dernière. C’est chose faite à Guéret.
Avant la tenue d’un bureau municipal lundi soir, Michel Vergnier, maire de Guéret et président de l’AMAC, a symboliquement retourné le portrait du président de la République et affiché le dessin de Michel Janvier, qui ajoute à la tenue d’un élu le masque à gaz.
De son côté, le député de la Creuse Jean-Baptiste Moreau a annoncé qu’une réunion se tiendrait à l’Elysée mardi 17 octobre en présence des élus du département, de plusieurs cabinets ministériels et en présence du Président de la république pour évoquer «le sort des 156 salariés licenciés de GM&S et plus largement la revitalisation du territoire». Michel Vergnier a indiqué qu’il participerait à cette réunion à condition que le président accorde à la délégation «plurielle» au moins 30 minutes. Pour lui, «il faut des mesures spécifiques pour les territoires ruraux». Les représentants du personnel de GM&S ne sont pas conviés mais seront informés de la réunion. «On y va en soutien», assure Michel Vergnier.
Quant aux GM&S, ils seront présents aux côtés des fonctionnaires ce mardi 10 octobre et appellent à une réunion publique mardi soir à Limoges et jeudi soir à 20 heures au centre culturel Yves-Furet de La Souterraine.
V.J.

Le sénateur Lozach écrit au président
Jean-Jacques Lozach, sénateur de la Creuse, dans « une volonté d’apaisement durable», souhaite attirer dans une lettre l’attention du président de la République Emmanuel Macron sur deux points : le projet d’entreprise GMD qui doit être élaboré de manière précise et le lancement d’une réflexion quant à l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan local de redynamisation du secteur géographique concerné. Il cite l’exemple de ce qui a été fait à La Courtine et Guéret sur les anciens sites militaires. Il reste à « l’entière disposition » du président « pour tout échange que (le président) jugerait utile ».

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.