Fil info
17:11Saint-Hilaire-Luc : Ouverture du festival 1000 Sources -> https://t.co/zAIzfm0sk2
12:13Lacelle : L'agriculture familiale en fête | L'Echo https://t.co/09WKKrOVwA via
10:06Région : Avec Sculpturama, L'art se taille une place en Haute-Corrèze -> https://t.co/4ufiHUgv65
23:32France : Réforme constitutionnelle : débat contradictoire -> https://t.co/DThFHi3iMx
23:31France : Benalla : l’affaire qui éclabousse le pouvoir -> https://t.co/n5bsFJfr1I
19:56Cyclisme : Sagan reprend ses habitudes -> https://t.co/QyUioFTe0t
19:02Saint-Robert : Classique et virtuosité en harmonie au festival de Saint-Robert -> https://t.co/1Nw6LfoxCt
18:47Corrèze : La Luzège met théâtre et culture en partage -> https://t.co/4RHmfw7SoI
17:56L’Espace Monet-Rollinat de Fresselines a eu droit pour fêter ses vingt ans à une seconde inauguration : celle de la… https://t.co/O82uQo4fON

La science autrement pour créer pourquoi pas des vocations

Fête de la science

Ecoliers, collégiens, lycéens, adultes... tous sont les bienvenus au village des sciences à Aubusson qui s’est ouvert jeudi matin et qui se clôturera ce vendredi après-midi. C’est l’occasion de découvrir les sciences autrement et ce de façon ludique.
C’est bien l’objectif de la Fête de la science dont le village des sciences est un outil  : «Populariser tout ce qui est manipulation scientifique et éveiller les élèves aux sciences physiques, aux jeux mathématiques, aux nouvelles technologies», précise le président de Récréasciences, Gilles Pallier. Et pourquoi pas donner des vocations  ?  «Aujourd'hui en France, on manque de scientifiques et de techniciens hautement qualifiés», note le président.
Dans la salle des conférences de la Maison de l'emploi et de la formation de l’arrondissement d’Aubusson (MEFAA), une vraie effervescence se dégage.  Telles les abeilles qui butinent, les curieux vont de stands en stands découvrir  par exemple la Cité des insectes et ses insectes à goûter... Des petits grillons ou des coléoptères déshydratés.  «Il y a 75 % de protéines. C’est très bon», note Régine  Elliot.  Quand elle a débuté en 2008, elle importait les insectes, aujourd'hui, il y a des éleveurs en France, en Belgique. «C’est intéressant pour l’environnement», ajoute-t-elle. De leurs côtés, les jeunes semblent conquis par le goût...  En deux minutes, les deux assiettes sont finies. «C’est trop bon, on dirait des chips». Il est vrai que ce n’est pas  mauvais.
Un peu plus loin, ce sont les secondes du lycée Eugène-Jamot d’Aubusson qui proposent des expériences sur des bombes de bains.  Les collégiens de Châtelus-Malvaleix ont aussi leur atelier. Les curieux peuvent également tester de nouveaux jeux interactifs ou voir les dangers du tabac...
«C’est bien de rapprocher les scientifiques du grand public et des élèves», résume Gilles Pallier. C’est encore possible aujourd'hui de 9h à 12h et de 14h à 17h à la MEFAA avec en plus la présence du scientibus et de la Boîte à fourmis.
Le cinéma Le Colbert  s’est également associé à l’événement.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.