Fil info
17:11Saint-Hilaire-Luc : Ouverture du festival 1000 Sources -> https://t.co/zAIzfm0sk2
12:13Lacelle : L'agriculture familiale en fête | L'Echo https://t.co/09WKKrOVwA via
10:06Région : Avec Sculpturama, L'art se taille une place en Haute-Corrèze -> https://t.co/4ufiHUgv65
23:32France : Réforme constitutionnelle : débat contradictoire -> https://t.co/DThFHi3iMx
23:31France : Benalla : l’affaire qui éclabousse le pouvoir -> https://t.co/n5bsFJfr1I
19:56Cyclisme : Sagan reprend ses habitudes -> https://t.co/QyUioFTe0t
19:02Saint-Robert : Classique et virtuosité en harmonie au festival de Saint-Robert -> https://t.co/1Nw6LfoxCt
18:47Corrèze : La Luzège met théâtre et culture en partage -> https://t.co/4RHmfw7SoI

Trois ans de prison requis en appel contre l’ancienne préfète

Justice

Dominique-Claire Mallemanche, ancienne préfète de la Creuse de février 2013 à août 2013 était jugée en appel par la coup d’appel d’Aix-en-Provence pour corruption passive. Trois ans de prison ont été requis à son encontre mercredi. L’avocat général a aussi réclamé une amende de 20.000 euros et l’interdiction définitive d’exercer tout emploi public. Ses réquisitions sont identiques à la peine prononcée en première instance par le tribunal correctionnel de Nice en décembre 2016.  La défense a plaidé la relaxe pour les cinq prévenus. La décision a été mise en délibéré au 22 novembre.
Avant d’arriver en Creuse, Dominique-Claire Mallemanche avait été sous-préfète de Grasse. C’est durant ce poste qu’elle est soupçonnée d’avoir avantagé le propriétaire d’un hôtel de luxe via un arrêté préfectoral qui facilitait indirectement ses opérations de construction.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.