Fil info
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT

Felletin se souvient

Commémoration

A l’instar de nombreuses communes, Felletin a commémoré les victimes de la Guerre 14-18 en trois temps. Le premier a eu lieu dès le vendredi 10 novembre au monument aux morts du village des Combes. Le samedi, direction d’abord le cimetière et son carré militaire. Felletin accueillait pendant la guerre l'hôpital temporaire n°19 dans les locaux de l’école pratique, Place des arbres. «Hélas, comme le rappelle Jean-Louis Lecante responsable de la section de Felletin de l’Union fédérale des anciens combattants, tous les soldats soignés à l’hôpital ne survivent pas et il faut les inhumer sur place. Ce qui est fait au cimetière». Au carré militaire reposent définitivement 19 soldats. Un focus a été fait sur le sergent territorial Pierre Le Meur, 46 ans, père de six enfants. Originaire d’une commune près de Paimpol (Côtes d’Armor), il sera pris dans les combats fratricides à La Courtine, grièvement blessé et transporté à l’hôpital, il décédera de ses blessures. Sa commune d’origine faisant des recherches sur ses morts a appelé Felletin. Jean-Louis Lecante lui a transmis avec fierté une photo de l’assistance rendant hommage aux victimes des combats. Une assistance encore importante en ce 11 novembre 2017. Retour au monument aux morts du centre-bourg où plusieurs gerbes ont été déposées avant les lectures des différents messages.  Jean-Louis Lecante a évoqué les soldats russes et l’étonnement suscité à leur arrivée mais son père lui a aussi parlé de la sympathie qui s’est installée avec eux. Corinne Terrade, adjointe au maire, a repris le message de la secrétaire d’Etat, «la Nation reconnaissante rend hommage à l’ensemble des morts pour la France et perpétue l’indispensable mémoire».

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.