Fil info
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit
23:13France : PCF : à la recherche des voies de l’unité -> https://t.co/28ZMfG4B7X
22:46France : Mémorial Charles de Gaulle : dix ans d’expos sur la France libre -> https://t.co/EjJsD9YAPD
22:25Neuvic : La santé sur le territoire en débat -> https://t.co/CgAIFdRuAc
22:22Boulazac : Un chantier pour leur mettre le pied à l’étrier -> https://t.co/qMCFIb43Rl
19:51Indre : Le Racc s’impose et respire -> https://t.co/vd0rgay3Wp
19:49Châteauroux : Sur la piste des traces familliales avec les généalogistes -> https://t.co/68jSMmYNZh
19:46Indre : 130 personnes marchent dans la rue pour alerter sur le climat -> https://t.co/sIXMuuqYbC
19:34Tulle : Le plus court, du champ à l’assiette -> https://t.co/uN24SiiWee
19:32Bassillac : Une journée pour créer des vocations -> https://t.co/rVWen0LE0p
19:27Lissac-sur-Couze : Grand vent et petites foulées -> https://t.co/g0UgSJUZxB
18:43Région : Régénération et modernisation -> https://t.co/9aNci6sZRS
18:39Sarlat-la-Canéda : Municipales : Appel à l’unité des gauches et des écologistes -> https://t.co/KhHdx3f933
18:33# # - -Vienne : Ils ont marché pour continuer à jouir d’une planète durable -> https://t.co/4IWl5i2DY5
17:53# # - -Vienne : Le marché du goût fait la part belle à la saisonnalité -> https://t.co/omyxsnS3eV
17:27Les rencontres de la sécurité, plus de photos sur ce lien https://t.co/mAF7AyIFxl https://t.co/mAF7AyIFxl
17:21# # - -Vienne : Les grandes craintes des petits maires -> https://t.co/yhgzhSYwsr
16:05France : Les Rencontres de la sécurité avec le SDIS 23 -> https://t.co/r1c6k2Qllr

La construction de Guéret... au goutte à GUP

Guéret

Lundi était signée à la préfecture la convention de gestion urbaine de proximité, GUP pour les intimes... Pas de scoop, il s’agissait simplement, lundi, de formaliser des actions entamées dès la mise en place du contrat de ville en 2014/2015.
« GUP, conseil citoyen, PRE (programme de réussite éducative), petit à petit tout se met en place. Il reste le gros chantier de rénovation avec l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine),  mais toutes les pistes avancent », se réjouit le préfet de la Creuse, Philippe Chopin qui réunissait, lundi, les acteurs du projet autour de la table : l’État, la ville de Guéret et l’Agglo, le Conseil départemental, les bailleurs sociaux Creusalis et France Loire, ainsi qu’Évolis 23. Et comme l’avenir des quartiers doit surtout être décidé par ceux qui y vivent, étaient aussi présents les représentants du conseil citoyen.
C’est d’ailleurs du terrain, le quartier Albatros, et de ses dysfonctionnements qu’ont émergé les axes d’intervention : l’amélioration de la citoyenneté (médiation, prévention et sensibilisation (en lien avec le CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance)...), l’encouragement des démarches participatives et le développement du lien social (sensibilisation aux économies d’énergie, accompagnement des associations et du conseil citoyen...) ou plus pragmatique, l’amélioration de l’entretien des espaces communs (sécurisation des cheminements piétonniers, amélioration du stationnement, réfection des aires de jeux, amélioration de la gestion des ordures ménagères...). Un axe qui comprend le volet mobilité porté par la communauté d’agglomération : « Le réseau s’améliore tous les ans parce qu’on tient compte des demandes des habitants », souligne son président Éric Correia.
Les habitants, force de proposition... c’est pas mal, des habitants acteurs, ce serait mieux. Ce que souligne le vice-président d’Évolis 23, Jean-Bernard Damiens. « On souhaite avancer vers un environnement le plus propre possible et c’est avec les habitants qu’on peut travailler sur une activité de compostage. Evolis ne peut pas tout, et ça, ça suppose une mobilisation des habitants ».
Sauf que les habitants, les mem-bres du conseil citoyen ont fait savoir qu’ils ne les voyaient pas beaucoup. « Des avancées, il y en a eu pas mal », témoigne Patrice Clercy, président du conseil citoyen. « On a eu des difficultés, des problèmes de parking sauvage, notamment, on les a fait remonter et maintenant le problème est résolu. On a de très bons contacts avec tout le monde... Le problème, reprend-il, c’est qu’aujourd’hui on n’est pas assez au conseil citoyen. 7 personnes, c’est pas beaucoup... »
Le conseil citoyen se réunit tous les mercredis de 16h à 18h au 4, rue Olivier-de-Pierrebourg... Avis aux amateurs.