Fil info
19:15Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41# # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40# # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39# # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04# # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02# # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59# # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57# # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55# # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X
16:05Sarlat-la-Canéda : De nouvelles infrastructures pour Groléjac -> https://t.co/xj2zJ35eja
13:18Chanteix : Elle joue la carte de la diversité -> https://t.co/mlEiEXPeRP
10:38RT : Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr
10:12RT : Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
10:00Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr

Co-construire un réseau d'agriculteurs biologiques

Forum

«L’herbe bio, j’en rumine de plaisir», «mes voisins agriculteurs sont bio, je nage dans le bonheur» sont les messages que l’on pouvait lire dans la salle de la mairie de Jarnages mardi à l’occasion  d’un forum sur l’agriculture biologique.
Orchestré par le Groupement d’agriculture biologique (GAB) de la Creuse, l’idée était de faire rencontrer les agriculteurs biologiques entre eux, de relancer la dynamique du GAB Creuse né en 2013 de la disparition de GABLIM.  «Il y a des difficultés», reconnaît Olivier Thouret, président du GAB Creuse. Et pourtant. La demande pour le bio existe et de plus en plus d’agriculteurs se tournent vers le bio. La Creuse compte environ 200 agriculteurs bio pour une surface de 4%. L’enjeu est donc de les fédérer car «l’agricul-ture biologique s’est d’abord développée sur des échanges», avoue Olivier Thouret. D’où ces deux journées à Jarnages qui se sont conclues mercredi. Plusieurs ateliers se sont déroulés abordant des thèmes comme les semences paysannes ou la restauration collective. Sur le premier point, l’idée est de développer un réseau de semences paysannes c’est-à-dire qui correspondent à l’agriculture biologique et à la terre acide que l’on a ici dans notre département. En ce qui concerne la restauration collective, «il y a une demande», note Olivier Thouret. D’ailleurs, se tenait en même temps à Agen (Lot-et-Garonne) une rencontre régionale sur la mise en place du bio dans la restauration collective  mais encore faut-il croiser l’offre et la demande. «Aujourd’hui, il y a des outils mais qui fonctionnent mal», admet Olivier Thouret qui aimerait mettre tous les acteurs autour de la table, Chambre d’agriculture, communautés de communes, Département... avec une idée «cohabiter tous ensemble pour répondre à la demande et aux contraintes techniques des producteurs». Quelques axes ont été étudiés comme par exemple avoir de la viande clé en main en restauration collective et donc travailler avec le pôle viande à Bourganeuf ou encore avoir une plate-forme agricole plus fonctionnelle c’est-à-dire qui permette aux producteurs de livrer à la plateforme qui s’occuperait de dispatcher les commandes. Le GAB Creuse ne veut pas faire table rase du passé mais s'inscrire dans la démarche comme   un acteur, un partenaire et ainsi faire avancer les choses.
Est également lancée l’idée d’une deuxième foire biologique après Colchique et donc sur un autre temps et un autre secteur pour faire connaître l’agriculture biologique en Creuse et faire que les agriculteurs se rencontrent.
L’autre aspect de ce forum était la rencontre avec les agriculteurs bio d’autres régions dans l’idée de mutualiser. Une structure existe déjà avec ACT’terres bio Nouvelle-Aquitaine. Le GAB Creuse cherche aussi à travailler en partenariat avec la fédération régionale agriculture biologique. «Ce n’est pas tout seul que l’on va répondre aux besoins de l’agriculture biologique», résume Olivier Thouret.

V.J.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.