Fil info
19:10Thenay : L’incroyable résurrection du calvaire d’Usseau -> https://t.co/e00UXRflgJ
19:08Châteauroux : Un air de rentrée à la librairie -> https://t.co/5MpJzmxxlP
19:06Châteauroux : Des cours de français pour profiter au mieux du stage -> https://t.co/3wdQwk9Ngf
18:32Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive | L'Echo https://t.co/1qf140gvWm via
18:08Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive | L'Echo https://t.co/XlpIgXlahp via
18:05Dordogne : La SPA arrivée à saturation -> https://t.co/t4vmfDX8DX
17:31Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive -> https://t.co/HaWRhfR7EZ
16:05Bergerac : Elles font un périple cyclo pour vaincre la mucoviscidose -> https://t.co/Q5lQL7iNJm
16:01 peut- t-il y vivre? Se prétendre 2eme force de l'opposition française fait 😂😂😂… https://t.co/vjtt2BtWEM
11:26https://t.co/h3Hxzp6wkW la fête en 2018 c'est à Lacelle, Corrèze https://t.co/8Mhuxs3GQR
22:44International : Gênes : 43 morts et la société d'autoroute en accusation -> https://t.co/otWSJ3qcDj

Co-construire un réseau d'agriculteurs biologiques

Forum

«L’herbe bio, j’en rumine de plaisir», «mes voisins agriculteurs sont bio, je nage dans le bonheur» sont les messages que l’on pouvait lire dans la salle de la mairie de Jarnages mardi à l’occasion  d’un forum sur l’agriculture biologique.
Orchestré par le Groupement d’agriculture biologique (GAB) de la Creuse, l’idée était de faire rencontrer les agriculteurs biologiques entre eux, de relancer la dynamique du GAB Creuse né en 2013 de la disparition de GABLIM.  «Il y a des difficultés», reconnaît Olivier Thouret, président du GAB Creuse. Et pourtant. La demande pour le bio existe et de plus en plus d’agriculteurs se tournent vers le bio. La Creuse compte environ 200 agriculteurs bio pour une surface de 4%. L’enjeu est donc de les fédérer car «l’agricul-ture biologique s’est d’abord développée sur des échanges», avoue Olivier Thouret. D’où ces deux journées à Jarnages qui se sont conclues mercredi. Plusieurs ateliers se sont déroulés abordant des thèmes comme les semences paysannes ou la restauration collective. Sur le premier point, l’idée est de développer un réseau de semences paysannes c’est-à-dire qui correspondent à l’agriculture biologique et à la terre acide que l’on a ici dans notre département. En ce qui concerne la restauration collective, «il y a une demande», note Olivier Thouret. D’ailleurs, se tenait en même temps à Agen (Lot-et-Garonne) une rencontre régionale sur la mise en place du bio dans la restauration collective  mais encore faut-il croiser l’offre et la demande. «Aujourd’hui, il y a des outils mais qui fonctionnent mal», admet Olivier Thouret qui aimerait mettre tous les acteurs autour de la table, Chambre d’agriculture, communautés de communes, Département... avec une idée «cohabiter tous ensemble pour répondre à la demande et aux contraintes techniques des producteurs». Quelques axes ont été étudiés comme par exemple avoir de la viande clé en main en restauration collective et donc travailler avec le pôle viande à Bourganeuf ou encore avoir une plate-forme agricole plus fonctionnelle c’est-à-dire qui permette aux producteurs de livrer à la plateforme qui s’occuperait de dispatcher les commandes. Le GAB Creuse ne veut pas faire table rase du passé mais s'inscrire dans la démarche comme   un acteur, un partenaire et ainsi faire avancer les choses.
Est également lancée l’idée d’une deuxième foire biologique après Colchique et donc sur un autre temps et un autre secteur pour faire connaître l’agriculture biologique en Creuse et faire que les agriculteurs se rencontrent.
L’autre aspect de ce forum était la rencontre avec les agriculteurs bio d’autres régions dans l’idée de mutualiser. Une structure existe déjà avec ACT’terres bio Nouvelle-Aquitaine. Le GAB Creuse cherche aussi à travailler en partenariat avec la fédération régionale agriculture biologique. «Ce n’est pas tout seul que l’on va répondre aux besoins de l’agriculture biologique», résume Olivier Thouret.

V.J.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.