Fil info
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:52Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:16Pour des raisons de sécurité, les gilets jaunes ont décidé l'interruption de la mobilisation pour la nuit sur Guére… https://t.co/YQ0CIqR5mS
15:55Quand tu arrives à la soirée et que tu n'as pas été très attentif au indiqué sur le carton d'invitation.… https://t.co/MwWTY0K7Rn
14:49A La Croisière, les gilets jaunes se sont positionnés côté Haute-Vienne et côté Creuse occasionnant des bouchons ju… https://t.co/JLiHNklhDn
14:3017 novembre 2017 : "Concentré de colère" / L'Echo https://t.co/viSNBqz2a2
13:06RT : Nouvel incident a . Une femme a été renversée par un automobiliste qui a voulu forcer le barrage au rond-… https://t.co/JPyW1g73zL
13:05RT : rond point de Souilhac bloqué avec barrage filtrant. Sono et casse croûte pour les https://t.co/xOBqquPYSJ
12:31Manifestation des gilets jaunes : d'après la préfecture une quinzaine de barrages filtrants sont toujours actifs po… https://t.co/MlaXUSBfih
12:20Les colonnes de évoquent la position du de l’ https://t.co/kIGBDMaIDs
10:24 Bjr, avez-vous quelqu’un de chez vous à Thiviers? Avez-vous une adresse email que les personnes sur p… https://t.co/ooFFbJeel4
10:20RT : les véhicules passent sur le rond-point des Balladours toutes les 30 min. "On est pas là pou… https://t.co/mlEPqHekqZ
10:20RT : il s agit en fait d un barrage filtrant au rond point des balladours. Agriculteurs, commerça… https://t.co/A0aJtBva68
10:20RT : rond point des balladours complètement bloqué https://t.co/tgGvLo3OQe
10:11Mobilisation des gilets jaunes ce matin : La goutte d'essence qui a fait déborder le vase. https://t.co/YmmQ5s9NjL
10:06 Plus grand que le stade Amedee Domenech à Brive où joue le CAB ... créer un stade… https://t.co/8zaQfKOXS1
08:36Rdv samedi 24/11, pour un moment d’échange et de partage avec , autour d’un footing Ouve… https://t.co/Z4wkQbfKWp

La pratique trace le chemin

Economie Sociale et Solidaire

2014-2015, les tiers lieux représentent la pointe de l’innovation en Nouvelle Aquitaine, 2008, le première espace de coworking voit le jour à Paris, 3 ans après que le concept ait été défini à Los Angeles... Et à côté de ça, en 2003 l’Atelier ouvre ses portes à Royère-de-Vassivière, un lieu économique et culturel qui correspond à un concept innovant qui à l’époque n’existe pas encore. La pratique l’a amené...
« Nous on dit : regardez ce qui ce fait sur les territoires. Il faut juste ne pas mettre de barrières, soutenir l’innovation portée par les habitants... L’innovation, elle vient des pratiques », insiste Pascal Bousso, coordinateur Aliso, qui pilotait une journée d’échanges pour établir les bases d’une coopération entre les acteurs de l’économie sociale et solidaire, le 27 novembre à l'IRFJS à Guéret. Une journée d’échanges qui entre en résonance avec l’invitation du président Macron à plancher sur l’hyperruralité.
La Creuse est un territoire porteur de nombreuses initiatives dans le domaine de l’ESS. Avec un quart des emplois du privé, dans des secteurs qui vont des musiques actuelles à l’aide à domicile, elle se situe dans le top trois des départements en matière de dynamisme associatif. Et forcément, pour ces acteurs qui commencent à se constituer en réseau, la question de l’hyperruralité tombe à point nommé. « Partons de ce qu’on fait déjà.  Partons des porteur d’initiatives, des bénévoles, des habitants.On part du principe que chacun à des choses à amener », avance Pascal Bousso. « L’innovation, elle vient des pratiques. »
Mais, pour qu’elle se développe, encore faut-il, un soutien. C’est ici qu’interviennent les élus, ou du moins, qu’ils devraient intervenir. Jusqu’à présent, les structures locales bénéficiaient, en Limousin, du dispositif des aides régionales à l’emploi associatif. Présenté comme une aide à l’emploi, il apparaissait, dans la pratique, plutôt comme une aide aux projets associatifs. « C’était une politique publique remarquable qui apportait aux structures de manière très décentralisée un soutien de 20, 30% indispensable pour se développer dans le temps et pas se demander sans cesse comment tenir », explique Pascal Bousso. C’était aussi une marque de confiance envers les habitants. C’était, car  ce soutien-là va s’arrêter.
« Ce secteur est souvent pris comme une charge par les gens de la Nouvelle Aquitaine, moi, j’aimerais bien que ce soit présenté comme un investissement dans l’innovation portée par les habitants », poursuit-il. « Quand on met un euro de soutien dans le projet d’une structure, on fabrique de l’attractivité, de l’inventivité, on mobilise les habitants et finalement on créé de l’économie. »
Cette journée, qui a été calée avant même l’invitation de Macron, aura par conséquent servi à établir un cadre aux propositions à lui renvoyer. Dans tous les cas, elle aura une suite. Les acteurs de l’ESS continueront à travailler sur la dynamique de réseau en Creuse.