Fil info
19:15Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41# # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40# # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39# # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04# # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02# # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59# # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57# # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55# # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X
16:05Sarlat-la-Canéda : De nouvelles infrastructures pour Groléjac -> https://t.co/xj2zJ35eja
13:18Chanteix : Elle joue la carte de la diversité -> https://t.co/mlEiEXPeRP
10:38RT : Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr
10:12RT : Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
10:00Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr

La pratique trace le chemin

Economie Sociale et Solidaire

2014-2015, les tiers lieux représentent la pointe de l’innovation en Nouvelle Aquitaine, 2008, le première espace de coworking voit le jour à Paris, 3 ans après que le concept ait été défini à Los Angeles... Et à côté de ça, en 2003 l’Atelier ouvre ses portes à Royère-de-Vassivière, un lieu économique et culturel qui correspond à un concept innovant qui à l’époque n’existe pas encore. La pratique l’a amené...
« Nous on dit : regardez ce qui ce fait sur les territoires. Il faut juste ne pas mettre de barrières, soutenir l’innovation portée par les habitants... L’innovation, elle vient des pratiques », insiste Pascal Bousso, coordinateur Aliso, qui pilotait une journée d’échanges pour établir les bases d’une coopération entre les acteurs de l’économie sociale et solidaire, le 27 novembre à l'IRFJS à Guéret. Une journée d’échanges qui entre en résonance avec l’invitation du président Macron à plancher sur l’hyperruralité.
La Creuse est un territoire porteur de nombreuses initiatives dans le domaine de l’ESS. Avec un quart des emplois du privé, dans des secteurs qui vont des musiques actuelles à l’aide à domicile, elle se situe dans le top trois des départements en matière de dynamisme associatif. Et forcément, pour ces acteurs qui commencent à se constituer en réseau, la question de l’hyperruralité tombe à point nommé. « Partons de ce qu’on fait déjà.  Partons des porteur d’initiatives, des bénévoles, des habitants.On part du principe que chacun à des choses à amener », avance Pascal Bousso. « L’innovation, elle vient des pratiques. »
Mais, pour qu’elle se développe, encore faut-il, un soutien. C’est ici qu’interviennent les élus, ou du moins, qu’ils devraient intervenir. Jusqu’à présent, les structures locales bénéficiaient, en Limousin, du dispositif des aides régionales à l’emploi associatif. Présenté comme une aide à l’emploi, il apparaissait, dans la pratique, plutôt comme une aide aux projets associatifs. « C’était une politique publique remarquable qui apportait aux structures de manière très décentralisée un soutien de 20, 30% indispensable pour se développer dans le temps et pas se demander sans cesse comment tenir », explique Pascal Bousso. C’était aussi une marque de confiance envers les habitants. C’était, car  ce soutien-là va s’arrêter.
« Ce secteur est souvent pris comme une charge par les gens de la Nouvelle Aquitaine, moi, j’aimerais bien que ce soit présenté comme un investissement dans l’innovation portée par les habitants », poursuit-il. « Quand on met un euro de soutien dans le projet d’une structure, on fabrique de l’attractivité, de l’inventivité, on mobilise les habitants et finalement on créé de l’économie. »
Cette journée, qui a été calée avant même l’invitation de Macron, aura par conséquent servi à établir un cadre aux propositions à lui renvoyer. Dans tous les cas, elle aura une suite. Les acteurs de l’ESS continueront à travailler sur la dynamique de réseau en Creuse.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.