Fil info
00:21Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet | L'Echo https://t.co/gvkVOiQeFE via
23:38France : Les syndicats agricoles réunis par Macron -> https://t.co/L3fgBJztod
23:36International : Israël : la Knesset vote le racisme d’État -> https://t.co/IBnged6nWB
23:34Région : Une certaine vision du service public -> https://t.co/SBSJItKgUW
21:05Cyclisme : Geraint Thomas gagne au sprint à l'Alpe d'Huez -> https://t.co/IdsdrsVO8t
20:50Périgueux : Table rase sur les services publics | L'Echo https://t.co/lTpdUYjk5T via
20:39Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet -> https://t.co/1RYpAAYfyE
18:58Châteauroux : [intégral] L’alphabet façon Ghe2toBlaster -> https://t.co/fO7oDLMchp
18:55Périgueux : Table rase sur les services publics -> https://t.co/aqdzO3YvCY
18:54Indre : Les Familles Rurales manquent d’aides à domicile -> https://t.co/JXSqdlxTG1
18:51Ambrault : Demain soir, rendez-vous pour la 5e édition de Bluesberry -> https://t.co/zCK67Oecok
18:50Salagnac : Ils vont vadrouiller en attendant La Grande Vadrouille -> https://t.co/vsYGdKsbZo
18:19RT : Surprise! Le gvt espagnol lutte pour enlever les restes de Franco de son mausolée. Mais les moines qui gèrent ce li… https://t.co/657GDNJp2D
18:18RT : La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
18:11La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
17:37RT : Ce Macron qui a privatisé l'équipe de France à son seul profit, c est le même qui a baissé de 7… https://t.co/S2NrXG0GLk
17:37RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
17:35RT : Affaire , les réitèrent leur demande d’une commission d’enquête sur les violences qui ont eu li… https://t.co/P0mXDaKayi
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh

Le délégué interministériel en visite en Creuse

"Monsieur Industrie"

Pas de visite sur le site de LS Industrie (ex GM&S Industry à La Souterraine) mais une réunion avec les élus, les présidents de chambres consulaires, les directeurs des services pour le délégué interministériel aux restructurations d’entreprises Jean-Pierre Floris. Ce «monsieur Industrie» du gouvernement était ce mercredi en Creuse pour une «visite d’informations» comme il l’a qualifiée lui-même. «C’est intéressant qu’il vienne pour s’imprégner du territoire», stipule le préfet de la Creuse Philippe Chopin.
Jean-Pierre Floris, 69 ans, a toujours travaillé dans l’industrie et notamment pour le groupe Saint-Gobain. Il a accepté  cette nomination du  ministre de l’Economie Bruno Le Maire et de la ministre du Travail Muriel Penicaud, «pour défendre l’industrie». Il veut, dit-il, «promouvoir le dialogue social et la flexibilité». Trois axes de travail se dégagent dans sa mission : coordonner les réponses de l’Etat  pour aider les entreprises en difficulté, faire que les engagements pris soient tenus lors d’une restructuration et préparer les entreprises aux mutations.
Un de ses premiers dossiers est GM&S Industry qui, pour le préfet, n’est pas étranger à la création de son poste comme ne l’oublions pas le plan de revitalisation pour la Creuse qui fait suite à cette «catastrophe industrielle» avec la suppression de 157 emplois à La Souterraine.
Cette visite en terres creusoises précédera une réunion du comité de suivi de GM&S qui aura lieu le 23 janvier prochain à Bercy en présence des constructeurs,
d’Alain Martineau pour LS Industrie et des organisations syndicales.  C’est à cette occasion là qu’il verra les organisations syndicales pour la première fois. Elles pourront ainsi faire remonter leurs questionnements sur une reprise au ralenti et un reclassement qu’elles sont loin de qualifier d’exceptionnel. S’il n’a pas été sur le site et ne s’est pas entretenu avec les acteurs du dossier, Jean-Pierre Floris l’a regardé.  «Le problème essentiel c’est le niveau d’activité. D’après les informations que j’ai, les engagements seraient tenus. Il y a de grands clients qui ont pris des engagements et il faut que l’entreprise soit performante. J’ai le sentiment que les clients ont confiance».  Pour Yvan Davidoff, directeur du travail de la Direccte Nouvelle-Aquitaine pour la Creuse, avec un tel plan social, toute solution ne peut pas être trouvée tout de suite. S’il reconnaît des difficultés, il indique que des solutions ont été apportées. Jean-Pierre Floris évoque le besoin de formation des ouvriers.  Pour GM&S, l’Etat avait annoncé un financement doublé  soit 5.000 euros par salarié, l’argent a été «globalisé». Le préfet précise qu’ils ont également accès à toutes les formations de la Région, de Pôle emploi sans que cela impacte ce crédit. «On est loin d’avoir dépensé tout l’argent»,  admet  Philippe Chopin.  Pour Jean-Pierre Floris, s’il comprend la difficulté des gens, «il faut faire face». D’après la cellule de reclassement, au 22 décembre, 14 salariés ont retrouvé un emploi dont 4 en CDI, 6 sont en formation.
Ont aussi été évoquées les propositions du plan de revitalisation pour lequel le préfet de la Creuse se rendra ce vendredi à une réunion interministérielle à Paris.  Jean-Pierre Floris a noté les nombreuses initiatives dont ont fait preuve les Creusois. Si c’est le préfet qui pilotera ce plan, cela se fera «en liaison avec lui. Il va nous aider, avoue le préfet de la Creuse. Il y a un focus sur la Creuse».
Jean-Pierre Floris a ensuite visité Microplan. Lors d’une prochaine venue dans le département, il devrait se rendre à La Souterraine. Ce d’ici la fin du premier semestre 2018.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.