Fil info
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

Harold et Maude... et 35.000 euros

Justice

Harold et Maude (1) ne s’estiment plus. Le premier, qui a encaissé le chèque de 35.000€ que lui a donné la retraitée, n’encaisse pas la garde à vue qu’il a subi dans le cadre d’une enquête pour abus de confiance. Maude digère mal le fait que son agent immobilier - et néanmoins ami... à l’époque - ait détourné ses 35.000€. Harold comparaissait hier pour abus de confiance.
Les choses avaient pourtant bien commencé entre eux. Pas de découverte enflammée de passions communes type visites de chantiers de démolition ou virée en voiture volée mais une sympathie mutuelle très appuyée. Maude qui cherche à vendre sa maison dans le Puy-de-Dôme va rencontrer, par l’entremise de son notaire, Harold, qui deviendra son ami... et voisin, lorsque celle-ci emménagera dans l’est de la Creuse.
En bon ami, celui-ci va, comme il le dit, sortir du cadre réglementaire pour aider Maude aux prises avec sa banque (2), l’accompagner tout au long des travaux de sa nouvelle maison ou l’aider au quotidien. Tout est si idyllique que la question de l’adoption arrive sur le tapis... Tout est si flou qu’on ne sait pas de qui vient l’idée. Maude maintient qu’Harold lui en a fait la demande... Harold soutient que la proposition vient de Maude.
« Elle était contente de sa nouvelle maison et voulait me donner plein de choses, me mettre légataire universel, elle voulait même m’adopter », retrace Harold à la barre. « Un jour je suis allé la voir et elle m’a donné le chèque. Je l’ai accepté. » Ce qu’il qualifiera par ailleurs, de connerie qu’il regrette sincèrement.
Pour Maude le chèque ne tombe pas du ciel, il s’agissait d’un placement et non d’une donation : Harold lui a demandé, avec insistance la somme de 50.000€ pour réaliser un investissement. Maude finit par lâcher 35.000€ pour avoir la paix. Et, hormis le chèque, ne signe aucun document. Les sous, elle ne les reverra jamais.
Seul élément concret : le chèque débité le 4 septembre 2012. La somme atterrit sur le compte de la société d’Harold après avoir tran-sité sur le compte commun de Harold et son épouse, qui ne voit pas cette « donation » d’un bon œil : « On serait redevable à cette personne. »
« Vous ne vous êtes pas dit à un moment, c’est dangereux, que pourrait en penser sa famille ? », l’interroge le président du tribunal. « J’ai été naïf », regrette l’agent immobilier. Naïf autant que Maude dont l’avocat réclame la restitution des 35.000€, 5.000€ pour le préjudice financier, 20.000€ pour le préjudice moral.
Le problème, pour le ministère public, confronté à deux versions contradictoires,  reste naturellement l’abus de confiance en soi. Un don pour Harold, un prêt, pour Maude qui, au début, ne parle pas de placement... et pour la procureure un refus d’obligation contractuelle, peut-être, ou encore de l’extorsion, s’il y a eu pression, mais pas un élément constitutif d’un abus de confiance. « L’abus de confiance ne peut porter que sur des fonds remis à titre précaire. Aujourd’hui la remise à titre précaire n’est pas caractérisée, je demande la relaxe », explique la procureure. Une réquisition suivie par le tribunal.

(1) Prénoms d’emprunt.
(2) Les anomalies qu’Harold repère dans le dossier permettent d’effacer une partie de la dette de Maude... fait reconnu des deux parties en désaccord sur le montant qui s'élève, pour le premier, à bien plus de 35.000€, pour la seconde, à bien moins...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.