Fil info
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj
15:46RT : Raphaël Varane a rendu mercredi une visite discrète au centre de formation du RC Lens, où il a été formé. Il a offe… https://t.co/VuzLnJKbjL
15:46RT : C’est fou ! Si seulement quelqu’un l’avait vu venir. Les étudiant·e·s auraient peut-être pu se mobiliser sur la que… https://t.co/MhZyRtViil
15:45RT : 🤩Plus que 9 jours pour participer au retour de Pif! On se retrouve sur KissKissBankBank! 😍 https://t.co/5mGTbdIghl https://t.co/blWSjT2jYD
15:45RT : 16/07/18: Dernière étape de la Flottille de la Liberté pour Bel accueil à pour les quatre bateaux, a… https://t.co/JW5bbumcJR
15:44RT : Encadrement des loyers à Paris : "Si on laisse le marché agir tout seul, les classes moyennes seront obligées de pa… https://t.co/BQrpMi1ZhO
15:44RT : ⚠ Nous avons besoin de vos dès maintenant ! A cause des fortes chaleurs et de la , la fréquent… https://t.co/zyDb0oaDd7
15:21Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! | L'Echo https://t.co/OfN0ZNx66S via
15:18Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet | L'Echo https://t.co/RfMcD8rXrB via
15:16Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil | L'Echo https://t.co/88jeG2sUfY via
15:14Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze | L'Echo https://t.co/4Uwgo0oQCT via
14:58RT : Sport / 🚴‍♀️ Ce samedi, le Raymond Poulidor de Limoges Métropole à Bonnac-la-Côte accueille la quatrièm… https://t.co/I7n7a0Z0kC
14:52La programmation à l'espace Crouzy à Boisseuil (Horizons croisés) pour la rentrée. https://t.co/CcJ6oObjqW
14:48Bergerac : Mardi on chante : c’est reparti pour une quatrième saison -> https://t.co/ymDXNJJgMc

Harold et Maude... et 35.000 euros

Justice

Harold et Maude (1) ne s’estiment plus. Le premier, qui a encaissé le chèque de 35.000€ que lui a donné la retraitée, n’encaisse pas la garde à vue qu’il a subi dans le cadre d’une enquête pour abus de confiance. Maude digère mal le fait que son agent immobilier - et néanmoins ami... à l’époque - ait détourné ses 35.000€. Harold comparaissait hier pour abus de confiance.
Les choses avaient pourtant bien commencé entre eux. Pas de découverte enflammée de passions communes type visites de chantiers de démolition ou virée en voiture volée mais une sympathie mutuelle très appuyée. Maude qui cherche à vendre sa maison dans le Puy-de-Dôme va rencontrer, par l’entremise de son notaire, Harold, qui deviendra son ami... et voisin, lorsque celle-ci emménagera dans l’est de la Creuse.
En bon ami, celui-ci va, comme il le dit, sortir du cadre réglementaire pour aider Maude aux prises avec sa banque (2), l’accompagner tout au long des travaux de sa nouvelle maison ou l’aider au quotidien. Tout est si idyllique que la question de l’adoption arrive sur le tapis... Tout est si flou qu’on ne sait pas de qui vient l’idée. Maude maintient qu’Harold lui en a fait la demande... Harold soutient que la proposition vient de Maude.
« Elle était contente de sa nouvelle maison et voulait me donner plein de choses, me mettre légataire universel, elle voulait même m’adopter », retrace Harold à la barre. « Un jour je suis allé la voir et elle m’a donné le chèque. Je l’ai accepté. » Ce qu’il qualifiera par ailleurs, de connerie qu’il regrette sincèrement.
Pour Maude le chèque ne tombe pas du ciel, il s’agissait d’un placement et non d’une donation : Harold lui a demandé, avec insistance la somme de 50.000€ pour réaliser un investissement. Maude finit par lâcher 35.000€ pour avoir la paix. Et, hormis le chèque, ne signe aucun document. Les sous, elle ne les reverra jamais.
Seul élément concret : le chèque débité le 4 septembre 2012. La somme atterrit sur le compte de la société d’Harold après avoir tran-sité sur le compte commun de Harold et son épouse, qui ne voit pas cette « donation » d’un bon œil : « On serait redevable à cette personne. »
« Vous ne vous êtes pas dit à un moment, c’est dangereux, que pourrait en penser sa famille ? », l’interroge le président du tribunal. « J’ai été naïf », regrette l’agent immobilier. Naïf autant que Maude dont l’avocat réclame la restitution des 35.000€, 5.000€ pour le préjudice financier, 20.000€ pour le préjudice moral.
Le problème, pour le ministère public, confronté à deux versions contradictoires,  reste naturellement l’abus de confiance en soi. Un don pour Harold, un prêt, pour Maude qui, au début, ne parle pas de placement... et pour la procureure un refus d’obligation contractuelle, peut-être, ou encore de l’extorsion, s’il y a eu pression, mais pas un élément constitutif d’un abus de confiance. « L’abus de confiance ne peut porter que sur des fonds remis à titre précaire. Aujourd’hui la remise à titre précaire n’est pas caractérisée, je demande la relaxe », explique la procureure. Une réquisition suivie par le tribunal.

(1) Prénoms d’emprunt.
(2) Les anomalies qu’Harold repère dans le dossier permettent d’effacer une partie de la dette de Maude... fait reconnu des deux parties en désaccord sur le montant qui s'élève, pour le premier, à bien plus de 35.000€, pour la seconde, à bien moins...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.