Les parents d'élèves mobilisés

Education

«Non à la fermeture de classes», «Bussière-Dunoise pas contents», les messages des parents d’élèves s’affichaient lundi en fin d’après-midi sur les grilles de la préfecture de la Creuse à Guéret. Préfecture où s’est tenu de 16h30 à 20h30, le conseil départemental de l’Education nationale (CDEN) sur la carte scolaire après le comité technique spécial départemental de vendredi (voir nos éditions précédentes). 
18 ouvertures pour 18 fermetures. Zéro poste pour la Creuse. Ni en plus, ni en moins mais des inégalités et des incohérences pointées du doigt par les parents d’élèves. Comme à Bussière-Dunoise. Déjà l’an dernier, l’école avait failli perdre sa 4e classe mais les parents s’étaient battus. Ils sont encore prêts à lutter. «On ne comprend pas, le DASEN a vu le maire qui lui a dit que nous serions 64 à la rentrée prochaine et sur la liste, c’est mis 60... C’est curieux», explicite Karina Lowe déléguée de parents d’élèves qui prépare les unsmileys, une grande photo sera prise ce mardi matin devant l’école pour symboliser leur mécontentement. A Guéret-Langevin, la situation est à peu près identique. La direction académique note une perte de 30 élèves (89 en 2017, 59  à la rentrée 2018) donc une classe en moins sauf que si 30 élèves partent au CP, d’autres vont arriver. «Il ne les a pas pris en compte, signale Céline Colin, déléguée de parents d’élèves. D’après notre comptage, on aurait entre 20 et 30 élèves qui arriveraient, ce qui reviendrait au même effectif que cette année. Là ça implique la suppression d’une classe et d’une ATSEM». Les parents d’élèves de Guéret-Langevin évoque aussi les arrivées des nouveaux gendarmes à l’été sans oublier les gens du voyage, «il fallait fermer un poste à Guéret», s’indigne Céline Colin  révélant les inégalités dues au doublement des CP en zones prioritaires. Tel à Montboucher qui aura 2 CP car il y a 18 élèves, «nous, on nous ferme une classe et ça nous fera 30. On applique une logique mathématique», ajoute-t-elle.  A Crocq, les parents n’ont pas pu monter à Guéret lundi après-midi mais ils n’ont pas oublié le CDEN, ils attendaient des changements... Mais rien n’a bougé depuis la carte de vendredi. Une carte scolaire de nouveau rejetée à la majorité avec seulement deux voix pour, 12 contre, 7 abstentions et un refus de vote. La mobilisation devrait donc monter d’un cran. Des occupations d’écoles sont d’ores et déjà annoncées à Crocq et à Bussière-Dunoise. Des pétitions circulent sur www.change.org pour Guéret-Langevin, sur www.pétition.fr pour Crocq et des pages facebook «Non à la fermeture de la 4e classe de l’école maternelle» ont été ouvertes. 
V.J.

air max 90 essential style