Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit

Creuse tourisme jette ses filets

Tourisme

Au vert et bleu proverbiaux, Creuse tourisme a décidé, il y a quelques années, d’ajouter la pointe de rouge qu’il pouvait manquer. En mode RVB à présent, la Creuse se rêve sur les écrans avant de se vivre en grand. Plus de carte au trésor trouvée dans un grenier poussiéreux, finis les grands périples au petit bonheur la chance, un pas hasardeux après l’autre, aujourd’hui, l’aventure démarre et se construit depuis internet : 77% des Français partis en vacances l’année dernière ont préparé leur épopée en ligne, 50% ont réservé tout ou partie de leurs vacances en ligne.
Creuse tourisme, après avoir lancé un diagnostic auprès de 1.000 prestataires (1) procède à la mise à jour. « Trois quarts des prestataires affichent leurs disponibilités. Ils ont compris que c’était pratique », analyse Aline Gorsse, animatrice auprès des offices de tourisme. « Ce qui pêche, en revanche, c’est que moins d’un tiers propose de la vente en ligne. Il y a un décalage avec les 50% des français qui réservent. » De la même manière, si l’enjeu de la présence commerciale est acquise par 52% des sondés, les Creusois accusent un contretemps, délaissant les Airbnb, Booking ou encore Trip advisor et leur puissance de feu pour le réseau des Gîtes de France. « Il y a une lacune. »
La stratégie de Creuse tourisme est simple, commencer à amener les propriétaires à internet puis à la vente en ligne, et au paiement par carte. La structure s’appuiera, en 2018, sur la plateforme de vente en ligne Elloha. Celui-ci présente l’avantage d’avoir à gérer un seul planning central depuis lequel est répercutée l’information sur chacun des autres sites de ventes auxquels il peut être lié, du site du prestataire aux plateformes internationales (les Airbnb, Booking ou encore Trip advisor sus-mentionnés).
Mais avant de réserver sa place sous les frondaisons creusoises encore faut-il en avoir eu l’idée. Au-tre volet, autre écran, Creuse tourisme développe pour la troisième année une campagne télé au niveau national via, comme l’année dernière, les chaînes du groupe France Télévision. Le temps de cerveau disponible généré par Télématin, le JT de 13h, C’est au programme, Motus, Les zamours  sur France 2 profitera à la Creuse. Un espace lui sera aussi accordé, sur France 3 avant ou après le JT, la météo, les carnets de Julie ainsi que sur France 5, dans le sillage de la quotidienne, silence ça pousse, les échappées belles et le magazine de la santé (2). « Et nous, derrière, on fait du cross-media, (3), puisque 70% des personnes qui regardent la télé ont accès à un autre support. Il y a même des foyers avec 5 écrans différents. C’est important de s’adosser à d’autres supports », insiste la chargée de communication, Grazziella Penot. « Les spectateurs pourraient aller au bout de leurs envies et réserver dans la foulée »
Les petits plats
dans les grands
Le replay (des carnets de Julie, de la quotidienne, de c’est à vous, des escapade de Petitrenaud ou des petits plats de Babette) - avec plus d’un millon d’impressions potentielles -, est aussi ciblé par Creuse tourisme qui mise aussi sur le parrainage : adossés aux émissions Chéri, c’est moi le chef ou les carnets de Julie, des billboards de 8 secondes. « Ça continuera après la première vague télé qui s’achève le 18 février. On garde une présence sur quasi 3 mois. »
Une campagne qui résonne aussi avec une deuxième série de coups de cœur dont 18 clips sont en cours de montage (4). Dans la lignée des portraits de Creuse, ils donneront parole à des ambassadeurs ou passionnés de la Creuse et de ramener un peu d’humain au cœur de la com. Parce qu’après tout, la Creuse a bien d’autres richesses que la nature et le VTT...

(1) 300 prestataires ont répondu sur leur utilisation de l’outil internet : ont-ils un site, répondent-ils aux avis laissés par les clients, sont-ils présents sur les réseaux sociaux, font-ils de la vente en ligne, affichent-ils leurs disponibilités, etc.
(2) À savoir 98 spots de 20 secondes basés sur la marque la Creuse, être libre (38 sur France 2, 30 sur France 3 et 30 sur France 5). Une première vague de diffusion a déjà commencé, elle s'achèvera le 18 février. Une seconde vague est prévue du 23 mars au 7 avril. L’opération est susceptible de toucher 16M de personnes.
(3) Campagne de communication mixant différents supports afin d’accentuer sa visibilité auprès des cibles choisies.
(4) Ils seront diffusés via facebook, youtube, instagram à raison de 1 tous les 10 jours.

la campagne
(de communication) en chiffre
Le coût de la campagne lancée sur le territoire national s’élève à 214.200 € (auxquels s’ajoutent 2.800 € dédiés à la promotion de la Creuse en Belgique et 3.000 € au Royaume-Uni).
Parmi les actions lancées par Creuse tourisme, entre éditions diverses et tour des forums et des salons, la campagne nationale, qui comprend les 98 spots TV de 20 secondes sur les chaînes du groupe France Télévision. 16 millions de téléspectateurs sont dans le viseur.
Sont compris aussi dans le budget les 18 clips vidéos mettant en scène des témoignages de passionnés de la Creuse, dans la lignée des portraits de Creuse, qui seront prochainement diffusés via les réseaux sociaux.