Fil info
18:40La finale hommes a débuté à 18h. Aubusson mène 1 à 0 grâce à Jeremy Nury.
17:32En direct de Felletin pour les finales de la Coupe de la creuse. Chez les féminines, La souterraine s'incline après… https://t.co/jcxNTx1DZG
23:32France : Can Dündar : « Erdogan est prêt à tout pour ne pas perdre » -> https://t.co/EEORIcrfka
23:26France : Edouard Philippe sur la Route de la soie en Chine -> https://t.co/7spX09AqNQ
23:23International : Grèce : le prix douloureux de la souveraineté financière -> https://t.co/73XW1JHN9k
22:07Egletons : La nature s'expose dans la ville -> https://t.co/3ZT1hVTlqO
22:02Corrèze : Laura Flessel en Corrèze : une visite équilibrée entre haut niveau et sport pour tous -> https://t.co/0HUWcBH5R0
21:06Rugby : Brûler d’une possible fièvre -> https://t.co/R83zYYChkr
21:03Football : La France en apnée mais c'est elle qui respire le mieux -> https://t.co/uHpY6CNAcq
20:23Périgueux : Majorité : la fracture est consommée -> https://t.co/vy3bfdUrfU

Au bout du 4L Trophy...

Expérience

La 21e édition du « 4L Trophy » vient de s’achever et elle a fait des heureux ! Dans la voiture 657, Samy Tixier, 19 ans, originaire de Saint-Hilaire-la-Plaine, était accompagné de son copain Maxime Gallien, 20 ans, qui vient du Cher. Après un long voyage jusqu’au Maroc, six étapes dans le Grand Sud du pays attendaient nos deux compères. Des pistes désertiques et des paysages à couper le souffle, le tout au milieu de 1.300 équipages, il y avait de quoi faire le plein de souvenirs. Et pourtant, l’aventure a failli tourner court, comme le confirme Samy : « lors de la première liaison, notre 4L s’est mise à brouter, elle n’avançait plus. On s’est dit qu’on ne pourrait plus aller plus loin et on a vraiment eu peur. Heureusement, ce n’était qu’un problème de condensateur et tout s’est arrangé. »
Le bilan est bien évidemment très positif : « C’était une superbe expérience », affirme, ravi, l’étudiant Creusois. « J’ai rencontré plein de gens intéressants, des locaux mais aussi des participants au rallye. Nous avons remis du matériel à une école et les enfants sont venus jouer au foot avec nous, ils nous ont donnés des dessins, c’était vraiment chouette… »
Pas vraiment fatigué par cette aventure, Samy a cependant vécu quelques galères, notamment des ensablements : « c’était bien marrant quand même ! Et puis, il y a une énorme solidarité entre les participants. Quand certains sont dans la difficulté, les autres s’arrêtent et viennent les aider. » Le seul petit regret c’est d’avoir fini au-delà de la 900e place du classement. « On visait mieux mais nous avons été trahis par notre compteur qui nous rajoutait des kilomètres, et comme cela se jouait à la distance… Dommage mais ce n’est pas bien grave ! »
Incongruité de ce rallye-raid, Samy a eu la chance de s’adonner aux sports d’hiver ! « Un soir, pas loin du bivouac, il y avait des dunes recouvertes de neige. Certains équipages avaient amené des luges, des snowboards et même des skis. On a fait juste deux ou trois descentes, mais c’était sympa ! »
Avouant sans détour que « le retour à la vie normale a été un peu bizarre », Samy se dit prêt à repartir si l’occasion se présente. En attendant, il lui reste à monter le film qu’il a fait sur place pour le présenter à son lycée.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.