Fil info
00:07France : En juin, les abeilles et pollinisateurs sont à l'honneur dans les villes -> https://t.co/QoDpdy2pzH
00:03France : « Toujours le même refus de contraindre les entreprises » -> https://t.co/rOhf5ALNPV
23:50France : Loi asile : rififi chez les marcheurs -> https://t.co/w2FwlhCmjC
21:53«On vit dans un monde où on ne peut plus faire confiance à son prochain », s’insurge Ibrahima dans le box des accus… https://t.co/SXckvLJc4Q
21:26Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1
20:56Basket : Se méfier de l'euphorie -> https://t.co/W7XubA54vk
20:54Football : Surtout, ne pas faiblir! -> https://t.co/fcbABnA6Ro
19:58RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
18:35Mauvières : Bientôt 27 500 œufs de poule dans la commune ! -> https://t.co/rhFGMKYfbW
18:34Châteauroux : Le conservatoire revisite l’opéra bouffe -> https://t.co/AEkQjgY4Ee
18:18La Souterraine : Ne rien lâcher... médailles comprises | L'Echo https://t.co/9Z5nEnK2NU via
18:03# # - : Le verre de terre: un «projet pour la planète» -> https://t.co/LA6X0hzySf
18:00# # - -Denis-des-Murs : Chez «Les Troubadours de la Combade» -> https://t.co/3pYneQbetH
17:57 - -Yrieix-la-Perche : Une mobilisation hautement sécurisée -> https://t.co/qw24FtyyjT
17:54# # - -Junien : Un entraînement de haut niveau pour 55 jeunes judokas motivés -> https://t.co/OCBzXu7EdN
17:52# # - : Questions pour un champion -> https://t.co/nAKNMMUjE6
17:08Terrasson-Lavilledieu : Un tourisme à visage humain -> https://t.co/cDyWP0MQzU
17:04Dordogne : Une rénovation arrosée -> https://t.co/QisHwWJoKv
17:02Sarlat-la-Canéda : Une rénovation arrosée -> https://t.co/CvEI8fZdEP
15:41Périgueux : Quatre nouvelles boîtes à livres installées dans la ville -> https://t.co/ERLAdYHQp6
15:18RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
14:45Dordogne : Les cheminots ne faiblissent pas -> https://t.co/uNi0eqlcZg
13:03RT : Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
13:01Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
12:21RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy

Le budget principal voté, Guéret Terre de Gauche s'abstient

Conseil communautaire

Les chiffres étaient à l’honneur ce jeudi soir à la salle polyvalente de Saint-Vaury à l’occasion du conseil communautaire de la communauté d’agglomération du Grand Guéret. Les élus ont abordé les budgets 2018.
Pas de surprise, ces derniers sont conformes au débat d’orientations budgétaires qui s’est tenu  il y a quelques semaines. Jean-Pierre Grimaud, vice-président en charge des finances a présenté en détails ces rapports. Le budget principal  s’équilibre à 31 millions d’euros environ. Celui-ci est en hausse par rapport à 2017 en raison de la régularisation du budget zone d’activité qui a dégagé un excédent de fonctionnement de 3,4 millions d’euros. Comme le président Eric Correia l’a annoncé en amont de ce conseil, cet argent sera conservé pour les projets futurs et le personnel. A noter que sans cette régularisation, l’épargne nette serait négative. Les investissements réels s’élèvent à 6,5 millions d’euros et concernent principalement le pôle santé de Saint-Vaury qui voit d’ailleurs l’arrivée de trois nouveaux professionnels un psychomotricien, une psychologue hypnothérapeute et une rééducatrice en écriture, le tiers lieux, la voirie, les activités de pleine nature. David Gipoulou du groupe Guéret Terre de Gauche relève quelques augmentations sur les charges à caractère général, sur les charges du personnel ou encore sur la ligne licenciement. Eric Correia précise que pour les charges à caractère général, l’Agglo a provisionné de l’argent pour la politique d’accueil ou encore pour aider à un événement culturel. David Gipoulou est aussi revenu sur la taxe GEMAPI. Jean-François Thomas, élu d’opposition, s’est dans l’ensemble félicité de ce budget. Il s’inquiète notamment d’une fusion future avec la communauté de communes des Portes de la Creuse en Marche. «Est-ce une bonne chose pour nous ?», se demande-t-il. Autre inquiétude, le projet de centre aqualudique. Le président précise que ce projet est  «une reconstruction de la piscine existante» avec une ligne d’eau en plus, un bassin ludique plus grand et un espace bien-être. Comme Jean-François Thomas, Eric Correia veut croire au plan particulier pour la Creuse.  
Côté fiscalité, les taux ne bougeront pas. Les élus ont simplement  adopté une période de lissage sur deux ans pour les communes qui viennent de rejoindre l’Agglo  Peyrabout, Mazeirat et Saint-Yrieix-les-Bois que ce soit sur les taxes «ménages» ou la cotisation financière des entreprises. A noter l’augmentation de la taxe d'enlèvement d’ordures ménagères votée par Evolis 23. Sur ce dernier point, le groupe Guéret Terre de Gauche s’abstient. Il fera de même sur le budget principal.  Sur les autres taxes et les autres budgets annexes mis à par le transport où là le groupe Guéret Terre de Gauche favorable à un service gratuit a voté contre, l’unanimité a prévalu.
Un service public
attaqué
Les élus ont adopté à l’unanimité une motion sur l’agence de l’eau Loire Bretagne comme Evolis 23 pour demander le maintien des aides de l’Etat à ces agences.
Avant de partager le pot de l’amitié, Philippe Bayol maire de Saint-Vaury a interpellé ses collègues. Si chaque emploi est important comme c’est le cas à la Maison de santé de Saint-Vaury,  il s’inquiète et le réaffirme : «Avant de revitaliser la Creuse, il faut éviter de la dévitaliser. Notamment au niveau des services publics, la situation n’est pas bonne du tout». Dans le cadre du plan particulier pour la Creuse, il avait proposé un moratoire sur l’emploi dans les services publics, proposition qui n’a pas été retenue... «Depuis janvier, plus de 30 postes ont été supprimés au centre hospitalier spécialisé de Saint-Vaury, la perception risque de déménager tout comme les 7 facteurs, je veux bien travailler pour le plan particulier mais arrêtons d’assécher le département. Il est important de réagir à cet état de fait». Le message est lancé...

En chiffres
 - Budget principal : fonctionnement :  23.279.425,11 e ; investissement : 8.347.725,19 e
- Budget Eco-village Saint-Christophe : f. : 136.063,77 e ; i. : 212.942,77 e
- Budget Equipement et sites divers : f. : 594.952,23 e ; i. : 2.496.650,03 e
- budget immobilier d’entreprises : f. : 1.153.519,59 e ; i. : 1.115.238,03 e
- Budget Parc d’activité Cher du cerisier 2e tranche : f. : 10.000 e ; i. : 10.000 e
- Budget PA La Granderaie 2e tranche : f. : 25.000 e ; i. : 25.000 e
- Budget SPANC : f. : 56.143,23 e ; i. : 242.064,60 e
- Budget tourisme : f. : 778.675,81 e; i. : 298.304,77 e
- Budget transport public : f. : 2.170.353,57 e ; i. : 641.732,25 e
- Budget Zone d’activités : f. : 29.848.496,54 e ; i. : 33.686.575,12 e.
Les taux : taxe d’habitation : 12,08 % ; taxe foncière bâtie : 0.416 % ; taxe foncière non bâtie 4,53 % ; cotisation foncière des entreprises : 32,59 %.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.