Fil info
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL
20:27Desserte ferroviaire : la défense du Paris-Orléans-Limoges-Toulouse est et reste une priorité absolue pour notre te… https://t.co/oWhA0mDTWf
19:28Tulle : L’urbain et la santé sur la table -> https://t.co/PTXzDFeRB7
19:26Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé -> https://t.co/A1hnN9nWvX
19:21Châteauroux : Une journée pour changer de regard sur la maladie d’Alzheimer -> https://t.co/Y2Uyz4O541
18:27Région : La limousine au sommet -> https://t.co/4Mj9Eeb060
18:21Dordogne : Les combats d’une Palestinienne -> https://t.co/IURSGQvIGQ

La fibre en détails

Internet

La moitié des ménages creusois seront reliés à la fibre optique en 2020 voilà, l’objectif fixé par le Conseil départemental de la Creuse par l’intermédiaire de sa vice-présidente en charge des infrastructures et du numérique Hélène Faivre.
Cette montée en puissance s’inscrit dans une stratégie initiée bien avant l’installation de cette majorité. Une phase pilote et un Jalon 1 du schéma directeur d’aménagement du numérique (SDAN) ont été mis en place par le syndicat mixte Dorsal chargé de la mise en œuvre de cette compétence suite à  la délégation de service public accordée par le Conseil départemental et les communautés de communes qui sont sondés sur les priorités.
La Creuse a décidé au lieu d’opter pour le tout fibre qui coûte excessivement cher, de réaliser des montées en débit. Il s’agit d’une connexion haut-débit avec de la fibre entre les grands répartiteurs et les sous-répartiteurs 7.000 foyers sont concernés et ont ainsi  pu voir leur connexion internet s’améliorer. Tout n’est pas encore terminé, la fin du Jalon 1 en ce qui concerne la montée en débit est prévue à la fin du premier semestre 2018.  Par exemple à Maison-Feyne, les habitants à 4-5 km du sous-répartiteur avaient 2 mégabits de débit, ils en auront désormais 50. Pour les plus éloignés, ce sera 15.  «C’était pour solutionner au plus vite et au mieux», indique Hélène Faivre accompagnée de Laurent Cazier, directeur de l'informatique et des systèmes de communication du Conseil départemental.
«Maintenant là où c’est le plus compliqué, on dit «attendez un peu». L'objectif est de passer à la fibre partout», admet la vice-présidente qui confie que «cela prend du temps et de l’argent».
Dans le cadre du Jalon 1 du SDAN, outre les montées en débit, est prévu le raccordement de 27.000  foyers directement à la fibre. La fibre existe sur le territoire comme dans les chefs-lieux de canton mais ne bénéficie qu’aux entreprises et aux collectivités mais pas aux particuliers. Ce sera désormais le cas. Dorsal a monté le projet et le marché a été attribué à Axione qui a mis en place un calendrier «offensif», dixit Hélène Faivre en 3 ans. D’où cet objectif de 27.000 foyers à l’horizon 2020 et non 2021 comme précédemment. Avec en parallèle le projet d’Orange sur la communauté d’agglomération du Grand Guéret qui représente 19.000 foyers (1), c’est bien la moitié des foyers creusois qui devraient être raccordés d’ici fin 2020.  
Une première tranche de travaux va bientôt commencer. Les premiers foyers concernés seront sur le secteur de Bourganeuf car les prises ont été construites mais pas activées. Elles seront vendues aux opérateurs pour les commercialiser dans le cadre d’un marché néo-aquitain. Les habitants de ce secteur devraient bénéficier de la fibre mi 2018 ou au plus tard second semestre 2018. Viendront ensuite des secteurs comme La Courtine Dontreix, Boussac-Bourg. ou encore Naillat...
Le déploiement de la fibre sur  tout le territoire creusois coûterait 160 millions d'euros. Pour l’instant, 55 millions d’euros sont attribués au Jalon 1 avec une participation de l’Union européenne de 5 millions d’euros, de l’Etat de 19 millions d’euros, du Conseil départemental de 13 millions d’euros (2), de la Région et des communautés de communes (hors Agglo). Dans le cadre du plan particulier pour la Creuse, 10 millions d’euros supplémentaires ont été accordés au département.  Ce qui permettra, pour Hélène Faivre de «faire grossir le Jalon 1». Le Conseil départemental et les communautés de communes se sont réunis mi-mars pour revoir leurs financements et les priorités.  «Cela va générer des recettes d’ici à 2019», ajoute Hélène Faivre avant d’ajouter : «Tôt ou tard, on pourra réinvestir».
Une couverture totale en 2025 ?
Quand à l’autre moitié des Creusois, le Conseil départemental attend un nouveau plan national sur le très haut débit. Reste que le calendrier n’est pas clair mais la collectivité défend un territoire entièrement couvert d’ici 2025.
(1) Dans un premier temps c’était le territoire de la communauté de communes Guéret-Saint-Vaury qui était concerné donc sans les communes de Jouillat, Anzême, Saint-Eloi, Mazeirat, Peyrabout et Saint-Yrieix-les-Bois. Ce qui pourrait changer, c’est en tout cas ce qu’a demandé la communauté d'agglomération jeudi soir. Une rencontre aura lieu le 19 avril avec Orange où tous les maires concernés sont conviés.
(2)Le Conseil départemental a sollicité pour 2018 un emprunt de 2 millions d’euros sur 40 ans auprès de la Caisse des dépôts et des consignations.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.