Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Gendarmes, pompiers, nouveaux casernements

La Souterraine

Lors du conseil municipal du débat d’orientations budgétaires, la construction de la caserne des pompiers était à l’or-dre du jour, non pas au chapitre des investissements, car non inscrit au budget de 2018, parmi les chantiers évoqués mais en simple délibération, adoptée à l’unanimité.
Cette délibération a fermé le ban des revendications portées par les sapeurs-pompiers et devrait tourner la page de quelques échanges difficiles entre les parties prenantes. Les pompiers de La Souterraine pointaient depuis plusieurs années un casernement ancien, devenu insalubre au fil des ans, voire dangereux, en raison sans doute de son implantation hasardeuse sur le site instable d’un marécage.
S’il fut question un temps, côté SDIS, de privilégier la restauration et l’extension du bâtiment, les partenaires (SDIS, commune) sont tombés d’accord sur le projet d’une construction neuve.
Lors d’une réunion début mars 2018, les élus et les services du SDIS ont évoqué le choix de l’emplacement, la planification des travaux - dès lors qu’il s’agira d’une construction neuve, le centre de secours pourra continuer à fonctionner sur le site actuel le temps des travaux - ainsi que les modalités de financement.
Le terrain d’assiette de la future caserne situé zone Gerbaud appartient à la commune ; face à la gendarmerie, il donne sur le boulevard circulaire de la ville, rejoignant à l’est la 2x2 voies 145. Cet emplacement devrait permettre de faciliter les interventions de secours, pour les habitants comme pour les territoires desservis. Côté financement, le SDIS est personne publique, il n’exerce pas d’activités à but lucratif, il agit dans un but d’intérêt général, il peut donc bénéficier d’une cession à titre gratuit de la parcelle envisagée. C’est donc pour motif d’intérêt général que les élus ont accepté cette cession pour l’euro symbolique, premier point. Toujours, côté financement, la maîtrise d’ouvrage est assurée par le SDIS et les communes desservies verseront une participation à hauteur de 50% du montant du programme et au prorata de la population double compte. Le conseil municipal a donc donné un accord de principe sur la participation financière de la commune au programme de construction. L’estimation s’élève à 2M d’euros, dépense financée par un emprunt réalisé par le SDIS avec une participation des communes de 1M d’euro. Le coût annuel s’élèverait pour la commune à 27.700 euros par an, durant 20 ans, soit un montant total de 554.000 euros.
Lors de ce même conseil, il fut question de l’extension de la gendarmerie, un projet dans les tuyaux depuis plusieurs années.
Il y a urgence ; l’évolution des effectifs - la caserne est le siège de la communauté de brigades - et des contraintes professionnelles, l’exiguïté et l’inconfort des locaux (certains bureaux aveugles), la sécurité qui n’est plus aux normes post attentats, tout concourait à relancer le projet ; il a été question de restructuration des locaux, de l’extension des garages, de la construction de deux pavillons supplémentaires.
Pour ce projet, la commune fera don d’un terrain jouxtant la caserne. Quant au financement, l’attribution de subventions dans le cadre de la DETR devrait être possible.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.