Fil info
18:50RT : Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
18:49RT : Le 20/9/17 était arrêté à la préfecture de , il faisait son métier de en filmant… https://t.co/ze1YoNyWTG
18:49RT : A la préfecture de , en Creuse , l’an dernier à la même date, lors de l’occupation par les… https://t.co/sEDGkus9oh
18:49RT : Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
18:12Indre : Une nouvelle association pour les acharnés du jeu -> https://t.co/JaOpdOPM4A
18:07Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
17:30Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL

Gendarmes, pompiers, nouveaux casernements

La Souterraine

Lors du conseil municipal du débat d’orientations budgétaires, la construction de la caserne des pompiers était à l’or-dre du jour, non pas au chapitre des investissements, car non inscrit au budget de 2018, parmi les chantiers évoqués mais en simple délibération, adoptée à l’unanimité.
Cette délibération a fermé le ban des revendications portées par les sapeurs-pompiers et devrait tourner la page de quelques échanges difficiles entre les parties prenantes. Les pompiers de La Souterraine pointaient depuis plusieurs années un casernement ancien, devenu insalubre au fil des ans, voire dangereux, en raison sans doute de son implantation hasardeuse sur le site instable d’un marécage.
S’il fut question un temps, côté SDIS, de privilégier la restauration et l’extension du bâtiment, les partenaires (SDIS, commune) sont tombés d’accord sur le projet d’une construction neuve.
Lors d’une réunion début mars 2018, les élus et les services du SDIS ont évoqué le choix de l’emplacement, la planification des travaux - dès lors qu’il s’agira d’une construction neuve, le centre de secours pourra continuer à fonctionner sur le site actuel le temps des travaux - ainsi que les modalités de financement.
Le terrain d’assiette de la future caserne situé zone Gerbaud appartient à la commune ; face à la gendarmerie, il donne sur le boulevard circulaire de la ville, rejoignant à l’est la 2x2 voies 145. Cet emplacement devrait permettre de faciliter les interventions de secours, pour les habitants comme pour les territoires desservis. Côté financement, le SDIS est personne publique, il n’exerce pas d’activités à but lucratif, il agit dans un but d’intérêt général, il peut donc bénéficier d’une cession à titre gratuit de la parcelle envisagée. C’est donc pour motif d’intérêt général que les élus ont accepté cette cession pour l’euro symbolique, premier point. Toujours, côté financement, la maîtrise d’ouvrage est assurée par le SDIS et les communes desservies verseront une participation à hauteur de 50% du montant du programme et au prorata de la population double compte. Le conseil municipal a donc donné un accord de principe sur la participation financière de la commune au programme de construction. L’estimation s’élève à 2M d’euros, dépense financée par un emprunt réalisé par le SDIS avec une participation des communes de 1M d’euro. Le coût annuel s’élèverait pour la commune à 27.700 euros par an, durant 20 ans, soit un montant total de 554.000 euros.
Lors de ce même conseil, il fut question de l’extension de la gendarmerie, un projet dans les tuyaux depuis plusieurs années.
Il y a urgence ; l’évolution des effectifs - la caserne est le siège de la communauté de brigades - et des contraintes professionnelles, l’exiguïté et l’inconfort des locaux (certains bureaux aveugles), la sécurité qui n’est plus aux normes post attentats, tout concourait à relancer le projet ; il a été question de restructuration des locaux, de l’extension des garages, de la construction de deux pavillons supplémentaires.
Pour ce projet, la commune fera don d’un terrain jouxtant la caserne. Quant au financement, l’attribution de subventions dans le cadre de la DETR devrait être possible.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.