Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Gendarmes, pompiers, nouveaux casernements

La Souterraine

Lors du conseil municipal du débat d’orientations budgétaires, la construction de la caserne des pompiers était à l’or-dre du jour, non pas au chapitre des investissements, car non inscrit au budget de 2018, parmi les chantiers évoqués mais en simple délibération, adoptée à l’unanimité.
Cette délibération a fermé le ban des revendications portées par les sapeurs-pompiers et devrait tourner la page de quelques échanges difficiles entre les parties prenantes. Les pompiers de La Souterraine pointaient depuis plusieurs années un casernement ancien, devenu insalubre au fil des ans, voire dangereux, en raison sans doute de son implantation hasardeuse sur le site instable d’un marécage.
S’il fut question un temps, côté SDIS, de privilégier la restauration et l’extension du bâtiment, les partenaires (SDIS, commune) sont tombés d’accord sur le projet d’une construction neuve.
Lors d’une réunion début mars 2018, les élus et les services du SDIS ont évoqué le choix de l’emplacement, la planification des travaux - dès lors qu’il s’agira d’une construction neuve, le centre de secours pourra continuer à fonctionner sur le site actuel le temps des travaux - ainsi que les modalités de financement.
Le terrain d’assiette de la future caserne situé zone Gerbaud appartient à la commune ; face à la gendarmerie, il donne sur le boulevard circulaire de la ville, rejoignant à l’est la 2x2 voies 145. Cet emplacement devrait permettre de faciliter les interventions de secours, pour les habitants comme pour les territoires desservis. Côté financement, le SDIS est personne publique, il n’exerce pas d’activités à but lucratif, il agit dans un but d’intérêt général, il peut donc bénéficier d’une cession à titre gratuit de la parcelle envisagée. C’est donc pour motif d’intérêt général que les élus ont accepté cette cession pour l’euro symbolique, premier point. Toujours, côté financement, la maîtrise d’ouvrage est assurée par le SDIS et les communes desservies verseront une participation à hauteur de 50% du montant du programme et au prorata de la population double compte. Le conseil municipal a donc donné un accord de principe sur la participation financière de la commune au programme de construction. L’estimation s’élève à 2M d’euros, dépense financée par un emprunt réalisé par le SDIS avec une participation des communes de 1M d’euro. Le coût annuel s’élèverait pour la commune à 27.700 euros par an, durant 20 ans, soit un montant total de 554.000 euros.
Lors de ce même conseil, il fut question de l’extension de la gendarmerie, un projet dans les tuyaux depuis plusieurs années.
Il y a urgence ; l’évolution des effectifs - la caserne est le siège de la communauté de brigades - et des contraintes professionnelles, l’exiguïté et l’inconfort des locaux (certains bureaux aveugles), la sécurité qui n’est plus aux normes post attentats, tout concourait à relancer le projet ; il a été question de restructuration des locaux, de l’extension des garages, de la construction de deux pavillons supplémentaires.
Pour ce projet, la commune fera don d’un terrain jouxtant la caserne. Quant au financement, l’attribution de subventions dans le cadre de la DETR devrait être possible.