Fil info
00:07France : En juin, les abeilles et pollinisateurs sont à l'honneur dans les villes -> https://t.co/QoDpdy2pzH
00:03France : « Toujours le même refus de contraindre les entreprises » -> https://t.co/rOhf5ALNPV
23:50France : Loi asile : rififi chez les marcheurs -> https://t.co/w2FwlhCmjC
21:53«On vit dans un monde où on ne peut plus faire confiance à son prochain », s’insurge Ibrahima dans le box des accus… https://t.co/SXckvLJc4Q
21:26Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1
20:56Basket : Se méfier de l'euphorie -> https://t.co/W7XubA54vk
20:54Football : Surtout, ne pas faiblir! -> https://t.co/fcbABnA6Ro
19:58RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
18:35Mauvières : Bientôt 27 500 œufs de poule dans la commune ! -> https://t.co/rhFGMKYfbW
18:34Châteauroux : Le conservatoire revisite l’opéra bouffe -> https://t.co/AEkQjgY4Ee
18:18La Souterraine : Ne rien lâcher... médailles comprises | L'Echo https://t.co/9Z5nEnK2NU via
18:03# # - : Le verre de terre: un «projet pour la planète» -> https://t.co/LA6X0hzySf
18:00# # - -Denis-des-Murs : Chez «Les Troubadours de la Combade» -> https://t.co/3pYneQbetH
17:57 - -Yrieix-la-Perche : Une mobilisation hautement sécurisée -> https://t.co/qw24FtyyjT
17:54# # - -Junien : Un entraînement de haut niveau pour 55 jeunes judokas motivés -> https://t.co/OCBzXu7EdN
17:52# # - : Questions pour un champion -> https://t.co/nAKNMMUjE6
17:08Terrasson-Lavilledieu : Un tourisme à visage humain -> https://t.co/cDyWP0MQzU
17:04Dordogne : Une rénovation arrosée -> https://t.co/QisHwWJoKv
17:02Sarlat-la-Canéda : Une rénovation arrosée -> https://t.co/CvEI8fZdEP
15:41Périgueux : Quatre nouvelles boîtes à livres installées dans la ville -> https://t.co/ERLAdYHQp6
15:18RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
14:45Dordogne : Les cheminots ne faiblissent pas -> https://t.co/uNi0eqlcZg
13:03RT : Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
13:01Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
12:21RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy

LePuy de Gaudy, le site aux mille histoires

Patrimoine naturel

On raconte parfois que le Puy de Gaudy a été créé  par le géant Uranos, qui aurait rejeté derrière lui un galet que sa mère Gaïa lui avait lancé à la figure alors qu’il dormait, si fort que s’en est devenu la butte que l’on connaît encore aujourd’hui... Pourquoi pas. « C’est une histoire, c’est juste pour vous montrer que des histoires, on peut en inventer, et elle n’est pas plus fausse que ce qu’ils vont vous raconter, les scientifiques», s’amuse Bernard Blot, conteur-écrivain-poète, pour qui les légendes du Puy de Gaudy n'ont plus de secrets.
Dans le cadre de ses animations pendant les vacances de printemps, l’Office de tourisme du Grand Guéret a organisé dernièrement une balade commentée du Puy de Gaudy, le site archéologique entre Guéret et Sainte-Feyre qui culmine à 651 mètres d’altitude. Aux histoires légendaires de Bernard Blot s’appuyaient les repères de l’archéologue Dominique Dussot, qui a réalisé les dernières fouilles sur le site, et les explications de Michel Manville, conservateur départemental du Patrimoine, spécialiste des paysages.
Car des histoires, le Puy de Gaudy, il en cache plus d’une dans ses sentiers, à chaque coin d’arbre, sous chaque pierre, ou devant son point de vue étonnant d’où l’on peut apercevoir le Puy-de-Dôme par temps découvert, il livre des bribes de légendes ici, des morceaux d’Histoire par-là, comme un témoin incertain du temps qui est passé... ou pas. Au fil de la promenade, les interlocuteurs se succèdent, s’interpellent, se complètent, et le public se captive tantôt pour l’Histoire, tantôt pour la légende, enfin pour le présent et ce qu’il en reste.
Le Puy de-Gaudy a été habité « depuis que les hommes ont commencé à construire les premières maisons », explique Dominique Dussot. Et pour cause, une colline isolée, qui domine, était l’endroit défensif idéal. Des traces du passé, on en a retrouvé du néolithique au dix-septième siècle, toujours visibles, désormais intégrées dans la nature, faisant partie du paysage. Depuis l’entrée du chemin qui marque l’entrée de l’ancien oppidum gaulois aux vestiges du grand rempart de 1.600 mètres qui en faisait le tour complet, les traces sont là, infimes mais évidentes pour qui sait les voir.
Et avec ces vestiges du passé, son lot de légendes, issues de la littérature orale, riche et abondante. De la pierre au trésor qui se soulèverait le soir de Noël le temps d’un pater nostre à la légende de la vieille et la morte au-dessus du sarcophage de guérison sur les hauteurs du Puy, l’Histoire fait partie du Puy, qui ne s’épuise pas de nous les raconter, savant mélange d’hier et d’aujourd’hui, élégant témoignage d’un passé humain dans une bulle de nature qui semble avoir repris ses droits, peu à peu, dans ses bois où si l’on n’y prend pas garde, on oublie facilement...
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.