Fil info
18:50RT : Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
18:49RT : Le 20/9/17 était arrêté à la préfecture de , il faisait son métier de en filmant… https://t.co/ze1YoNyWTG
18:49RT : A la préfecture de , en Creuse , l’an dernier à la même date, lors de l’occupation par les… https://t.co/sEDGkus9oh
18:49RT : Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
18:12Indre : Une nouvelle association pour les acharnés du jeu -> https://t.co/JaOpdOPM4A
18:07Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
17:30Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL

LePuy de Gaudy, le site aux mille histoires

Patrimoine naturel

On raconte parfois que le Puy de Gaudy a été créé  par le géant Uranos, qui aurait rejeté derrière lui un galet que sa mère Gaïa lui avait lancé à la figure alors qu’il dormait, si fort que s’en est devenu la butte que l’on connaît encore aujourd’hui... Pourquoi pas. « C’est une histoire, c’est juste pour vous montrer que des histoires, on peut en inventer, et elle n’est pas plus fausse que ce qu’ils vont vous raconter, les scientifiques», s’amuse Bernard Blot, conteur-écrivain-poète, pour qui les légendes du Puy de Gaudy n'ont plus de secrets.
Dans le cadre de ses animations pendant les vacances de printemps, l’Office de tourisme du Grand Guéret a organisé dernièrement une balade commentée du Puy de Gaudy, le site archéologique entre Guéret et Sainte-Feyre qui culmine à 651 mètres d’altitude. Aux histoires légendaires de Bernard Blot s’appuyaient les repères de l’archéologue Dominique Dussot, qui a réalisé les dernières fouilles sur le site, et les explications de Michel Manville, conservateur départemental du Patrimoine, spécialiste des paysages.
Car des histoires, le Puy de Gaudy, il en cache plus d’une dans ses sentiers, à chaque coin d’arbre, sous chaque pierre, ou devant son point de vue étonnant d’où l’on peut apercevoir le Puy-de-Dôme par temps découvert, il livre des bribes de légendes ici, des morceaux d’Histoire par-là, comme un témoin incertain du temps qui est passé... ou pas. Au fil de la promenade, les interlocuteurs se succèdent, s’interpellent, se complètent, et le public se captive tantôt pour l’Histoire, tantôt pour la légende, enfin pour le présent et ce qu’il en reste.
Le Puy de-Gaudy a été habité « depuis que les hommes ont commencé à construire les premières maisons », explique Dominique Dussot. Et pour cause, une colline isolée, qui domine, était l’endroit défensif idéal. Des traces du passé, on en a retrouvé du néolithique au dix-septième siècle, toujours visibles, désormais intégrées dans la nature, faisant partie du paysage. Depuis l’entrée du chemin qui marque l’entrée de l’ancien oppidum gaulois aux vestiges du grand rempart de 1.600 mètres qui en faisait le tour complet, les traces sont là, infimes mais évidentes pour qui sait les voir.
Et avec ces vestiges du passé, son lot de légendes, issues de la littérature orale, riche et abondante. De la pierre au trésor qui se soulèverait le soir de Noël le temps d’un pater nostre à la légende de la vieille et la morte au-dessus du sarcophage de guérison sur les hauteurs du Puy, l’Histoire fait partie du Puy, qui ne s’épuise pas de nous les raconter, savant mélange d’hier et d’aujourd’hui, élégant témoignage d’un passé humain dans une bulle de nature qui semble avoir repris ses droits, peu à peu, dans ses bois où si l’on n’y prend pas garde, on oublie facilement...
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.