Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

LePuy de Gaudy, le site aux mille histoires

Patrimoine naturel

On raconte parfois que le Puy de Gaudy a été créé  par le géant Uranos, qui aurait rejeté derrière lui un galet que sa mère Gaïa lui avait lancé à la figure alors qu’il dormait, si fort que s’en est devenu la butte que l’on connaît encore aujourd’hui... Pourquoi pas. « C’est une histoire, c’est juste pour vous montrer que des histoires, on peut en inventer, et elle n’est pas plus fausse que ce qu’ils vont vous raconter, les scientifiques», s’amuse Bernard Blot, conteur-écrivain-poète, pour qui les légendes du Puy de Gaudy n'ont plus de secrets.
Dans le cadre de ses animations pendant les vacances de printemps, l’Office de tourisme du Grand Guéret a organisé dernièrement une balade commentée du Puy de Gaudy, le site archéologique entre Guéret et Sainte-Feyre qui culmine à 651 mètres d’altitude. Aux histoires légendaires de Bernard Blot s’appuyaient les repères de l’archéologue Dominique Dussot, qui a réalisé les dernières fouilles sur le site, et les explications de Michel Manville, conservateur départemental du Patrimoine, spécialiste des paysages.
Car des histoires, le Puy de Gaudy, il en cache plus d’une dans ses sentiers, à chaque coin d’arbre, sous chaque pierre, ou devant son point de vue étonnant d’où l’on peut apercevoir le Puy-de-Dôme par temps découvert, il livre des bribes de légendes ici, des morceaux d’Histoire par-là, comme un témoin incertain du temps qui est passé... ou pas. Au fil de la promenade, les interlocuteurs se succèdent, s’interpellent, se complètent, et le public se captive tantôt pour l’Histoire, tantôt pour la légende, enfin pour le présent et ce qu’il en reste.
Le Puy de-Gaudy a été habité « depuis que les hommes ont commencé à construire les premières maisons », explique Dominique Dussot. Et pour cause, une colline isolée, qui domine, était l’endroit défensif idéal. Des traces du passé, on en a retrouvé du néolithique au dix-septième siècle, toujours visibles, désormais intégrées dans la nature, faisant partie du paysage. Depuis l’entrée du chemin qui marque l’entrée de l’ancien oppidum gaulois aux vestiges du grand rempart de 1.600 mètres qui en faisait le tour complet, les traces sont là, infimes mais évidentes pour qui sait les voir.
Et avec ces vestiges du passé, son lot de légendes, issues de la littérature orale, riche et abondante. De la pierre au trésor qui se soulèverait le soir de Noël le temps d’un pater nostre à la légende de la vieille et la morte au-dessus du sarcophage de guérison sur les hauteurs du Puy, l’Histoire fait partie du Puy, qui ne s’épuise pas de nous les raconter, savant mélange d’hier et d’aujourd’hui, élégant témoignage d’un passé humain dans une bulle de nature qui semble avoir repris ses droits, peu à peu, dans ses bois où si l’on n’y prend pas garde, on oublie facilement...
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.