Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

LePuy de Gaudy, le site aux mille histoires

Patrimoine naturel

On raconte parfois que le Puy de Gaudy a été créé  par le géant Uranos, qui aurait rejeté derrière lui un galet que sa mère Gaïa lui avait lancé à la figure alors qu’il dormait, si fort que s’en est devenu la butte que l’on connaît encore aujourd’hui... Pourquoi pas. « C’est une histoire, c’est juste pour vous montrer que des histoires, on peut en inventer, et elle n’est pas plus fausse que ce qu’ils vont vous raconter, les scientifiques», s’amuse Bernard Blot, conteur-écrivain-poète, pour qui les légendes du Puy de Gaudy n'ont plus de secrets.
Dans le cadre de ses animations pendant les vacances de printemps, l’Office de tourisme du Grand Guéret a organisé dernièrement une balade commentée du Puy de Gaudy, le site archéologique entre Guéret et Sainte-Feyre qui culmine à 651 mètres d’altitude. Aux histoires légendaires de Bernard Blot s’appuyaient les repères de l’archéologue Dominique Dussot, qui a réalisé les dernières fouilles sur le site, et les explications de Michel Manville, conservateur départemental du Patrimoine, spécialiste des paysages.
Car des histoires, le Puy de Gaudy, il en cache plus d’une dans ses sentiers, à chaque coin d’arbre, sous chaque pierre, ou devant son point de vue étonnant d’où l’on peut apercevoir le Puy-de-Dôme par temps découvert, il livre des bribes de légendes ici, des morceaux d’Histoire par-là, comme un témoin incertain du temps qui est passé... ou pas. Au fil de la promenade, les interlocuteurs se succèdent, s’interpellent, se complètent, et le public se captive tantôt pour l’Histoire, tantôt pour la légende, enfin pour le présent et ce qu’il en reste.
Le Puy de-Gaudy a été habité « depuis que les hommes ont commencé à construire les premières maisons », explique Dominique Dussot. Et pour cause, une colline isolée, qui domine, était l’endroit défensif idéal. Des traces du passé, on en a retrouvé du néolithique au dix-septième siècle, toujours visibles, désormais intégrées dans la nature, faisant partie du paysage. Depuis l’entrée du chemin qui marque l’entrée de l’ancien oppidum gaulois aux vestiges du grand rempart de 1.600 mètres qui en faisait le tour complet, les traces sont là, infimes mais évidentes pour qui sait les voir.
Et avec ces vestiges du passé, son lot de légendes, issues de la littérature orale, riche et abondante. De la pierre au trésor qui se soulèverait le soir de Noël le temps d’un pater nostre à la légende de la vieille et la morte au-dessus du sarcophage de guérison sur les hauteurs du Puy, l’Histoire fait partie du Puy, qui ne s’épuise pas de nous les raconter, savant mélange d’hier et d’aujourd’hui, élégant témoignage d’un passé humain dans une bulle de nature qui semble avoir repris ses droits, peu à peu, dans ses bois où si l’on n’y prend pas garde, on oublie facilement...