Fil info
00:07France : En juin, les abeilles et pollinisateurs sont à l'honneur dans les villes -> https://t.co/QoDpdy2pzH
00:03France : « Toujours le même refus de contraindre les entreprises » -> https://t.co/rOhf5ALNPV
23:50France : Loi asile : rififi chez les marcheurs -> https://t.co/w2FwlhCmjC
21:53«On vit dans un monde où on ne peut plus faire confiance à son prochain », s’insurge Ibrahima dans le box des accus… https://t.co/SXckvLJc4Q
21:26Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1
20:56Basket : Se méfier de l'euphorie -> https://t.co/W7XubA54vk
20:54Football : Surtout, ne pas faiblir! -> https://t.co/fcbABnA6Ro
19:58RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
18:35Mauvières : Bientôt 27 500 œufs de poule dans la commune ! -> https://t.co/rhFGMKYfbW
18:34Châteauroux : Le conservatoire revisite l’opéra bouffe -> https://t.co/AEkQjgY4Ee
18:18La Souterraine : Ne rien lâcher... médailles comprises | L'Echo https://t.co/9Z5nEnK2NU via
18:03# # - : Le verre de terre: un «projet pour la planète» -> https://t.co/LA6X0hzySf
18:00# # - -Denis-des-Murs : Chez «Les Troubadours de la Combade» -> https://t.co/3pYneQbetH
17:57 - -Yrieix-la-Perche : Une mobilisation hautement sécurisée -> https://t.co/qw24FtyyjT
17:54# # - -Junien : Un entraînement de haut niveau pour 55 jeunes judokas motivés -> https://t.co/OCBzXu7EdN
17:52# # - : Questions pour un champion -> https://t.co/nAKNMMUjE6
17:08Terrasson-Lavilledieu : Un tourisme à visage humain -> https://t.co/cDyWP0MQzU
17:04Dordogne : Une rénovation arrosée -> https://t.co/QisHwWJoKv
17:02Sarlat-la-Canéda : Une rénovation arrosée -> https://t.co/CvEI8fZdEP
15:41Périgueux : Quatre nouvelles boîtes à livres installées dans la ville -> https://t.co/ERLAdYHQp6
15:18RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
14:45Dordogne : Les cheminots ne faiblissent pas -> https://t.co/uNi0eqlcZg
13:03RT : Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
13:01Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
12:21RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy

Les questions de santé par la curiosité plutôt que le cabinet

UDAF

Les beaux jours arrivent et avec eux, résonne l’écho d’une vie jusque-là confinée... Comme les battements d’un cœur robuste, le bruit des rebonds brusques des ballons de basket ranime la plaine des jeux de Guéret. Tambourinant un peu de vie les soirs encore silencieux ; ils en apporteront davantage la semaine prochaine lors des sessions basket organisées à l’occasion du festival Urban culture... Mais entre temps, c’est un autre rythme, une autre musique et une autre culture qui feront vibrer les abords de l’avenue Charles de Gaulle. Développé par le centre social tsigane de l’UDAF, en partenariat avec le Caboulot tracté, la deuxième édition du festival familial autour des cultures tsiganes, Ketenes ni Creusa (1), se déroulera sous un chapiteau installé plaine des jeux, vendredi et samedi.
« Un chapiteau, c’est sympa, il y a une forme d’héritage, et puis ça interpèle », expliquent Stéphanie Martineau, coordinatrice du centre social et Murielle Nany-Martin, animatrice référente famille. « Après le succès de la première édition (2), on voulait mettre la barre plus haut. » Plus haut... et avec un thème central qui ratisse aussi plus large. Le centre social tsigane abordera cette fin de semaine, les questions de santé.
Une thématique autour de laquelle ont été associées les familles, parents et jeunes, au cours d’ateliers montés en partenariat avec l’IREPS... Et une thématique qui amorce l’axe de travail principal du centre social pour les quatre années à venir. « On propose une table ronde, regards croisés, la santé chez les Tsiganes pour laquelle on a fait appel à des collègues d’autres associations qui s’occupent des gens du voyage sur le territoire français et qui ont déjà pu travailler autour de la santé », précise Stéphanie Martineau. « Comment on procède sur ces territoires et comment, en Creuse, on peut s’en inspirer. » Des connexions, des pistes à suivre et des projets déjà en gestation, c’était un peu le but. Mais ce n’est ni le seul, ni le principal. Ketenes ni Creusa est avant-tout l’expression de la lutte contre les préjugés et la rencontre... Tout simplement.
« Avec la mise en place du programme santé+2, on a realisé que les problématiques qu’on imagine tsigano-tsiganes sont plus larges et concernent la population précaire et fragilisée », développe  Murielle Nany-Martin. « Notre but est d’ouvrir cette réflexion au plus grand nombre : la santé concerne tout le monde. » Le tout loin de l’approche formelle et grave que renferme un cabinet mais sous un chapiteau. Et comme la santé c’est aussi un esprit sain, Ketenes ni Creusa aligne une programmation culturelle diverse tour à tour survoltée, intrigante et communicative : un ensemble qui va des contes tsiganes au spectacle forain en passant par toute la gamme musicale : jazz, fanfare, flamenco.

(1) Ce qui signifie ensemble en Creuse.
(2) Cette dernière avait tourné essentiellement, en 2015, autour d’une exposition sur 1.000 ans d’histoire tsigane.

Programme
Vendredi : Regards croisés, la santé chez les Tsiganes. Entrée libre à partir de 9h30. Programme : La santé chez les Tsiganes en Creuse par Stéphanie Martineau coordinatrice du centre social tsigane et Céline Fouchet de l’IREPS ; Regard sur une expérience du travail d’éducation à la santé auprès du public manouche de l’agglomération paloise par Marianne Dioh, infirmière à l’association Gadjé-voyageurs à Pau ; regard sur le rôle de médiateur santé du programme national de médiation sanitaire par Timothée Trompesance, médiateur santé au relais accueil des gens du voyage de l’agglomération Rouennaise ; regard sur une expérience de formation croisée entre soignants et gens du voyage par Xavier Pousset, directeur de l’association ARTAG à Villeurbanne.
19h30 : Ouverture du chapiteau avec l’orchestre du cirque Romanès ; 20h :  projection du documentaire Romanès de Jacques Deschamps suivie d’une discussion en présence d’Alexandre Romanès. Deuxième set de l’orchestre. Participation suivant ses moyens 2€/5€/10€ ou plus. Réservation conseillée au 05.55.52.08.00 ou via udaf23@udaf23.unaf.fr
Samedi : 14-18h : animation autour d’un village santé : contes tsiganes, entre-sort, fanfare.
À partir de 19h : Les musiques tsiganes : Christophe Rohr ; Rumba del Sol ; Sheik of Swing ; Balkanic Orkestar ; Dauromonte. Participation 2€/5€/10€ ou plus. Bar sous chapiteau ; restauration sur place par l’association mahoraise de la Creuse.Info : www.udaf23.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.