Fil info
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe

Les questions de santé par la curiosité plutôt que le cabinet

UDAF

Les beaux jours arrivent et avec eux, résonne l’écho d’une vie jusque-là confinée... Comme les battements d’un cœur robuste, le bruit des rebonds brusques des ballons de basket ranime la plaine des jeux de Guéret. Tambourinant un peu de vie les soirs encore silencieux ; ils en apporteront davantage la semaine prochaine lors des sessions basket organisées à l’occasion du festival Urban culture... Mais entre temps, c’est un autre rythme, une autre musique et une autre culture qui feront vibrer les abords de l’avenue Charles de Gaulle. Développé par le centre social tsigane de l’UDAF, en partenariat avec le Caboulot tracté, la deuxième édition du festival familial autour des cultures tsiganes, Ketenes ni Creusa (1), se déroulera sous un chapiteau installé plaine des jeux, vendredi et samedi.
« Un chapiteau, c’est sympa, il y a une forme d’héritage, et puis ça interpèle », expliquent Stéphanie Martineau, coordinatrice du centre social et Murielle Nany-Martin, animatrice référente famille. « Après le succès de la première édition (2), on voulait mettre la barre plus haut. » Plus haut... et avec un thème central qui ratisse aussi plus large. Le centre social tsigane abordera cette fin de semaine, les questions de santé.
Une thématique autour de laquelle ont été associées les familles, parents et jeunes, au cours d’ateliers montés en partenariat avec l’IREPS... Et une thématique qui amorce l’axe de travail principal du centre social pour les quatre années à venir. « On propose une table ronde, regards croisés, la santé chez les Tsiganes pour laquelle on a fait appel à des collègues d’autres associations qui s’occupent des gens du voyage sur le territoire français et qui ont déjà pu travailler autour de la santé », précise Stéphanie Martineau. « Comment on procède sur ces territoires et comment, en Creuse, on peut s’en inspirer. » Des connexions, des pistes à suivre et des projets déjà en gestation, c’était un peu le but. Mais ce n’est ni le seul, ni le principal. Ketenes ni Creusa est avant-tout l’expression de la lutte contre les préjugés et la rencontre... Tout simplement.
« Avec la mise en place du programme santé+2, on a realisé que les problématiques qu’on imagine tsigano-tsiganes sont plus larges et concernent la population précaire et fragilisée », développe  Murielle Nany-Martin. « Notre but est d’ouvrir cette réflexion au plus grand nombre : la santé concerne tout le monde. » Le tout loin de l’approche formelle et grave que renferme un cabinet mais sous un chapiteau. Et comme la santé c’est aussi un esprit sain, Ketenes ni Creusa aligne une programmation culturelle diverse tour à tour survoltée, intrigante et communicative : un ensemble qui va des contes tsiganes au spectacle forain en passant par toute la gamme musicale : jazz, fanfare, flamenco.

(1) Ce qui signifie ensemble en Creuse.
(2) Cette dernière avait tourné essentiellement, en 2015, autour d’une exposition sur 1.000 ans d’histoire tsigane.

Programme
Vendredi : Regards croisés, la santé chez les Tsiganes. Entrée libre à partir de 9h30. Programme : La santé chez les Tsiganes en Creuse par Stéphanie Martineau coordinatrice du centre social tsigane et Céline Fouchet de l’IREPS ; Regard sur une expérience du travail d’éducation à la santé auprès du public manouche de l’agglomération paloise par Marianne Dioh, infirmière à l’association Gadjé-voyageurs à Pau ; regard sur le rôle de médiateur santé du programme national de médiation sanitaire par Timothée Trompesance, médiateur santé au relais accueil des gens du voyage de l’agglomération Rouennaise ; regard sur une expérience de formation croisée entre soignants et gens du voyage par Xavier Pousset, directeur de l’association ARTAG à Villeurbanne.
19h30 : Ouverture du chapiteau avec l’orchestre du cirque Romanès ; 20h :  projection du documentaire Romanès de Jacques Deschamps suivie d’une discussion en présence d’Alexandre Romanès. Deuxième set de l’orchestre. Participation suivant ses moyens 2€/5€/10€ ou plus. Réservation conseillée au 05.55.52.08.00 ou via udaf23@udaf23.unaf.fr
Samedi : 14-18h : animation autour d’un village santé : contes tsiganes, entre-sort, fanfare.
À partir de 19h : Les musiques tsiganes : Christophe Rohr ; Rumba del Sol ; Sheik of Swing ; Balkanic Orkestar ; Dauromonte. Participation 2€/5€/10€ ou plus. Bar sous chapiteau ; restauration sur place par l’association mahoraise de la Creuse.Info : www.udaf23.fr