Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Allo patron, bobo...

CGT Hôpital

Si les cordonniers sont les plus mal chaussés... que sont les hospitaliers ? Ils ont beau ne pas chercher à prétendre au titre, c’est un fait, les hospitaliers comptent parmi les agents les plus mal en point. Exemple au CH de Guéret, où les représentants du personnel ont lancé une procédure d’alerte sur les conditions de travail et les risques psychosociaux, lors du CHSCT du 4 mai : les agents sont sur des rotules en voie de désagrégation et la direction n’est pas non plus épargnée, même si celle-ci est simplement atteinte de surdité...
Réunis dans le hall du CH de Guéret, hier, en début d’après-midi, les agents CGT informaient leurs collègues des suites du dernier CHSCT qui a exercé son droit d'alerte : un cabinet d’expertise devrait, la procédure lancée, auditionner les agents sur des conditions de travail qui se détériorent d’année en année.
« Les agents arrivent à saturation, ils n’en peuvent plus », souligne le secrétaire CGT, Philippe Baurienne. « On les rappelle pour trois services sur la journée. C’est inconcevable. Forcément, les arrêts sont en augmentation. » Toujours plus avec toujours moins, jusqu’à la déchirure. Et la machine est lancée : une déchirure, un arrêt. Arrêt pour l’un, surcharge pour le suivant... jusqu’à la déchirure. « Les agents sont en difficulté et les patients en ressentent les effets, forcément.. »
Depuis des années, le syndicat le répète... un pool de remplacement de trois agents n’est pas un pool de remplacement. Il en faudrait neuf fois plus : les besoins sont estimés à une quinzaine d’aides-soignants et une douzaine d’infirmiers... Ce pool, il y a fort à parier qu’il reste à sec encore quelques temps : hier matin se tenait aussi une réunion sur la clôture du budget 2017, lequel affiche 1,9 million de déficit. Qui paiera la note ? Pour le syndicat, ce sera probablement le personnel.
Lequel avait à se prononcer l’année dernière sur la compensation des heures supplémentaires... 50% convenus avec la direction, 27% à l’arrivée... en cas d’arrivée. Sur le non paiement des heures supplémentaires, les agents n’ont reçu aucune réponse. Pour les congés annuels non validés cet été faute de personnel. Rien non plus. « C’est un réel problème, il n’y a pas de dialogue social avec la direction », dénonce Philippe Baurienne. « Le 4 mai, lors du CHSCT, on a appris que les fiches que remplissent les agents n’ont pas été étudiées depuis février. »
Dernier point d’inquiétude levé par le syndicat, la saturation de la salle d’urgence. Après la fermeture de 14 lits en chirurgie, l’an dernier, ce sont 10 lits de médecine qui devraient disparaître dans l’année. « D’où les difficultés d’hospitalisation. La salle d’urgence est en permanence saturée. Les patients ont de plus en plus de mal à avoir une place. »
Autant de raisons pour lesquelles les hospitaliers CGT appellent, au passage, à la mobilisation, le 22 mai.