Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Et une maman se demandait : si je mourrais... est-ce que mon enfant resterait en France ?

Solidarité

Au collège Martin Nadaud, à Guéret, le temps s’est arrêté. Depuis quelques mois, deux des élèves ne vivent plus et leurs professeurs retiennent leur souffle. Devant leurs yeux. Rien. Le vide. À savoir, pour les enfants, scolarisés à Nadaud depuis trois ans, et tombés sous le coup d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français), une République du Congo et une Arménie qu’ils connaissent à peine et pour leurs enseignants, la perspective angoissante de trouver une chaise vide d’un jour à l’autre. Plutôt que d’attendre le couperet, ces derniers ont décidé d’agir... Ils se mettront en grève jeudi et manifesteront dès 9h. Rendez-vous à la préfecture à 11h (1) en passant par l’école Prévert, le lycée Bourdan, l’école Cerclier et le collège Marouzeau où d’autres élèves sont en danger (2).
« En tant que citoyen on ne peut pas laisser faire n’importe quoi... et en tant qu’enseignant, non plus », s’insurge Jean Renaud Berche, professeur  de technologie à Nadaud. « On nous répète sans cesse qu’on doit travailler à la réussite de tous nos élèves, bin voilà, c’est ce qu’on fait. » À tout moment, les enfants peuvent être arrêtés, placés dans un centre de rétention et expulsés vers, au choix, la malnutrition, la prostitution, la guerre, la mort...
Arrivés avec leur famille, et donc pas considérés comme mineurs isolés, les élèves sont, de fait, expulsables. Si bien qu’une des mamans a demandé récemment ce qu’ils se passerait si elle mourait... si son enfant serait dès lors considéré comme mineur isolé et s’il resterait en  France. Oui, on en est là.
« Ça fait une vingtaine d’année que j’habite en Creuse, je n’ai jamais vu autant de cas... Les expulsions sont très rares, je pensais la Creuse préservée. D’autant que le département se vide ! », souligne Jean-Renaud Berche, consterné... Tous les parents d’élèves, ainsi que toute personne sensible au sujet, sont invités à manifester jeudi. Les élèves sous la responsabilité de leur parents peuvent aussi exprimer leur solidarité. Rendez-vous à 9h devant Martin Nadaud et à 11h devant la préfecture.

(1) Les enseignants réitéreront leurs demandes d’audience auprès du préfet, restées sans réponse jusqu’à présent.
(2) Tous n’ont pas reçu d’OQTF mais  n’en vivent pas moins dans un équilibre précaire. Si une OQTF a effectivement été signifiée à deux élèves de Nadaud, un troisième est aussi sur la sellette.