Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

La belle récolte aux 9e Printanières de Saint-Léger

Saint-Léger-Bridereix

Près d’une centaine de stands, des horticulteurs, maraîchers aux apiculteurs, boulangers bio, du troc à la vente, du conseil à l’échange, la 9e édition des Printanières cultive le concept «ensemble» et cette culture est fructueuse.
Ce rendez-vous a connu encore un beau succès : affluence des visiteurs certes mais surtout, véritable bouillon de culture jardinière, au fil des échanges ou des démonstrations en tous genres. On vient en famille, les gamins peuvent faire un tour en poney ou rejoindre les ateliers créatifs, tandis que les parents prennent des idées pour enrichir le terreau sans engrais, pour choisir des variétés de plants locaux et se passer de chimie, pour fabriquer des mangeoires ou des nichoirs aux oiseaux, semer des fleurs mellifères pour encourager les abeilles.
de l’échange
de savoirs
Cette nouvelle édition «permet d’échanger et de partager les savoirs et les savoir-faire, de positionner le jardin dans son environnement et ainsi de sensibiliser chacun à ce qui l’entoure, explique Édith Goudard, cheville ouvrière de l’événement. C’est une invitation à la curiosité et au bien être, elle permet également de prolonger la beauté de la nature à travers les différentes expositions de peintures et de photographies. La nature à travers l’art. Les initiatives citoyennes présentées par les visiteurs eux-mêmes, nous permettent d’aborder la question du développement durable dans notre quotidien, laissant chacun responsable de ce qu’il peut tenter de mettre en place ou pas, à son échelle. (Gaspillage alimentaire, tri des déchets, réutilisation de différents objets, troc de plantes,…) et de conclure, c’est une manifestation qui se veut un lieu d’échanges où on peut venir découvrir, partager, mais aussi passer un bon moment de convivialité».
Tout est organisé pour remplir ces conditions d’échanges ; les salons d’hier de Recyclabulle au détour d’une rue de pagodes, un autre salon en palette près de la cafette, ou encore une déambulation découverte dans la salle d’exposition.
Ce village a ses quartiers, ici les pépiniéristes et jardiniers qui expliquent comment respecter la terre du jardin, plus loin le village du recyclage où l’imagination côtoie la débrouille ; tout peut être recyclé : papier, alu, de l’euro à la Mige, du plastique aux créations d’Armandalys, des pelures de légumes en soupe ou beignets… Les idées ne manquent pas pour développer la vertu de l’économie, de la sobriété, de la frugalité.
Autre quartier, celui de l’habitat : meuble recyclé, espace info énergie avec l’Escuro, CPIE des Pays Creusois et surtout, espace test de l’auto et éco construction en paille sont autant de lieux où chacun trouve des solutions responsables à une vie quotidienne raisonnable, loin des exagérations de la société de consommation. En fait, l’offre est tellement généreuse, variée, dispersée, qu’il faut y passer la journée pour tout voir, picorer un brin à midi aux stands des producteurs, flâner devant les photos naturalistes d’Elise Trespeux ou les timbres et cartes postales sur le thème de la faune et la flore de l’Union philatélique de Marsac.
Il faut prendre des adresses à défaut de prendre des notes, et ne pas oublier le cabas pour récupérer ici des plants d’aromatiques, une variété de plants de tomates, là, du miel ou des beignets d’acacia, du jus de pommes ou du safran ou une tourte de pain de campagne bio.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.