Fil info
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb
17:06Sarlat-la-Canéda : Visite de Lou Cocal -> https://t.co/ejaC3nyFAk
17:01Terrasson-Lavilledieu : Participation citoyenne à La Feuillade -> https://t.co/faSMkdO1GB

La figure de Jpiter à la roue au centre d'une conférence

Musée de Guéret

Dernière conférence avant fermeture temporaire... Le musée de Guéret fait appel à Hélène Mavéraud-Tardiveau, responsable du pôle archéologie de grand patrimoine de Loire-Atlantique, pour, le 16 juin, parler Jupiter... et, entre au-tres, de la déclinaison baptisée Jupiter à la roue, qui traduit,  sur une zone correspondant au Limousin, la perpétuation de la culture celte.
Petit voyage à moindre frais, le musée de Guéret propose, avec le soutien de l’association des amis du musée de suivre la diffusion du culte de Jupiter depuis Rome jusqu’à la Gaule et plus particulièrement dans la cité des Lémovices. Dans cette contrée qui n’était pas encore le Limousin, l’expansion se traduit sous deux formes, épigraphique, une inscription sur des matières non périssables, et archéologique, les statues. Si la première forme est l’expression d’un culte classique, Jupiter optimus maximus directement importé de la ville de Rome, la seconde constitue un exemple très significatif de la permanence de la culture celte.
Et sur ce champ, le musée constitue un support de choix, il a la particularité d’abriter, dans ses collections, trois Jupiter à la roue (1). Une figure du IIe siècle spécifique au centre et sud de la Gaule, caractéristique notamment de la cité des Lémovices : « C’est un syncrétisme. Le dieu romain porte la trace du dieu gaulois Taramis. La roue n’est, au départ, pas l’emblème de Jupiter mais un symbole celtique, l’attribut de Taramis... du purement gaulois », explique Hélène Mavéraud-Tardiveau, docteur en sciences de l’antiquité. « Après, pourquoi la roue ? On pense que c’est parce que le bruit de la roue évoque le bruit de l’orage. Cet élément rappelle la nature céleste et de Taramis et de Jupiter. » Pas l’ombre d’une explication en revanche, en ce qui concerne la position de la roue, tantôt sur la tête, tantôt sur la hanche...
Résurgence gauloise, la roue peut parfois être associée à des têtes coupées, c’est le cas de la statue conservée à Dompierre-les-Églises (Haute-Vienne) où une tête coupée est représentée sous la roue appuyée sur le flanc de la statue.
« Mon hypothèse est que la région était très rurale, à l’écart des axes de communication, ce qui fait qu’un héritage y a été plus maintenu... », développe l’historienne. « Les statues étaient produites localement, dans des ateliers locaux où on travaillait la pierre locale suivant des modèles acceptés par la population... » Pas encore Limousin et déjà terre de résistance.
Conférence Jupiter en Gaule Romaine samedi 16 juin, à 15 heures au musée. Entrée libre.

(1) Un Jupiter de Champagnat, roue greffée à la tête, le dieu à la roue de Bridiers, où celle-ci est collée à la hanche et une tête retrouvée à Issoudun-Letrieix, aquisition très récente du musée, où apparaissent les vestiges de la roue. Plus largement, on trouve de ces Jupiter en  Haute-Vienne, à la Jonchère, Dompierre-les-Églises, ainsi qu’au musée de l’évêché à Limoges où est conservée une statue en terre cuite.