Fil info
20:23Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle : Le conseil scientifique de «Nuage Vert» de passage dans le village -> https://t.co/2Swb7VZzE1
20:16Beaulieu-sur-Dordogne : Une histoire de vendange -> https://t.co/4YrpFN1vPF
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Sous la barre symbolique des 5.000 licenciés, le foot a besoin de soutien

Sport

5.000. Une barre symbolique sous laquelle le district de football de la Creuse vient de passer. Le nombre de footballeurs continue de baisser.
Cette baisse n’est pas catastrophique et si elle n’est pas à constater au niveau des jeunes, c’est surtout dû à un manque de renouvellement de générations, les anciens partent mais il n’y a pas assez de jeunes pour les remplacer. Certaines équipes ont donc du mal à tenir le cap, des forfaits généraux ont encore été enregistrés cette saison, certains clubs ne pourront repartir mais chose positive, relève Philippe Lafrique, président du district lors de l’assemblée générale qui s’est tenue vendredi soir, certains pourraient repartir comme Ajain, Soumans. Que faut-il faire? La question est la même depuis plusieurs années. Le district réfléchit au foot loisir, une commission a été de nouveau formée. Nouvelle commission aussi pour la féminisation du foot qui est à la recherche d’un terrain pour accueillir un match de haut-niveau entre Soyaux et Saint-Etienne en août.  A noter l’arrivée du carton blanc dans toutes les compétitions dès la saison prochaine.
Sportivement, c’est mitigé avec de bons résultats en R2 avec les formations d’Aubusson et de Boussac qui se sont tirées la bourre toute la saison pour le titre, le maintien de Guéret en R1 mais en R4, 4 clubs creusois descendent ce qui entraîne 5 descentes de première division de district. Une difficulté à laquelle le district s’attendait avec la réforme de la Ligue. Reste aussi la problématique du calendrier avec une alternance coupe-championnat plus longue, la saison n’est pas encore terminée alors que normalement en raison de gros événements comme la Coupe du Monde, les compétitions départementales sont finies. Cela ne sera pas le cas cette année. La Coupe du Monde, un espoir pour faire venir les jeunes au foot s’il y a de bons résultats. Philippe Lafrique qui sera en Russie pour le dernier match de poule et les 8e de finale l’espère. Dans ce problème de calendrier se rajoutent les intempéries. Est en réflexion un nouveau protocole entre les clubs, le district et les mairies.  
Trouver des ressources, un enjeu essentiel
Philippe Lafrique a aussi soulevé une inquiétude, la fin des emplois associatifs en 2020, le foot creusois en compte un au district et 7 dans les clubs. Ne faudrait-il pas  créer un groupement d’employeurs ou adhérer à une telle structure ? La question se pose pour Philippe Lafrique. «C’est un gros enjeu. Il va falloir trouver des ressources», note-t-il évoquant aussi «la dramatique» décision de la baisse des subventions du Cen-tre national pour le développement du sport (CNDS). D’ailleurs 8 clubs contre 17 l’an dernier ont fait un dossier.  
«vecteur de lien social»
Dans le cadre de son travail à la fédération française de football, Philippe Lafrique a permis à ce que la FFF verse des subventions aux clubs pour des projets d’Algeco ou d’arrosage intégré. Gouzon va installer ce système durant l’intersaison. Des petites choses vues de Paris mais importantes au niveau creusois pour par exemple améliorer la qualité des terrains.
Le foot est «un vecteur de lien social. Les papys connaissent les jeunes parce qu’ils vont au foot le dimanche», appuie Philippe Lafrique qui l’avoue avant de revitaliser, «préservons l’existant. Le foot en Creuse c’est économiquement une puissance».