Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Popote printanière, l'environnement sous couvert d'équilibre alimentaire

Education

Le pré et le bien manger... deux proverbiales composantes du bonheur qu’ont validées les CP/CE1 de Sainte-Feyre, les pieds dans le potager de Saint-Hilaire le lundi après-midi, la main à la pâte le lendemain matin à la cantine. Au menu, salade du potager, printanière juste récoltée (en accompagnement de paupiettes de volaille) et une compote pommes rhubarbe.
Dans le cadre du projet des champs à l’assiette de ma cantine, les élèves de Sainte-Feyre ont donné dans le fait maison, et surtout, le A à Z. « Ils ont ramassé les fruits et légumes et se chargent de la préparation », retrace la directrice Sandrine Dubouis. « C’est quelque chose qui donne lieu à l’exploitation en classe de la nutrition et de l’équilibre alimentaire, mais c’est aussi la découverte des métiers de maraîcher et cuisinier... » Didier Roger,  responsable de l’équipe cuisine (deux aides cuisine et lui-même, cuisinier professionnel), les enfants le voient tous les jours, le connaissent et le reconnaissent. « Ici, on a la chance de travailler dans un self, on est vraiment devant eux, ils nous voient au quotidien et là, ça prend une autre dimension », explique-t-il. « Les  enfants pensaient préparer le repas pour une vingtaine, pour leur classe, ils n’imaginaient pas le faire pour 130,140. »
Cuisinier et fier de l’être, Didier Roger, se réjouit toutefois de voir les connaissances qu’ont déjà certains élèves : « On est encore en campagne, il y a des parents qui font découvrir le potager et un brin de jardin. » Une proximité si évidente qu’elle a été, pendant un temps, oubliée...
Rentré en 1998, à une époque où un agriculteur venait encore livrer pommes de terre, carottes et navet... il se réjouit donc aussi surtout d’une forme de retour aux sources qui se traduit par la volonté de travailler avec les producteurs locaux. « L’agglo du Grand Guéret et les portes de la Creuse en Marche a, l’an dernier voulu relocaliser l’économie, de rapprocher les cantines des écoles, des collèges, des EHPAD des producteurs », résume Jody Berton animateur du CPIE qui accompagne les intercommunalités dans la mise en place du projet. « Là, c’est la dernière étape du plan d’action, on propose des animations, et on amène les enfants vers la cuisine sous différentes formes : la semaine dernière, à Ajain c’était une visite, ici, on a décidé d’aider le cuisinier à la préparation du menu. »
De ce point de vue, à l’école de Sainte-Feyre, on ne part pas de rien, une fois par an, automne/hiver, les enfants cuisinent à la cantine un  pot-au-feu avec de la viande locale et les légumes du potager... « Ici, il y a une cohérence : compost, jardin pédagogique, récolte de légumes, et les enfants voient que c’est un tout. Là ce sont des CP/CE1, ils auront un souvenir de ce qu’ils ont pu voir, ça donne une valeur à l’alimentation et au travail en cuisine, le produit a une histoire, on l’apprécie différemment. »