Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Un peu d'humanité, c'est possible ?

Solidarité

Plus d’une centaine de personnes étaient réunies hier après-midi devant la gendarmerie de Felletin. Pour la plupart des habitants de Faux-la-Montagne et ses environs, venus accompagner le jeune Nordeen, convoqué pour voir son ordre d’expulsion mis en application.
Nordeen Esaak, 21 ans, est l’un des quatre Soudanais accueillis par la commune de Faux-la-Montagne depuis huit mois. «Il a commencé à bien s’intégrer, il apprend le français, plus de 160 personnes sur les 360 adultes de Faux-la-Montagne ont signé la pétition pour s’engager personnellement à poursuivre l’accueil pour son intégration», témoigne l’un des habitants venu soutenir le jeune homme devant la gendarmerie de Felletin hier après-midi.
En effet, le 25 juin dernier, Nordeen s’était vu notifier son arrêté d’expulsion vers l’Italie au titre des accords de Dublin, mais il avait pu revenir dans sa famille d’accueil... Il espérait jusqu’alors que son expulsion n’ait pas lieu avant le mercredi 11 juillet à minuit, moment à partir duquel il n’est plus expulsable et où sa demande d’asile doit être traitée par la France. Malheureusement, il était de nouveau convoqué hier à la gendarmerie de Felletin, où il s’est rendu car il s’est toujours conformé aux décisions administratives le concernant.
Cette convocation a cependant provoqué le désarroi et la colère des habitants, qui se sont réunis devant la gendarmerie pour le soutenir et tenter d’interpeller la préfète de la Creuse sur la situation et la faire revenir sur sa décision. «Dans deux jours, s’il n’y avait pas eu d’intervention de la préfète pour le faire repartir, il pouvait rester en France et faire sa demande d’asile», déplore l’un des manifestants. Plusieurs appels aux proches de la préfète ont été donnés pour tenter d’entrer en contact avec elle et la convaincre : «elle seule peut faire quelque chose, afin de pouvoir autoriser la demande d’asile en France pour poursuivre son intégration qui se passe bien», indique l’un des habitants de Faux-la-Montagne.
Les tentes sont installées devant la gendarmerie, les manifestants sont prêts à siéger de façon tranquille mais déterminée, avec l’espoir de débloquer la situation et de permettre à Nordeen de revenir dans sa famille d’accueil et de pouvoir commencer le long processus de demande d’asile. «Nous ne souhaitons pas laisser partir Nordeen dans des conditions pénibles en Italie, qui ne veut pas de lui, c’est un bras de fer entre les gouvernements mais il y a des vies humaines brisées en jeu».
Le manifestant, qui s’est installé à Faux-la-Montagne il y a une vingtaine d’années et qui a reçu un bon accueil, veut de même pour le jeune Nordeen et ses trois compatriotes. Il refuse ce départ ignoble pour un jeune homme qui a vu sa famille assassinée au Soudan et qui a déjà risqué sa vie bien trop souvent. Le collectif d’habitants condamne cette politique d’expulsions des «dublinés» et souhaite que la demande d’asile de Nordeen soit traitée en France, «comme la préfecture de la Creuse a le pouvoir de le décider».
De Nordeen, mais aussi d’Abdelmajid Abdel Mawla, 23 ans, «qui a fui après avoir été emprisonné et torturé dans les geôles du dictateur soudanais», qui sera confronté à la même situation dans quelques semaines. Le collectif alerte sur le fait qu’une expulsion vers l’Italie présente le risque d’un renvoi potentiel des deux jeunes garçons au Soudan, «le nouveau gouvernement italien affichant une politique antimigratoire assumée». Ils rappellent que l’actuel chef d’état soudanais, Omar el-Béchir, fait l’objet depuis 2008 d’un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
«Nous, habitants de Faux-la-Montagne et des communes alentours, demandons une ultime fois à Madame la Préfète de faire preuve d’humanité», et de revenir sur cette décision qui va à l’encontre du principe de fraternité consacré vendredi dernier par le Conseil constitutionnel. Une pétition (1) a été mise en ligne sur Change.org  pour soutenir le collectif, elle a déjà recueilli plus de 600 signatures.
à 20 heures, d’autres habitants avaient rejoint le collectif et beaucoup s’apprêtaient à dormir sur place, Nordeen étant toujours dans la gendarmerie qui compte l’envoyer en centre de rétention «La préfecture ne lâche pas, on a eu la sous-préfète qui a tenu le même discours comme quoi elle ne fait qu’appliquer la loi», déplore un manifestant.
(1) https://www.change.org/p/collectif-d-habitants-de-faux-la-montagne-non-à-l-expulsion-oui-à-l-accueil