Fil info
23:08RT : Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
23:06Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
19:26Brive-la-Gaillarde : Une déchetterie revue et agrandie -> https://t.co/mK6zKbnGsi
19:24Région : Les paysans ont crié leur colère à Guéret -> https://t.co/FtipF6Cvdw
19:19Indre : Vers l’insertion avec la blanchisserie -> https://t.co/1JqcrHU2Q6
19:17Indre : Cinq communistes de l’Indre au congrès national -> https://t.co/Q1efdhc06w
18:34Trélissac : Le Btp entre dans la danse -> https://t.co/kpu2cVJofm
18:31Boulazac : Les cyclotouristes de France se retrouvent à Boulazac -> https://t.co/np77b7hNqj
17:29RT : Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
17:19 Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
16:57RT : "assume" la suppression de l'impôt sur la fortune. Pour rappel, c'est 3,5 milliards d'euros perdus dans le… https://t.co/6JswoLsgxj
16:51RT : Absolument hallucinant. Selon cette député macroniste qui s'oppose à , le gouvernement ne souhaite pas a… https://t.co/KF5v1KH0qT
16:19Sarlat-la-Canéda : Festival du film : « Edmond » en haut de l’affiche -> https://t.co/o4Bp4gXY5x
16:09 également aux ronds-points de Naves, Gare de Corrèze, barrières levées sur l'A89 à Saint-Angel
16:08 et barrages filtrants devant les stations services cet après-midi parfois sous tensi… https://t.co/5iGQe0Yk0H
16:05Valençay : Le centre d’entretien et d’exploitation des routes inauguré -> https://t.co/CMfSpKatXl
16:03Argenton-sur-Creuse : Premier Café de la transition écologique -> https://t.co/HkkUjvWDJY
14:13RT : Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
14:13# # - -Vienne : Les blocages continuent ce mardi -> https://t.co/QxJOKY0jI9
13:49Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
13:30RT : En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
13:04En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
11:41RT : : mobilisations et blocages toujours en cours à , , et . Le point à la mi… https://t.co/KbfQ8xYyAd
11:38RT : Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
11:36RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
11:35RT : Non, il n'y a pas trop d'impôts en France. Il y a surtout des impôts mal repartis. Il y a trop de riches qui n'en p… https://t.co/Sx4mS3cAfB
10:07 ces escrocs ne méritent même pas la prison car ce seront encore les contribuables qui… https://t.co/Ptc5Bqedsm
10:04RT : un groupe se rend au trésor public derrière l hôpital pour filtrer les entrées https://t.co/DHNqCkbbsc
09:54Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
09:54RT : ils veulent rester devant la mairie toute la matinée. Et bloquer les stations essences cet après midi
09:54RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
09:35 - -Vienne : Neige et verglas, bon à savoir -> https://t.co/k0oey3gOUA
09:21 - -Vienne : Circuler à Limoges en cas de chutes de neige -> https://t.co/jCoDiFlRj5
09:12 - -Vienne : Neige, verglas, les revoilà -> https://t.co/bdqDcA4UqB
08:14J-4.....⏱ nous vous attendons nombreuses et nombreux pour partager un moment de sport 🏃🏼‍♀️🏃🏼‍♂️avec ..… https://t.co/yyqJYi4OMh
07:54Région : Manifestations: les agriculteurs aussi -> https://t.co/34TMaNpWb9
07:49 jaunes -Vienne - -Vienne : Les Gilets jaunes ne désarment pas -> https://t.co/LrxVh6m6s6

Le jeune Nordeen expulsé malgré ses nombreux soutiens

Felletin

Elle aurait pu sauver une vie, ou au moins éviter qu’elle ne soit de nouveau brisée. Elle seule avait ce pouvoir, mais elle a choisi d’appliquer la loi, sans se soucier des vies humaines qu’il y avait derrière, sans se soucier de savoir qui est le jeune Nordeen qu’elle s’est dépêchée de faire renvoyer en Italie à deux jours seulement du délai qui lui aurait permis de faire sa demande ici...
La préfète de la Creuse Magali Debatte n’a pas répondu à l’appel des habitants de Faux-la-Montagne de faire preuve d’humanité. Ils s’étaient rassemblé en nombre lundi après-midi devant la gendarmerie de Felletin pour exprimer leur soutien à Nordeen, jeune soudanais qu’ils accueillent dans leur commune depuis huit mois, et étaient prêts à camper là pour débloquer la situation et empêcher l’expulsion de Nordeen Essak, 21 ans (voir notre édition d’hier).
Sur les coups de 20h30 lundi soir, les gendarmes rejoints par une dizaine de voiture de police ont commencé à expulser les manifestants réunis devant leurs locaux, qui bloquaient l’accès non pour empêcher les interventions mais pour ne pas laisser partir Nordeen. «Plus de cinquante représentants des forces de l’ordre étaient réunis, ils ont gazés les anciens et les jeunes, il y avait des enfants», raconte l’un des habitants présents.
Les versions divergent sur l’utilisation des gaz lacrymogènes, la préfète indiquant qu’ils ont été utilisés dans le but de se défendre, mais l’action s’étant déroulée très vite, impossible de savoir qui a vraiment commencé, la dizaine de minutes d’affrontements étant très violente... «les manifestants était réunis de façon pacifique, ils se préparaient un casse-croûte, l’ambiance était bon enfant, raconte Marc Bourgeois, qui héberge Nordeen depuis huit mois. Et puis ça s’est passé très vite, je ne sais pas qui a commencé mais des gaz lacrymos ont été utilisés et des bouteilles lancées sur les gendarmes, c’était très violent».
Un affrontement violent qui aura permis aux gendarmes de sortir Nordeen, «il s’est fait traîner derrière et ils ont coupé leur propre grillage pour le faire disparaître», explique Marc Bourgeois, encore sous le choc de ce qu’il a vu. Deux manifestants se sont fait interpelés, le premier pour avoir filmé et relâché très rapidement sans aucune charge, le second, Michel Lulek, porte-parole du collectifs
d’habitants, n’est ressorti qu’à 23h30, avec une notification de violence sur agent détenteur de l’autorité publique : «Il aurait bousculé une agent qui aurait reculé de trois pas, c’est ce qui justifie son arrestation», note, désabusé, l’un des habitants. à la sortie de Michel Lulek, les habitants se sont dispersés aux alentours de minuit.
Quant à Nordeen, arrivé lundi soir dans un centre de rétention près de l’aéroport de Roissy, il a pris l’avion hier matin pour arriver à Naples aujourd’hui, le jour où il aurait pu légalement faire sa demande d’asile en France, où il a commencé à se reconstruire une vie et où il s’est trouvé une nouvelle famille. «C’est un second exil qu’on lui fait subir, c’est une situation odieuse et inacceptable. Toutes les conditions étaient réunies pour que son intégration se passe bien», enrage Marc Bourgeois.
«Monsieur Noor Deen Essak est  entré irrégulièrement sur le territoire français le 19 octobre 2017 et s’y est maintenu sans être muni des documents et visa exigés par les textes en vigueur. Dans cette situation, le droit s’applique dans le respect de la réglementation liée aux étrangers», indique le communiqué de la préfecture. Une façon d’obéir aux textes de loi qui ne fait qu’accroître la colère du collectif. Deux jours, il suffisait de laisser passer ce délai, et cette même loi qui dit aujourd’hui que c’est à l’Italie de s’occuper de Nordeen aurait dit que c’est à la France de traiter la demande d’asile. Nordeen avait peur de retourner en Italie car il ne veut pas être renvoyé au Soudan, où son père et son frère ont été assassinés et où il a échappé de peu à la mort lui aussi.