Fil info
21:24 : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations | L'Echo https://t.co/L4N1ho0lqg via
19:16RT : "On nous a vendu le carrosse et on se retrouve avec une citrouille !" Ce soir, meeting national de présentation d… https://t.co/FCMKINUa3c
18:52# # - -Vienne : Tous acteurs de la sécurité -> https://t.co/XSkZBBP0wf
18:50# # - : Soirée Upper Klub samedi à John-Lennon -> https://t.co/qgmZdrHkUv
18:46# # - -Vienne : Histoires d’animaux fantastiques au Moulin du Got -> https://t.co/MbmMzkP76O
18:43# # - -Vienne : Chasse : haro sur le «rodéo en 4x4» -> https://t.co/Y1ZdfaQ643
18:38Région : Monet à la sauce fresselinoise -> https://t.co/dHEdIA8TnF
18:20RT : La est en vigilance aux orages ⛈️. Soyez vigilant dans vos déplacements et si vous pratiquez une… https://t.co/pg0ypPqzHt
18:15Périgueux : L’unité pour nos droits -> https://t.co/UY2AbZ7SgM
18:12Coulounieix-Chamiers : La libre pensée à l’international -> https://t.co/uybwRECwga
18:11Châteauroux : La fête du sport pour tous -> https://t.co/5asfVwTLfP
18:10Indre : [intégral] Ciné-débat autour du « Champ des possibles » -> https://t.co/jUD5KqJfEL
18:00Froid, le métal ? A vrai dire, pas trop, enfin, pas pendant le Hammer. Disons plutôt qu’il a à peine le temps de re… https://t.co/suojgKGtUc
17:39# # - -Vienne : Rendez-vous jeudi et vendredi soir -> https://t.co/KzLt33kCF5
17:36Limoges Opéra rock à retrouver sur le scène de l'opéra théâtre de Limoges jeudi et vendredi à 20h. Plus d’une trent… https://t.co/7YTBj35h1x
16:55Brive-la-Gaillarde : Soyons pop & solidaire au quotidien -> https://t.co/hGLAeeiQbf
16:37RT : Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS

...et au milieu roule une Ferrari 250 GTO 64

Tribunal

Alors, à qui, finalement, le joujou à 50.000.000 € ? La fratrie Bardinon qui se déchire autour d’une Ferrari ne sera toujours pas fixée... L’affaire, déjà renvoyée une fois, avait été exposée le 7 juin, en long, en large, en travers avant d’être reportée, une fois de plus, suite au malaise, en toute fin de journée, d’un des assesseurs. Elle aurait dû être analysée dans son entier hier et aujourd’hui au tribunal de Guéret, un certificat médical fourni par la défense en décidera autrement.
Patrick Bardinon fils du fondateur du Mas-du-clos à Saint-Avit-de-Tardes, est-il coupable d’abus de confiance après avoir vendu une Ferrari 250 GTO 64, don de son père selon lui, appropriation éhontée selon son frère et sa soeur ? Réponse après une nouvelle audience, prévue les 13 et 14 décembre.
Rappel des fait : Bien avant les questions de succession, Patrick Bardinon avait hérité de son père deux choses, tout comme son frère du reste, un certain confort au sein de l’empire familial dans le domaine de la tannerie et surtout une grande passion pour le sport automobile... au point de devenir pilote, jusqu’à un accident grave en 1978. Accident à l’origine, selon lui, d’une certaine culpabilité de la part de son père exprimée par le don d’un des joyaux de sa collection, une Ferrari 250 GTO 64. Une rareté, trois exemplaires dans le monde, qu’il vend en 2014, deux ans après la mort de son père. Sauf que de don, selon Jean-François et Anne, frère et soeur du prévenu, il n’a, à l’origine, jamais été question.
Il est reproché à Patrick Bardinon d’avoir détourné un bien à charge de revente au préjudice de son frère et de sa soeur. Une histoire de succession comme toutes les histoires de succession, un nom contre un nom qui est souvent le même nom ; la certitude d’être dans son droit contre la certitude d’être dans son droit... une histoire somme toute banale à ceci près qu’entre en jeu, outre une palanquée d’avocats et de témoins, une Ferrari à environ 52.285.000€ qui s’éloigne de plus en plus. Une histoire somme toute banale qui a privé,  plusieurs journées, les justiciables lambda du tribunal...