Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O

Les agriculteurs mettent la pression

Manifestation

Mercredi après-midi, c’était  au tour d’une soixantaine d’agriculteurs de se mobiliser à l’appel de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs (JA) de la Creuse pour mettre la pression sur le dossier sécheresse.
Une sécheresse qui ne ressemble à aucune autre. Il y a eu une première récolte de fourrage puis plus rien. «Dans toutes les exploitations, il n’y aura plus de fourrage au 31 janvier», explicite Thierry Jamot, le président de la FDSEA 23. Une situation impossible à tenir pour les agriculteurs  qui ont déjà  nombre de difficulté.s «S’il y a plus de fourrage dans les exploitations, il y aura de gros problèmes dans les élevages mais aussi chez les éleveurs, ne pas avoir de fourrage, ce n’est pas supportable», poursuit-il. La mobilisation est donc «un coup de pression à la Direction départementale des territoires (DDT), à l’administration, à la machine administrative. Il y a le feu», précise le président. D’après les calculs réalisés sur une ferme, il y a un déficit d’approvisionnement de 28.000 euros. A ce déficit, s’ajoute une spéculation sur la paille. «Dans l’Indre, dans le Cher, ils ne veulent pas la vendre à moins de 140-150 euros la tonne», stipule le président des JA 23 Michaël Magnier. Sans oublier le prix du gasoil, «la cerise sur le gâteau» pour Thierry Jamot qui a fait ses comptes, «depuis mars 2016, il a pris 40 centimes d’euros».
Les agriculteurs ont donc décidé d’aller à la rencontre du directeur de la DTT Laurent Boulet pour savoir où en est le dossier. Pour les agriculteurs, celui-ci aurait pu être remonté pour le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) du 16 octobre. Pour le directeur, c’était trop tôt, «il faut un dossier complet, partir trop tôt, c’était une connerie», admet-il. Pour les agriculteurs, l’administration n’a pas le droit à l’erreur, ils ont besoin de cette reconnaissance en calamité agricole pour bénéficier de fonds et donc de trésorerie.  «Si on crève, vous crevez avec nous !» avertit un éleveur. «Il a fallu pousser un peu, rappelle le président de la chambre d’agriculture Pascal Lerousseau qui prévient : maintenant, il va falloir qu’il y ait des résultats et que les agriculteurs aient de la trésorerie pour les sécuriser, sécuriser les banques et les fournisseurs.» La DDT assure que le dossier sera prêt à être envoyé fin octobre pour un passage au CNGRA du 12 décembre. La DDT est prévenue, s’il y a un grain de sable, les agriculteurs seront «beaucoup moins gentils». Ils ont laissé un peu de fumier et ont pour la première fois soudé le portail... Ils sont ensuite allés murer la permanence du député Jean-Baptiste Moreau avant de rencontrer à la préfecture la préfète Magali Debatte.  
V.J.