Fil info
15:23Plus fort que la aujourd'hui dans interview de David Gozlan secrétaire général de… https://t.co/79nrzhpJum
14:52 Pourquoi pas une interpellation avec mise en garde à vue, c'est grave ce que fait cette élue?
14:50Canicule: jeux d'eau à La Bastide (au square Manet aujourd'hui 14h-17h (jeunes ados), à l’accueil de loisirs pour l… https://t.co/n6Eko3M4qw
14:45Canicule : les déchèteries et la collecte changent d'horaires. Jusqu'au 30 juin, elles seront ouvertes de 7h à 14h.… https://t.co/giEMqLJmbl
14:30RT : En pleine canicule, refuse d’ouvrir un centre d’accueil pour les sans-abri. Le préfet a saisi en r… https://t.co/yrCYRMvS7g
14:26RT : L’urgentiste estime que les moyens restent insuffisants : "En 20 ans, plus de 100… https://t.co/ErsKo6qQmp
14:23 Beurk
14:22RT : Les urgences de Brive, en grève illimitée, chantent leur colère ! https://t.co/9zNXO14YiK
14:21RT : Excellente nouvelle ! Le tribunal a prononcé la relaxe. Les décrocheurs de portraits de ne sont pas… https://t.co/sEHlwK2cSK
14:19 Beurk
14:18RT : Flash : Il fait chaud.
14:17RT : Canicule: le brevet reporté de quelques jours https://t.co/5NUdHuOQm1
09:02# # - : On ouvre en diversités -> https://t.co/vuYZKk1dHp
08:58# # - -la-Poste : Un voyage de trois jours sur la côte Vermeille pour les anciens élèves -> https://t.co/jQZd1DZErQ
08:56# # - : Pétanque : les jeunes parfois déconcertants -> https://t.co/5VuWEkgK3m
08:54# # - : Ecole de jeunes pompiers : magnifique ! -> https://t.co/QY9XWoQdG8
08:50# # - -Yrieix-la-Perche : Retour ce jeudi des marchés festifs -> https://t.co/GCgPY0k4BE
08:49# # - -Yrieix-la-Perche : Initiation au foot à Jules-Ferry -> https://t.co/JhH7nar4IA
08:46# # - -Junien : EDF prodigue quelques petits conseils pour faire baisser sa facture d’énergie -> https://t.co/Mn30pLIBix
08:44# # - -Junien : La nouvelle zone de Boisse prête à accueillir les entreprises -> https://t.co/gp4dwsWjdA
08:26Bergerac : La Résistance et la déportation racontées aux écoliers -> https://t.co/mxAk0IA3lN
07:56# # - : Ici, on se prépare pour la 1re du festival du blues -> https://t.co/Cgwg7mmDl9
07:53# # - : La rivière n’est pas une poubelle -> https://t.co/MVI0dPxXtZ
07:50# # - -Vienne : Des œufs bio 24h/24 grâce au distributeur automatique -> https://t.co/LL3A9SoSWI
07:46# # - : Une saison estivale bien remplie : à vos agendas -> https://t.co/5O8my2IwnK
07:44# # - -Vienne : Faire rayonner la langue française aujourd’hui et demain -> https://t.co/0h94Hwa8dz
07:39# # - -Vienne : Isabelle Lescure élue à la tête de la fédération départementale du BTP -> https://t.co/Eqh1yQvCoh
07:37# # - -Vienne : Les agents de la CAF, CPAM et CARSAT dénoncent «la classification de la rigueur» -> https://t.co/R8HvsebLOh
07:35Région : Quatorze nouveaux contrats de territoire au conseil régional -> https://t.co/mQtMKNDCbN
07:32Région : Les CFA seront-ils sacrifiés ? -> https://t.co/U5CNiCD5ul
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU
16:07Indre : Une journée à Maillé, le village martyr -> https://t.co/gK4TaUVtqT

Des surveillants à bout

Prison

Ce mercredi, il est à peine huit heures, des palettes sont devant la porte de la maison d’arrêt de Guéret, une banderole où on lit «surveillants en colère, sécurité au rabais, sous-effectif, gestion humaine catastrophique» est accrochée. Le message doit passer pour les surveillants pénitentiaires guérétois, ils n’en  peuvent plus.
C’est leur deuxième mouvement de grève de l’année. Après le mouvement national de janvier qu’ils avaient suivi, les agents de Guéret ont décidé de se mobiliser à nouveau pour évoquer leurs propres conditions de travail qui se détériorent. «On a un nouveau patron depuis un an et demi et tout se dégrade», avouent les présents. Le mouvement est intersyndical et est porté par la CGT, l’UFAP et FO, les représentants du SPS sont en arrêt. Les surveillants pointent du doigt un management «autoritaire, trop autoritaire».  Pour l’UFAP, «c’est vrai il a un rôle à tenir mais on ne peut pas l’outre-passer. Il fait des réunions mais les décisions sont déjà prises». Ils évoquent aussi des journées réorganisées sans l’avis des organisations syndicales, «nous ne sommes pas assez et tout est en même temps». Pour eux, «c’est une organisation calamiteuse, une gestion calamiteuse». Fatima Benyoussa, responsable régionale de la CGT pénitentiaire, n’y va pas par quatre chemins «qu’il dégage. C’est un chef d’établissement qui fait subir du harcèlement permanent à nos collègues. Ils n’en peuvent plus. Ils viennent bosser la peur au ventre». Des plaintes auraient même été déposées.
Les surveillants dénoncent également le manque d’effectif. Avec aujourd’hui 18 agents postés et trois en poste fixe, il manquerait d’après eux une équipe de trois agents. Et cela devrait durer encore un an, la commission des mutations étant passée. Quatre agents sont en longue maladie.
Ce sous-effectif est criant la nuit et il l’a été aussi cet été avec en plus une surpopulation carcérale jamais vue à Guéret. Pour la première fois pour certains surveillants qui sont là depuis quinze ans, des matelas ont été mis par terre, ils étaient trois par cellule.   
Finalement, alors que les agents creusois n’avaient eu aucun dialogue avec la direction ni aucune réponse de la part de la direction inter-régionale, à l’initiative des organisations syndicales, le directeur a reçu dans un premier temps les responsables régionaux puis les représentants syndicaux de la maison d’arrêt guérétoise. Après ces deux entrevues, les organisations syndicales ont noté qu’il semblait à l’écoute mais elles restent attentives. Elles ont décidé de se revoir début novembre et ont demandé à rencontrer à nouveau la direction à ce moment-là pour faire le point.
Quant à la presse, le directeur n’a pas souhaité la recevoir faisant préciser par son adjoint qu’il n’avait pas eu l’autorisation.
V.J.

Afterpay