Fil info
22:14 La Corrèze s'incline devant son groupe préféré https://t.co/SHfLEErjCG
20:51 Trop de places assises vendues ce soir pour le concert aux Trois Provinces. Les organis… https://t.co/KMqLYwzL2K
20:46 . Trop de places assises vendues... Les organisateurs demandent à ce que les plus… https://t.co/tvs7v12Ers
20:01 Salle comble ce samedi soir à salle des Trois Provinces. 4000 personnes venues de toute… https://t.co/b2kedDQSTH
17:55Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/Bjy7a3Guk5 via
13:00Région : Le chocolat, un produit courant et pourtant si méconnu | L'Echo https://t.co/yBddTy4LcE via

AVC à prévenir, le b.a.-ba à retenir

Journée mondiale de l'AVC

Troisième cause de mortalité, première cause de handicap adulte en France, deux personnes touchées en moyenne par heure en Nouvelle Aquitaine et tout est dit sur l’ accident vasculaire cérébral... ou presque. Si le constat fait frémir, des gestes simples permettent de prévenir.
« Notre but à nous c’est la prévention, informer des risques », résume Mireille Suchaud, déléguée de la fédération française cardiologie du Limousin et responsable du club coeur et santé Aubusson Guéret. Contactée par le service prévention du CH de Guéret, elle y posait tout naturellement un stand,  lundi 29 octobre à l’occasion de la journée mondiale de l’AVC et sortait la documentation, l’argumentaire et le tensiomètre.
« Nous, on ne conseille pas d’acheter tel ou tel appareil, après on devrait avoir un appareil à la maison, ça devrait être comme le thermomètre : je ne me sens pas bien, je vérifie », explique Mireille Suchaud. L’hypertension peut favoriser les AVC et, comme les AVC, l’hypertension ne prévient pas forcément. « Si on ne prend pas régulièrement sa tension, on ne s’en aperçoit pas. » Recommandation assortie d’un conseil : prendre la tension 2 cm au-dessus du pli du coude... et aux deux bras afin de vérifier qu’il n’y ait pas de différence de tension trop importante : « 13.7 à un bras, 11.6 à l’autre, c’est pas grave, mais s’il y 4 points d’écart, il faut voir ce qu’il se passe. »
La prévention de l’hypertension limite déjà la survenue d’un AVC. Pour le reste, le tiercé gagnant, véritable couteau suisse : 0 cigarette, 5 fruits et légumes différents par jour (éviter les plats préparés) et 30 minutes d’activité physique au quotidien (pas nécessairement du sport, mais du jardinage, du bricolage, etc).
Mais la prévention limite seulement, elle n’empêche pas. Un AVC peut arriver indépendamment d’un terrain à risque il prend souvent la forme d’un mal de tête, d’une douleur dans le dos, d’un bras, d’un côté qui ne fonctionne pas. « On devrait prendre les deux mains de quelqu’un et lui demander de serrer. En cas d’AVC, il ne peut pas. » Au moindre doute, appeler le 15 et surtout, agir vite. Plus l’AVC est pris en charge rapidement, plus les risques de séquelles diminuent.