Fil info
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ

Le coup d'éclat derrière le coup de fourchette

Tous au Resto

En attendant la période de Noël, l’économie connaît toujours un petit creux. Petit creux que le club cafés-hôtellerie-restauration de la CCI de Limoges a eu l’idée de remplir de manière somme toute logique, en s’adressant à l’estomac... et au porte monnaie. Depuis 10 ans, l’opération Tous au resto valorise les tables et, par extension, les produits du Limousin par le biais d’une formule fédératrice : un menu acheté, un menu offert. Premier coup de fourchette le 12 novembre dans 70 restaurants en Limousin parmi lesquels 17 établissements creusois (1).
« L’engouement pour les plaisirs de la table ne tarit pas. Quelles que soient les tensions, les statistiques démontrent que le restaurant reste la sortie préférée des français », indique le directeur de la CCI de la Creuse, Philippe Daly. Tous au resto apparaît dès lors comme une valeur sûre. « Je n’ai jamais vu un Tous au resto qui n’a pas marché », le restaurateur Pascal Renault (le Divino) qui, tout comme Stéphane Villetorte (Influence) et Mikaël Robin (Aux saveurs du terroir), commence déjà à enregistrer des réservations. Et, avis aux gourmets qui auraient tendance à procrastiner : la procrastination attendra... les réservations sont obligatoires et le 12 novembre, c’est pour ainsi dire demain.
En 2017, Tous au resto s’est traduit en chiffres, sur le Limousin, par une augmentation de la clientèle de 94,1%, par 85% des établissements complets et 97% de nouveaux clients pour un total de plus de 10.000 menus servis. Mais plus que des chiffres, Tous au restos distille avant tout la notion de plaisir chère aux restaurateurs.
« Tous au resto, rentable ? Non. On compte toujours sur les ventes additionnelles mais, Tous au resto, c’est pas fait pour être rentable au départ », souligne Stéphane Villetorte. « Il y a toujours de nouveaux clients, qui reviennent, qui reviennent pas... et puis il y a les clients qui viennent déjà, et ça nous permet de les remercier par cette occasion-là » « Ça fait plaisir de faire plaisir, c’est bien de donner », renchérit Pascal Renault. « D’autant que les gens n’ont pas forcement la bourse. »
Un argument de choix quand l’odeur de samoussa au gouzon, de velouté de potimarron ou l’effluve de bœuf limousin et de légumes anciens ne suffit plus (2). « C’est un bon moyen de  promouvoir les compositions culinaires de chacun et de donner le choix, faire découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles cuisines », résume Philippe Daly. Carte blanche pour les restaurateurs excepté sur un point, les ingrédients doivent être, pour l’essentiel, locaux.
« Après, le travail reste le même pour nous, les produits locaux ça ne me change pas, je les travaille toute l’année », sourit Stéphane Villetorte. Installé depuis huit ans, il a maintenant son réseau, ses producteurs avec lesquels travailler main dans la main sur les cartes. « Après, c’est long à monter, j’ai bien 5 ans. » Ce que confirme Mikaël Robin qui suit aussi la piste du local... sauf qu’il n’en est qu’au début. « Je suis là depuis qu’un an, c’est pas si facile d'acheter local, ça prend du temps et, quand on est en cuisine de 7h à minuit, on n’a pas le temps de visiter les champs donc il faut prendre sur son temps libre... »

(1) Le Chant du monde et le France à Aubusson ; le Coq d’or à Chénérailles ; Aux Saveurs du terroir, la Pataterie, le restaurant Campanile, le Coq en Pâte, le Divino, le Pub Rochefort à Guéret ; l’Auberge des pêcheurs à La Celle Dunoise ; Influence à La Chapelle-Taillefert : Le Petit Breuil à La Courtine ; Alexia et À la porte Saint-Jean à  La Souterraine ; le Château de la Cazine à Noth ; l’Hôtel Nougier à Saint-Etienne de Fursac et le Saint Marc à Loubaud à Saint-Marc-à- Loubaud
(2) À noter, que, cette année, la CCI remet en place un jeu pour tous les convives de Tous au resto. Le gagnant gagnera un bon repas d’une valeur de 100e chez l’un des participants.