Fil info
22:14 La Corrèze s'incline devant son groupe préféré https://t.co/SHfLEErjCG
20:51 Trop de places assises vendues ce soir pour le concert aux Trois Provinces. Les organis… https://t.co/KMqLYwzL2K
20:46 . Trop de places assises vendues... Les organisateurs demandent à ce que les plus… https://t.co/tvs7v12Ers
20:01 Salle comble ce samedi soir à salle des Trois Provinces. 4000 personnes venues de toute… https://t.co/b2kedDQSTH
17:55Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/Bjy7a3Guk5 via
13:00Région : Le chocolat, un produit courant et pourtant si méconnu | L'Echo https://t.co/yBddTy4LcE via

Un livre-hommage aux poilus de Creuse

Parution

Il a répertorié tous les monuments aux morts de la Grande Guerre du département, en hommage aux Poilus de Creuse. En premier lieu en hommage à Henri, son grand-père, mort pour la France en octobre 1914 à 29 ans. Et à ses grand-oncles, Théophile, mort au combat, et Jules, qui coupait les cheveux aux poilus, «et qui me coupait les cheveux quand j’étais jeune», se souvient Henri Guyoton (1).
Membre de la commission sur la mission centenaire en 2014, qui avait entre autres participé à la fresque de Bridiers la première année, Henri Guyoton s’est aperçu qu’aucun recensement de ces monuments aux morts n’avait été fait dans le département, ou alors très partiellement. Avec l’aide des services de l’état, de la préfecture, des archives départementales, des communes et de l’ONAC - qu’il tient à remercier - il a pu consulter de nombreux documents qui lui ont permis de réaliser un éventail complet de ces monuments d’hommage.
Avec en tête l’image des «femmes en noir» qui ont bercé son enfance, les veuves de cette première guerre mondiale, il a recensé pour chaque commune la population en 1914, le nombre de tués en 1914-1918 du monument aux morts, l’historique du monument avec une photo et la liste des soldats morts pour la France, avec pour certains le discours d’inauguration et des compte-rendus de presse.
Avec au final un livre (2) de plus de 375 pages dédié aux 10.941 morts creusois pour la grande guerre, l’un des départements les plus touchés du pays. Symbole majeur de la France républicaine, monuments de mémoire pour tous les citoyens, le monument aux morts est présent dans presque toutes les communes de France.
En Creuse, seule la commune de Brousse n’en dispose pas, mais les quatre morts de la commune sont inscrits sur le monument de Les Mars. Trois communes ont une plaque apposée sur la façade de la mairie, et celle du Bourg-d’Hem a changé de place et se trouve désormais au cimetière.

(1) Président d’honneur de l’association des Combattants Prisonniers de guerre et combattants  d’Algérie,Tunisie, Maroc, Toe, veuves de la Creuse ; président de l’UDAC, chevalier de l’ordre du mérite. également auteur de Ma captivité, en collaboration avec Simone Legoubé, ée. écritures (2015).
(2) Les monuments aux morts de la grande guerre, département de la Creuse, éditions des régionalismes. Disponible dans les locaux de l’association ACPG-CATM , 2 rue des marronniers à Guéret, le mardi de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures. Prochainement en librairie.