Fil info
11:55Une nouvelle bête débarque dans le troupeau de cette semaine dans 🐃🐃🐮🐮 (Député LREM de… https://t.co/PGCxcJmQVz
11:52 tout aurait pu être fait dès le début + 1 voie cyclable mais non tout est fait en dépit du bon sens
11:32Le projet de contournement nord de Limoges (Grossereix) et de mise à 2 fois 2 voies de la RN520, arrive en phase de… https://t.co/Mu4CrIksLf
11:23L'opération Gilets Jaunes se poursuit sur votre département avec des barrages filtrants sur différents sites, notam… https://t.co/yMMPx6BRSG
11:07RT : barrages filtrants toujours à Cana à à aux ronds points de Gemo et ds le quartier de S… https://t.co/cNiyFcwH4M
11:06RT : Dordogne : des Gilets jaunes commencent à se rassembler sur Eymet et Lalinde. A Sarlat, ils ont une trentaine au ro… https://t.co/wsKgD5FJXp
11:06RT : La mobilisation des se poursuit en depuis tôt ce matin aux quatre coins du département.… https://t.co/fcQoZ6LmEI
11:05RT : Opération escargot sur la RN145 direction La Croisière, on roule à 50 kmH à partir de Saint Hilaire https://t.co/h7pitaeVlV
11:01La mobilisation des se poursuit en depuis tôt ce matin aux quatre coins du département.… https://t.co/fcQoZ6LmEI
10:51RT : Dordogne : les Gilets jaunes commencent à se rassembler à Montpon, Saint-Médard_de_Mussidan, Sarlat, Thiviers, à La… https://t.co/HYlWeZb9aQ
10:51RT : Dordogne : des Gilets jaunes commencent à se rassembler sur Eymet et Lalinde. A Sarlat, ils ont une trentaine au ro… https://t.co/wsKgD5FJXp
10:50RT : les barrages filtrants sont signalés à Cana à et à Souilhac à
10:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
10:15Dordogne : des Gilets jaunes commencent à se rassembler sur Eymet et Lalinde. A Sarlat, ils ont une trentaine au ro… https://t.co/wsKgD5FJXp
09:35Dordogne : les Gilets jaunes commencent à se rassembler à Montpon, Saint-Médard_de_Mussidan, Sarlat, Thiviers, à La… https://t.co/HYlWeZb9aQ
09:27RT : don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
19:12Bélâbre : Une souscription pour l’ouvrage « Mémoire bélâbraise » -> https://t.co/kAAVOhI5pa
19:11Le Poinçonnet : Une pionnière du dessin de presse -> https://t.co/K0QVpjcwui
19:10Veuil : Le « Cerisier de la Laïcité » à l’école -> https://t.co/TNNyiUpLSy
19:08Indre : [intégral] Gilets jaunes : une mobilisation très suivie -> https://t.co/qKq3uydJZd
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg

La certitude d'une transition en douceur...

Prélèvement à la source

Moins de deux mois avant la période des rétrospectives et des bêtisiers, des intoxications alimentaires et des gueules de bois... Moins de deux mois avant la mise en place effective du prélèvement à la source. Et pour celle-ci, l’administration fiscale le fait savoir : elle est prête.
Et le terrain, il est préparé aussi. « Pour l’anecdote, j’étais à Gouzon, hier (1), avec des chefs d’entreprise et j’étais prêt pour parler du prélèvement à la source,  il n’y a eu qu’une seule question et même en essayant de les amener à en poser ils m’ont dit : bin non on est prêt, on a vu avec l’expert-comptable », témoigne encore étonné, David Guermonprez, administrateur général des finances publiques. La campagne, aussi, avait été lancée tôt. Des réunions qui se poursuivent puis, tout récemment l’apparition d’une nouvelle ligne sur le bulletin de paye. Le bulletin de paye d’octobre s’est donc étoffé d’une ligne supplémentaire qui préfigure ce qui va se passer en janvier. « Une ligne prélèvement avec le taux et l’application de ce taux, rien de réel mais une manière de préparer psychologiquement les contribuables », précise Dominique Brunaud, directrice du pôle fiscal.
Pour l’administration fiscale, le prélèvement à la source, qui touche 38 millions de foyers fiscaux (2) et 65 millions de français, représente un défi comparable à celui aux passages à l’an 2000 et à l’euro... abordé somme toute sans inquiétude particulière. « il n’y aura pas de bug, garantit David Guermonprez, ... mais ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de difficultés ici et là » Des erreurs, dans le système actuel, il y en a déjà (3)... des qui devraient suivre sur le prélèvement à la source : un point à la place d’un tiret dans une adresse mail, une coquille dans un changement d’adresse pour la plupart. « Ça on sait traiter, on a des équipes qui savent gérer ça. »
Sur la forme, juste une ligne supplémentaire sur le bulletin de paye qui emprunte le circuit des cotisations sociales,  la déclaration  sociale nominative (DSN). La responsabilité du collecteur (suivant les cas, le ou les employeurs, la ou les caisses de retraite, pôle emploi ou encore la ou les agences d’intérim) est d’avoir un fichier salariés à jour et à envoyer tous les mois. L’obligation de l’administration fiscale est de faire correspondre à chaque salarié un taux d’imposition, que le collecteur appliquera. La retenue qu’il fera sur les salaires sera déposée sur un compte dédié puis reversée à l’administration fiscale. En parallèle, le salarié est dégagé de tout... ou presque.
Le contribuable est toujours sujet à déclaration mais il a la main. La nouveauté reste la contemporanéité : il peut attendre la prochaine déclaration avant de déclarer une naissance ou un changement de statut, auquel cas l’administration procédera à une régularisation, un rattrapage, ou il peut le faire immédiatement. Mise à jour et modifications dès janvier. « On demande de l’employeur la confidentialité, souligne David Guermonprez. Un divorce, un décès, c’est entre le  particulier et l’administration fiscale, ce n’est pas à l’employeur de s’en occuper, ce n’est pas à lui de gérer les conséquences fiscales mais à l’administration fiscale de modifier le  taux d’imposition. »
Le contribuable choisit aussi à quel taux il va être mangé... notamment à partir du moment où il vit en couple : une différence de  salaire entre deux personnes sur un même foyer se traduit depuis mai par la possibilité, pour les intéressés, d’opter pour un taux foyer, le même taux pour les deux personnes ; un taux individuel, dissocié ; et un taux non personnalisé, qui correspond à la situation de base une personne célibataire et sans enfant. « S’il y a disparité de statut, de revenu, on recommande la plupart du temps d’individualiser », intervient Dominique Brunaud qui rappelle quelques conseils pratiques : aller, quand on peut le faire, sur impôts.gouv.fr, onglet particuliers, gérer mon prélèvement à la source pour faire ses mises à jour ; fonctionner par e-contact - « le délai de réponse est court » - et par rendez-vous, « plutôt que se déplacer et faire la queue, l’administrateur va rappeler. Suivant sa nature, un problème peut être résolu par téléphone. »
Pour toute question composer le  numéro special 08.11.36.83.68 (0.06 minutes + prix d’un appel local... du moins jusqu’à la fin de l’année. Il sera gratuit passé le 1er janvier)

(1) À savoir, le 6 novembre.
(2) 73.313 foyers fiscaux en Creuse.
(3) Quelques milliers de réclamations suivent chaque année, traitées à 87% dans un délai de 30 jours ; 92% en Creuse où d’une part les équipes connaissent bien leurs contribuables et d’autre part où il y a moins de turnover que dans les grandes métropoles.