Fil info
10:07 Ds 1 VIDÉO, les descendants de agent de liaison de disent ce que l… https://t.co/8o39P6S0RN
09:53Trélissac : Le nom des rues donne du sens au quotidien -> https://t.co/XjFXwFpSJ2
07:58 Et, peu à peu, le s'est enflammé… Les premiers points du https://t.co/NfvwRDV6M7
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex

Manger local, c'est "pas pareil"

Circuit-court

11h30 au lycée professionnel Gaston-Roussillat de Saint-Vaury. Les premiers élèves arrivent au restaurant scolaire, comme chaque jour... à la différence près qu’aujourd’hui, le menu est un peu spécial, et qu’il y a des invités...
Des invités qui ne sont pas venus les mains vides : ils ont apporté le repas. Des invités qui sont aussi des voisins, ou presque : il s’agit de certains éleveurs de la Celmar, la coopérative des éleveurs limousins basée à La Souterraine. Alors aujourd’hui au menu, c’est steak haché local. C’est même tout un menu local, avec de la charcuterie et des œufs creusois en entrée, un steak haché, des pommes de terre et des carottes creusois, du fromage et du fromage blanc creusois et enfin une pomme creusoise...
Imaginée à l’initiative de la Chambre d’agriculture de la Creuse, cette opération de promotion montée par Valérie Moreau a vu distribuer 1.200 steaks hachés dans cinq établissement creusois vendredi dernier : l’Ehpad de Dun-le-Palestel, le collège Martin-Nadaud de Guéret, le collège de Sardent, le collège de Bourganeuf et enfin le lycée professionnel Gaston-Roussillat de Saint-Vaury.
Les cinq établissements, volontaires, ont participé à une commande groupée de steak hachés. Mais pour bien promouvoir l’action, les éleveurs creusois de la Celmar sont venus sur place dans les restaurants collectifs afin d’échanger avec les convives sur la qualité de leurs produits.
«Nous, ça nous permet d’avoir le ressenti des consommateurs, sur le goût, la forme, la cuisson», explique Jean-Christophe Dufour, éleveur et président de la Celmar. Mais aussi de travailler avec les gestionnaires et cuisinier, voir les contraintes de l’établissement, ... Et valoriser les produits creusois surtout, la viande d’abord, mais aussi le lait, les fruits, les légumes...
De bons produits locaux, en circuits-courts, pour les élèves, «les futurs consommateurs de demain», explique le proviseur Jean-Christophe Vareille. C’est l’une des raisons qui a incité le chef d’établissement à adhérer au projet. «On essaye de mener des réflexions sur les menus du service de restauration, pour sensibiliser les jeunes, en faire une vitrine du patrimoine gastronomique local», assure-t-il...
En tous cas, de temps en temps, car le coût d’un tel menu revient forcément un peu plus cher... «Sur une année, si on a les capacités financières de reproduire ce genre d’opération 100% local, on le fera. C’est à nous de globaliser et de fournir des efforts pour être en capacité d’assurer le surcoût». La Région subventionne déjà pour ceux qui proposent de la viande de qualité, labellisée.
Le label rouge, la Celmar en est à l’origine, ou presque, alors la qualité, elle connaît. Une opération qui ravit tout le monde, même les élèves : «C’est copieux, et au moins on sait ce qu’on mange», sourient Marie et Amélie devant leur plateau. «Mon seul regret, c’est qu’en 2018, on soit encore obligés d’organiser des opérations comme ça, sur la consommation locale, ça devrait être acquis depuis longtemps», soupire Karine Nadaud, éleveuse à La Souterraine et membre de la Chambre d’agriculture de la Creuse.
Et pourtant... les jeunes interrogés ce jour l’avouent, ils ne consomme pas spécialement de produits locaux, même si ça peut arriver. Certains semblent d’ailleurs n’avoir même jamais mangé un vrai steak haché...« Ce n’est pas comme un steak haché normal, au niveau de la taille et de la texture, détaille Maximilien. Mais ça me plaît bien ! ».

nike air max 90 grey