Fil info
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

"On est loin des 157 solutions retrouvées"

Association de soutien et de défense des salariés de GM&S-LSI

«On ne lâche pas parce que la situation qu’on traverse est injuste et inadmissible», entame Vincent Labrousse, le vice-président de l’association de soutien et de défense des salariés de GM&S-LSI, en préambule de l’assemblée générale qui s’est déroulée vendredi soir salle du Coq à La Souterraine.
Avec 270 adhérents, l’association est toujours active, et continue d’attirer de nouveaux soutiens, même si ses actions sont moins visibles. Pourtant, partout en France, leur empreinte est toujours là. Dans les manifestations où ceux qui sortent des bonbonnes de gaz s’inspirent de leur geste, à l’Assemblée nationale où une commission a été ouverte pour examiner les relations donneurs d’ordre/sous-traitants, et où la proposition de loi GM&S fait son bonhomme de chemin, et peut-être bientôt au festival de Cannes où le film de Lech Kowalski pourrait être diffusé...
Sans compter les tribunaux, où ils se battent là encore sur tous les fronts. La bonne nouvelle de 2018, à savoir la cour administrative de Bordeaux qui avait réformé la décision du tribunal administratif de Limoges en annulant la décision de la Direccte homologuant le plan de sauvegarde, s’est vu dotée d’un gros point d’interrogation en ce début d’année.
En effet, l’administrateur judiciaire, Me Gladel, a déposé une procédure de pourvoi en cassation devant le conseil d’état, au dernier jour du délai l’y autorisant. Si la cour d’état accepte ce pourvoi, il faudra de nouveau se défendre devant un juge... Cette procédure, certainement commanditée par les assurances AGS, met en péril, ou en tout cas risque de retarder la soixantaine de procédures prud’hommales entamées par certains salariés licenciés, car leur défense se basait essentiellement sur l’annulation du PSE.
D’autres procédures avec les salariés protégés licenciés sont en cours. «Le ministre a rejeté le recours, alors on ira devant le tribunal administratif de Limoges», précise Me Borie, l’avocat des GM&S. La procédure contre Peugeot et Renault est en cours au tribunal de grande instance de Guéret, elle ne passera sûrement pas devant le tribunal avant le début de l’année 2020...
En attendant, la situation n’est toujours pas résolue pour la plupart des licenciés.... 34 CDI seulement ont été retrouvés, «mais pour beaucoup avec de fortes pertes de salaire. On est loin des 157 solutions retrouvées», déplore Vincent Labrousse. Plus de 80 salariés sont toujours sans solution pérenne, et la question de la cellule de reclassement se pose, car elle se termine en mars.
Pour l’obtenir jusqu’à la fin de l’année, «il faudra ramener un max de monde devant la Préfecture», préconnise Yann Augras dans l’assemblée. La proposition sera étudiée. La rencontre avec Bruno Le Maire n’est toujours pas oubliée, et sera de nouveau demandée, car les mesures «exceptionnelles» n’ont rien apporté... si elles ont jamais existé.
Et pour ceux repris chez LSI, les inquiétudes sont aussi nombreuses. Le DRH «remet en cause les acquis obtenus grâce aux luttes», comme les 35 heures ou encore les accords d’entreprise «tout passe à la trappe. Le patronnat, sans complexe, se permet tout», enrage le président Daniel Lachaise. Quant au travail, il n’est toujours pas suffisant... «Malgré les promesses de Renault et PSA, la charge n’est toujours pas à la hauteur des engagements, et beaucoup d’entreprises de sous-traitance sont menacées en France».
L’association continuera donc de se battre, «pour les générations futures», l’important étant de «rester unis, ne pas s’isoler». Pour tous, le CE est toujours ouvert, et l’association tient une permanence chaque lundi à la maison des associations (6 rue-Jean-Macé à La Souterraine). Et réfléchit à d’autres actions afin de renflouer les caisses et continuer d’aider salariés et anciens salariés...