Fil info
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

Le Parc Naturel Régional de Millevaches, nouvel eldorado

PNR

Le Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin, d’une surface de  3.437 km2, est situé sur la partie orientale du Limousin. Il recouvre le plateau de Millevaches qui représente la quasi-totalité de la montagne limousine, véritable contrefort du Massif central où les altitudes comprises entre 700 et 900 mètres flirtent avec les 1.000 mètres du Mont-Bessou. Mais il englobe également les contreforts de cette montagne avec des hauteurs pouvant atteindre jusqu’à 400 mètres et s’étirant jusqu’à la limite régionale de l’Auvergne.
Le PNR accueille 38.950 habitants, répartis sur 124 communes de trois départements (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne),  soit une moyenne de 12 habitants au km2.
Depuis une dizaine d’années, le regain d’attractivité du territoire du Parc de Millevaches est synonyme de recomposition sociale et économique, créant ainsi de nouvelles interactions porteuses d’innovation entre le territoire et ses habitants.
La période de révision de la charte permet d’ajuster le périmètre et ainsi d’accroître la cohésion territoriale du Parc, tout en veillant aux continuités géographiques, écologiques, patrimoniales, et à la consolidation des dynamiques existantes.
Alors que toutes les communes étaient consultées sur la révision de la charte, des invitations à rejoindre le Parc ont été à nouveau lancées à d’autres villages naturellement intégrés à sa zone d’influence.
Trois axes de travail ont été définis : Gérer l’espace en préservant les richesses patrimoniales ; Valoriser les ressources en accompagnant les mutations de la société et de son environnement ; Promouvoir et partager un territoire attractif et innovant. Ces trois directions étant déclinées en 8 orientations et 38 mesures opérationnelles, consultables sur le site du PNR (www.pnr-millevaches.fr).
bénéfique pour tous
Quatre communes du Sud-Ouest de la Creuse, comprises dans le périmètre initial établi en 2004 par la Région, ont ainsi adhéré depuis le 1er janvier dernier à la nouvelle charte du PNR : Chavanat, Pontarion, Thauron et Saint-Martin-Château, dont leurs maires et conseils municipaux sont aujourd’hui très enthousiastes à bénéficier du soutien de ce nouvel eldorado. Pour Philippe Connan, président du Parc naturel régional, « Ces nouveaux adhérents viennent compléter la cohérence homogène d’un territoire qui correspond quand même à la taille d’un département français. De plus,  pour seulement 1,10 € par habitant et par an pendant 15 ans, les communes ont tout a y gagner ».
Un bel outil pour les communes et habitants
Les maires Guy Desloge (Chavanat), Nadine Dumeynie (Pontarion), Jean-Claude Doumy (Thauron) et Nicolas Derieux (Saint-Martin-Château) ne s’y sont pas trompés, l’appartenance au PNR ne pouvant leur être que bénéfique. Outre le respect obligatoire de la charte, la seule obligation pour les communes et/ou leurs habitants, est de présenter des projets afin d’obtenir des soutiens financiers et techniques allant du petit patrimoine à l’isolation ou menuiseries de bâtiments, en passant par l’éclairage public ou des projets ruraux. Sachant que le PNR, qui n’exerce aucun pouvoir de police, ni aucune ligne politique sur l’adhérent, peut également ouvrir à certains financements régionaux ou européens directement inaccessibles pour les communes. « On ne peut qu’être gagnant à faire partie du Parc qui est un bel outil de promotion du territoire » dit Nicolas Derieux. Certains ajoutant même que le « label PNR » est un bel étendard pour certaines communes à vocation touristique verte.