Fil info
19:09Périgueux : Des trophées pour récompenser les acteurs les plus innovants -> https://t.co/MQrhyF3Zz9
19:07Boulazac : Continuer à faire savoir -> https://t.co/OJf71p2oZ9
18:10Indre : Une après-midi pour plonger au profit de l’Unicef -> https://t.co/UuZBHYrjPi
18:00Châteauroux : ACGCS et Scalis dépassent les barrières générationnelles -> https://t.co/V68eYygNDQ
16:04Thiviers : La Ruche qui dit oui s’installe -> https://t.co/Vnyo1Q5SNg
16:03Coulounieix-Chamiers : Les interrogations du groupe communiste / Front de Gauche -> https://t.co/2ogP3g8RU3
12:56Corrèze : Gilets jaunes et syndicats même combat ! -> https://t.co/4MCES4f1yh
11:32RT : ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
11:29ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
10:44 sur le boulevard circulaire de Brive, au centre ville, distribution de tranches de sa… https://t.co/k1IxMadGPY
09:06# # - -Yrieix-la-Perche : Les 57 ans du cessez-le-feu -> https://t.co/WQwdvQNyz3
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les « Enoncés » de Christian Lebrat -> https://t.co/6NbDofChyP
07:59Région : Pole de ressource de Limoges, des projets qui revendiquent l’économie sociale et solidaire -> https://t.co/wH57GAbjEr

Prudence et modération

Conseil communautaire de Creuse Grand Sud

Trop de guillemets, pas assez de guillemets, l’emploi de méridionale à la place de méridienne, un mot qu’on ne saurait lire réduit à une initiale suivie de trois petits points, soucis de syntaxe ou simple pinaillage. Et encore... L’approbation du procès-verbal de tout conseil communautaire est généralement validé à peine formulé. Généralement... Ce point d’introduction a donné lieu, mardi soir, à Faux-La-Montagne à l’occasion du conseil communautaire de Creuse grand sud, à quelques remous, ricochets d’un échange entre les conseillers Pierrette Legros et Jean-Claude Vachon.
Lors du conseil du 20 décembre, Pierrette Legros qui s’interrogeait sur un possible conflit d’intérêt autour de Jean-Claude Vachon, de par sa position d’élu communautaire et adjoint au maire d’Aubusson mais aussi président de la société locale d’épargne Aubusson-Boussac-Bourganeuf et membre du conseil d’administration de la Caisse d’Epargne et de prévoyance Auvergne-Limousin. Et Jean-Claude Vachon vote des délibérations qui concernent le rapport entre les deux structures. Hasard, coïncidence, le sourcil se lève d’autant plus vite que la dite banque est celle auprès de laquelle ont été contracté les fameuses lignes de trésorerie. Mystère, boule de gomme... et boule de neige. Les associations de citoyens s’engouffrent relayés par la presse locale.
Sauf que, comme il l’a expliqué au conseil, Jean-Claude Vachon n’est pas concerné par le volet bancaire, il intervient seulement sur le côté coopératif. Du reste, sa voix au sein du conseil d’administration est consultative. S’estimant calomnié, l’élu se réserve le droit de porter l’affaire en justice... Quant aux autres ils appellent à la prudence et à la modération. « On ne joue pas avec l’honneur des gens dans un dossier aussi sensible », insiste le vice-président Mathieu Charvillat.
« Cet épisode nous montre aussi à quel point il faut être transparent sur nos différentes activités pour désamorcer ce genre de choses », commente le maire de La Villedieu, Thierry Letellier. Exhortation dans le sens de laquelle se positionne le président du conseil : « Nous tous ici, on a parfois voté quelque chose alors même sans se souvenir qu'on était sociétaires d'associations qui recevaient de l'argent de la collectivité. »
Mise en pratique de l’appel à la prudence peut après avec le vote de la subvention de 170.000 € attribuée à l’office de tourisme... Quelques membres du bureau annoncent qu’ils ne participeront pas, d’autres zappent. On se demande si ça concerne aussi les membres du conseil d’administration. Il est décidé que, par prudence, tout ceux qui ont un pied dans l’OT ne lèveront pas la paluche : neuf personnes. Côté transparence, Thierry Letellier souligne que, pour l’octroi d’une subvention de 170.000 €, un rapport d’activité et un rapport financier seraient aussi les bienvenus.
Niveau finances, était présenté mardi soir, le débat d’orientations budgétaires résumé en trois grandes pistes : l’absence, comme l’an dernier, d’augmentation des impôts ; la poursuite du plan de redressement (1) et la compression  des frais de fonctionnement.

(1) Un déficit à éponger à hauteur de 400.000 e cette année contre 1,2M la première année. La collectivité a, jusque là, réduit le déficit de + 23.330,67 € par rapport à l’attendu. Il reste 1.792.287 € de déficit à résorber. Jean-Luc Léger a par ailleurs annoncé que tous les impayés ont été honorés.