Fil info
07:57# # - -Junien : Ateliers Pêche et Nature : Un succès qui ne se dément pas -> https://t.co/hmNXYND9mL
07:55# # - -Junien : Un parcours du coeur sous la pluie mais avec le sourire -> https://t.co/pspsDFYtAk
07:50# # - -Vienne : La cavalcade, incontournable rendez-vous -> https://t.co/5GDVkNAP1m
00:45RT : Sport : Pour rejoindre l’Aviron, le CAB a dû sortir les rames -> https://t.co/UsSB2YagHS
23:35Sport : Pour rejoindre l’Aviron, le CAB a dû sortir les rames -> https://t.co/UsSB2YagHS
20:24Dordogne : Respecter l’autre et la nature pour mieux vivre ensemble -> https://t.co/e1umOUZckg
20:10La Châtre : Cynthia Dauvergne, Miss Pin-up Centre Val de Loire remet son titre en jeu -> https://t.co/61IeEm3YIE
20:09Indre : Marie-Hélène Boulard lutte pour plus de justice sociale -> https://t.co/CtDFCn7AvR
19:27Brive-la-Gaillarde : La victoire en chantant ! -> https://t.co/5g8HlC9RSg
18:54Dordogne : Souper imaginaire pour personnages réels -> https://t.co/o1uTtFLRHQ
18:49# # - : M, seul sur scène ou presque -> https://t.co/0rFlNSMV6r
18:46# # - -Vienne : Nuit européenne des musées, les œuvres d’art se couchent tard -> https://t.co/f5TeQkw7cb
18:11RT : : les supporters du en liesse. Le club est en finale du championnat après avoir battu Van… https://t.co/a9bN0pzCPL
18:09# # - : Le Rallye des pépites monte en puissance -> https://t.co/m2oNnIF65m
18:06# # - -Vienne : «Zizic’land à Chauffaille non ! non ! et non !» -> https://t.co/V9REYpoZ8Y
18:03# # - -Vienne : Mines d'or, pour l’acte officiel d’abandon du projet de Bonneval -> https://t.co/kWzXjbZzx0
17:17Françoise Sivignon, 6e sur la liste , ancienne présidente de Médecins du monde, sera demain lundi à… https://t.co/T1s2O4T8EP
16:55 : les supporters du en liesse. Le club est en finale du championnat après avoir battu Van… https://t.co/a9bN0pzCPL
11:05Dordogne : Sinfonia prend encore de l’ampleur -> https://t.co/Gaim2FJhbm
11:00Dordogne : Les socialistes souhaitent reconstruire après le 26 mai -> https://t.co/hfaD3RLiFj
09:52"Lean forward lad!" mates in canoes adding certain British style & humour to paddling along the Dordogne… https://t.co/P7J3usjasg

Circuits courts et grandes idées

Hackathon

Les équipes sont composées, les sujets sont énoncés et attribués. Pas un soupir, pas de mine décomposée, un sourcil levé tout au plus, quelques sourires. On sait dès le départ qu’il n’y aura pas de copie blanche... encore moins d’ennui. La perspective de se faire la main dans le domaine qu’on aime tout en filant un coup de patte aux acteurs du territoire à quelque chose de stimulant. C’est en tout cas comme ça que les apprenants des grandes écoles du numérique de la Quincaillerie et de l’Espace numérique sud Charente, ainsi que les partenaires belges du Parc naturel de Gaume ont entamé, hier, à Guéret, la deuxième édition du hackathon.
Le principe de ce rassemblement de développeurs numériques est simple : travailler en un temps limité -deux jours dans le cas présent- à l’élaboration d’une solution numérique pour répondre à une problématique de développement local. La finalité est d’aboutir à un concept ou à un prototype de produit ou de service. La voie avait été tracée en Charente, les 24 et 25 mars 2018 où les développeurs avaient planché sur la thématique Tourisme et Handicap.
« Il y a eu une équipe qui avait présenté un super travail avec la maquette d’un château. Quand on en touchait les éléments, ça déclenchait une description sonore », témoigne, Bertrand Mercadé, coordinateur  de l’Espace numérique Sud Charente qui regrette que le Hackathon soit, là-bas resté sans suite. L’emballement des acteurs locaux est retombé... « Mais ici, on a l’impression qu’il y a plus de dynamisme »
« L’appropriation par les acteurs est tout l’enjeu de l’événement », complète Lise Jarroir, animatrice Leader du GAL Pays de Guéret, responsable des projets de coopération. D’où la sélection de thématiques communes à tous les participants : celle des circuits-courts, pour cette année, a émergé d’office.
« Sur notre territoire, ça fait 7 ou 8 ans qu’on travaille sur le sujet et ça avance, petit à petit, on associe les particuliers... », retrace Philippe Ponsard, délégué communautaire en charge du tiers-lieu centralisateur des pratiques numériques, à l’attention des participants. « Les problèmes se posent notamment en terme de distribution et de commande et c’est là-dessus que vous allez bosser. »
Plus concrètement, ils auront à travailler, par équipe (1), sur la création d’une plateforme numérique collaborative d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques entre producteurs ; le développement des fonctionnalités pour l’application Les paniers du net ; et la création d’un outil d’optimisation logistique dans le cadre d’une tournée de distribution d’un ou de plusieurs producteurs...
Les participants ont jusqu’à aujourd’hui, 11h, heure à laquelle chaque équipe présente synthétiquement son prototype pendant 10 minutes. Fin... Ou pas. « Il y a un aspect ludique mais ce qui va être créé pourrait être mis en place, on l’espère », indique Philippe Ponsard. « On n’est pas dans le virtuel. »

(1) Les équipes sont composées d’apprenants, de facilitateurs (des personnes avec des compétences techniques, formateurs par exemple, qui feront office de chefs d’équipe) et de personnes ressources qui vont apporter un aspect concret : élus ou producteurs. « Cette mixité est l’un des principes du hackathon. »