Fil info
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM
21:13 Visiblement, ce n'est pas pour tous les élèves...

Son du marteau pour rencontre métallurgique festive

Bénévent-l'Abbaye

On doit cette initiative aux couteliers d'art, Maxime Rossignol pour La Forge de Max, Alexandre Dumoulin pour La Forge de Sann, dont l’atelier est à deux pas. Ce hammer, nom donné à ce typé d’événement, a permis à un public médusé de découvrir les métiers de la Coutellerie, de la Forge et de la Fonderie, qui ont offert des démonstrations et une exposition-vente qui étalait des savoir-faire remarquables, des pièces uniques, de très beaux objets créés pour durer. Pour ne parler des couteaux, des lames et des manches de toutes sortes, de toutes formes.
Participait un autre artisan installé à Bénévent, Mathieu Valade, fondeur d’art de Métal Vacarme. D’autres artisans d’art installés en Creuse, Yukié Inaba, souffleuse de verre, Arnaud Touraine, ferronnier d'art à Saint-Priest-La-Feuille, et Stéphane Uhlen, coutelier forgeron pour La Forge Champartel. Alain Cornusa, du Cantal, coutelier lui aussi mais aussi maroquinier, John, de la Forge au Fil de la Flamme, du Puy de Dôme, et  Armel Rause, de l’Ain.
Les acteurs en place, la fête pouvait commencer. Chacun a pu présenter son travail, ce qui est déjà très intéressant. Mais dès lors qu’ils ont commencé à entamer les échanges de savoirs et les expériences, là, on a viré au suspens. Arnaud Touraine a présenté la trempe de l’acier et les couleurs que celui-ci prend pendant les différentes phases du traitement thermique. Là, on a carrément basculé dans la poésie. Histoire de s’amuser un peu, car on a eu à faire à de joyeux lurons, pourquoi de pas fabriquer un bas fourneau avec quelques briques réfractaires ? Et y faire couler bronze, acier et laiton ? Et là, c’est avec humour et autodérision que l’activité s’est déroulée. Entre le poste de souffleur, pas celui de théâtre, non, celui du soufflet, celui de contrôleur, qui a beaucoup tourné, aussi, de découpeur de métal à la meuleuse d’angle, qui se souviendra longtemps de l’effort que lui a demandé son propriétaire Stéphane Uhlen, l’équipe a offert un véritable show.
L’objectif était de réaliser un grappage, fruit de la fonte de différents aciers, cognés en cœur au sortir du four dans un bel ensemble pour en extraire les impuretés. En parallèle, Alain Cornusa a récupéré des chutes de laiton et réalisé sa première fusion : deux lettres, ses initiales. John a quant à lui montré comment fabriquer des pointes de flèches. Alexandre Dumoulin, avec un remarquable sens de l’à-propos, a forgé une petite cuillère. Mathieu Valade a réalisé une grande pièce de bronze à la cire perdue, et comme à chaque fois, le moment où il coule le métal en fusion dans les moules a fait sensation. Il y avait beaucoup à découvrir. Plus de deux cent personnes ont pu profiter de cette belle rencontre métallurgique, captivées par la maîtrise de ces artisans d’art. Les 10 et 11 août prochain, Alexandre Dumoulin et Maxime Rossignol remettent le couvert en métal, pour encore deux jours de créations et de démonstrations festives.
(La suite en images page 10)