Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal

Des fourmis dans les jambes et le coeur sur la main

Sport et solidarité

On peut courir, courir sans se soucier ni de ceux qui sont devant, mais courir comme le vent, juste pour ceux qui sont derrière. Courir parce qu’on aime, courir parce que ça peut aider.  L’ensemble des collégiens du collège Martin Nadaud, filières générales, SEGPA et ULIS, s’est mobilisé hier (1) pour soutenir, gambettes interposées, Action contre la faim et ses actions au Tchad, notamment.
Le but pour ces élèves, parrainés par leurs parents, voisins, amis, qui leur promettent une petite somme d’argent par kilomètre est de couvrir le plus de distance possible. 2-3 tours de stade en moyenne (950 mètres par tour), 5-6 pour les plus endurants, ou moins, l’important, c’est l’effort. « C’est ce qu’on dit systématiquement », souligne Elsa Combraux, professeur d’EPS. « Même s’il y a un ou deux tours à 10 centimes, c’est immense. Il n’y a pas de petite somme. »
En amont des courses -une par niveau-, les élèves ont été sensibilisés aux questions d’inégalités, de malnutrition et de solidarité par un intervenant d’Action contre la faim
Une partie des élèves du moins. « On a décidé que les élèves du conseil de vie citoyen seraient la première phase » explique Elsa Combraux. « Ils sont ensuite passés dans toutes les classes. » De là, les élèves parlent aux élèves, et ça parle plus... « Les élèves sont motivés, les camarades sont plus sensibles. Ce qui joue aussi c’est qu’on a une durée de sensibilisation plus longue, on en a parlé dès janvier, et les élèves du CVC ont été sensibilisés en mars... C’est vraiment un projet d’établissement. »
Les livrets, sur lesquels sont inscrits les performances, sont rendus à Action contre la faim qui redistribue les dons... « Tous les assistants d’éducation sont présents ; la plupart des collègues font l’effort de rester jusqu’à 18 heures. Tout le monde joue le jeu »,  insiste Elsa Combraux. « Il y a des élèves qui ont ramené des cartons pleins, des fois un seul, un parent, un enseignant, parfois les élèves entre eux, ou les élèves eux-mêmes parce qu’ils avaient envie de donner. »

(1) En raison de contraintes internes, en amont de l’opération nationale qui aura lieu vendredi 17.