Fil info
11:43Bergerac : Incendie rue Neuve-d'Argenson -> https://t.co/KQC83d8gJA
11:38Périgueux : Premières rencontres du sport en entreprise à Périgueux -> https://t.co/PKGCtco2io
11:01 merci !
10:51Terrasson-Lavilledieu : L'incendie anéantit la moitié de sa récolte de noix -> https://t.co/6IyG2x8IXu
09:24Tulle : Le Sporting joue contre le cancer -> https://t.co/nKYRX7vLU5
09:09 L'hôpital local de va contracter 1 emprunt d'une dizaine de M€ pour sa reconstruction que… https://t.co/mmglrGVNe6
08:58Saint-Astier : Thierry Boissinot mènera un chantier à 11,6 M€ -> https://t.co/GAH95YtOUD
07:34# # - -Vienne : Municipales, «Limoges au cœur» officiellement lancée autour de Emile Roger Lombertie -> https://t.co/Ryiwnh60P7
07:31# # - -Vienne : Le préfet dans nos murs -> https://t.co/4yRgdW0rBk
07:28# # - -Vienne : Le quotidien d’un club sportif de banlieue -> https://t.co/H9J0PZ7PSE
07:25Région : FuturoWeen, l’Halloween familial du Futuroscope -> https://t.co/V32Bftjlt8
07:23Région : La grogne paysanne en suspens -> https://t.co/up6smLfsiQ
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg

Quand la maladie fait corps avec le rallye...

Rallye des Princesses

Du Cap Fémina Aventure au rallye Aïcha des gazelles, Annette Carcaud a fait du monde des rallyes le sien. Cadre supérieure au centre hospitalier de Montluçon, Annette est «toujours partie pour de belles causes humanitaires», et avait bien l’intention de remettre ça en 2019, avec le rallye des princesses et un treck...
Mais voilà, «la vie a fait que la maladie m’est tombée dessus en décembre 2018», raconte la pilote, qui a perdu sa mère suite à un cancer il y a six mois. En soin pour son cancer colorectal, elle a dû annuler ces deux rendez-vous... «Au début, ça abat un peu, mais je me suis dit qu’il fallait rebondir».
Motivée par l’envie de faire quelque chose sur le cancer, elle partira sur le rallye des princesses 2020 (voir ci-dessous) avec son amie Elisabeth Thuillier, dite Babeth, qui travaille dans les soins de support, justement. «Ce sont des soins de bien-être complémentaires à la médecine classique, ce qui est un réel soutien : je peux en témoigner car j'en ai bénéficié avec de très bons résultats», assure Annette, qui les compare à de «petites cannes pour aveugles, un soutien indispensable».
En attente d’un retour officiel, elles devraient partir pour la ligue contre le cancer, qui les soutient, afin de récolter des fonds durant les 5 étapes du rallye «lors de la conférence de presse où nous communiquerons sur l'après cancer, sur les soins de supports et sur le fait que même durant un traitement pour le cancer on peut monter un tel projet», assure Annette.
Elle souhaite aussi communiquer sur l’après-cancer, car d’après l’étude qu’elle a mené, «quand les patients sont traités ça se passe bien, puis on leur donne un rendez-vous un an après et ils sont lâchés dans la vie, que ce soit professionnelle, personnelle ou familiale». Ce retour à la vie «tout court» est souvent difficile pour les anciens patients, qui se retrouvent alors seuls...
Mais d’ici là, Annette et Elizabeth appellent au soutien. Elles ont déjà pris contact avec un collectionneur qui devrait leur prêter une voiture, mais ce n’est pas suffisant. «Nous sollicitons des entreprises ainsi que des particuliers qui pourront suivre l'aventure et être solidaire du projet», explique Annette (1), qui lance en parallèle un appel aux dons (2).
«Les dons récoltés serviront en partie pour la recherche, mais aussi pour fournir des tablettes connectées en cours de chimio, en adéquation avec les besoins». Après le rallye des princesses en juin 2020, Annette et Babeth ont pour projet de participer au Finland Trophy en Laponie en janvier 2021, toujours au bénéfice de la recherche sur le cancer.

(1) Pour tous contacts, Annette Carcaud au 06.73.48.06.30. ou annette.carcaud@gmail.com
(2)Tous les dons seront versés via La Ligue contre le cancer, permettant ainsi une déduction de l'impôt net à hauteur de 66%

Cinq étapes de Paris au Sud de la France

Depuis plus de 20 ans, le Rallye des Princesses Richard Mille propose une «invitation au voyage et au dépassement de soi à travers les plus belles régions de France».
C’est dans cet esprit que l’épreuve, reliant en 5 jours Paris au Sud de la France, met les femmes et leur passion pour l’automobile d’exception à l’honneur. Incontournable rendez-vous de l’automobile ancienne dédié à la féminité, le rallye combat depuis vingt ans les idées reçues quant à la place des femmes au volant.
Cinq jours de compétition, plus de 1.600 kilomètres déclinés en cinq étapes, sans GPS ni carte, avec le road book pour seul guide, le chronomètre et le décompte des kilomètres pour seules références, cela ne fait pas peur à Annette et Babeth, qui ont choisi pour nom d’équipage «La vie est belle».
Elles souhaitent organiser sur chaque point d’étape une rencontre «La vie est belle» avec la presse locale, les représentants des soignants, des patients et de leurs familles de manière à recueillir des dons pour la Ligue contre le cancer, et prouver à tous que l’on peut «rester acteurs de nos vies malgré la maladie».

jordan retro 11 mens discount